[VIDEOS] Football :

Jean-Jacques Charolais et Christian Dafreville font leur retour à la Saint-Pauloise


Publié / Actualisé
La maire de Saint-Paul, Huguette Bello, a officialisé ce mercredi 27 janvier 2021 le retour de Jean-Jacques Charolais et Christian Dafreville au sein de l'organigramme de la Saint-Pauloise FC. Le premier s'apprête ainsi à reprendre son rôle de président, qu'il avait déjà occupé entre 2008 et 2015. Christian Dafreville connaît lui-aussi la maison puisqu'il a déjà coaché l'équipe de 2000 à 2008 et de 2011 à 2014. Afin de remettre la Saint-Pauloise sur de bons rails, ils comptent notamment s'appuyer sur les jeunes joueurs de la commune. (Photo : vl/www.ipreunion.com)
La maire de Saint-Paul, Huguette Bello, a officialisé ce mercredi 27 janvier 2021 le retour de Jean-Jacques Charolais et Christian Dafreville au sein de l'organigramme de la Saint-Pauloise FC. Le premier s'apprête ainsi à reprendre son rôle de président, qu'il avait déjà occupé entre 2008 et 2015. Christian Dafreville connaît lui-aussi la maison puisqu'il a déjà coaché l'équipe de 2000 à 2008 et de 2011 à 2014. Afin de remettre la Saint-Pauloise sur de bons rails, ils comptent notamment s'appuyer sur les jeunes joueurs de la commune. (Photo : vl/www.ipreunion.com)

"Faites-nous rêver et portez la Saint-Pauloise vers les sommets !" Tels ont été les mots d'encouragement prononcés par Huguette Bello, la maire de Saint-Paul, pour conclure sa prise de parole ce jeudi 27 janvier. S'adressant directement à Jean-Jacques Charolais et Christian Dafreville, elle compte bel et bien sur eux pour permettre au football saint-paulois de briller à nouveau. D'après elle, la venue de Jean-Jacques Charolais est "synonyme de victoire à haut niveau", grâce à ses "capacités de meneur d'hommes" afin de "structurer la Saint-Pauloise." Huguette Bello ne tarit également pas d'éloges à l'égard de Christian Dafreville. Elle a en effet rappelé qu'il avait "porté l'équipe au plus haut niveau lors de son passage" et qu'il avait "démontré ses capacités à repérer et faire émerger les talents", des facteurs qui lui permettent d'être aujourd'hui particulièrement confiante.

Des bruits de couloirs concernant un éventuel retour de Jean-Jacques Charolais à la présidence de la Saint-Pauloise étaient d'actualité depuis quelques jours. L'engouement qu'ils ont suscité ont particulièrement  "surpris" l'intéressé. "J'aurais été plus tranquille à rester chez moi, mais je me suis rappelé que le jour où j'ai chatouillé la perfection dans ma vie, c'était lors de mon passage à la Saint-Pauloise", a-t-il déclaré, le sourire aux lèvres. "J'ai accepté car l'aventure humaine est là. Je restais sur un gout d'inachevé et aujourd'hui on a un devoir de transmission. Notre responsabilité est énorme, mais la municipalité croit en nous. "

- Christian Dafreville meilleur que Zidane ? -

Afin de mener à bien ses objectifs, le futur président de la Saint-Pauloise a rapidement pensé à Christian Dafreville, libre après son éviction de la Saint-Pierroise, pour prendre en charge les rênes de son équipe. "J'avais le choix entre Zinédine Zidane et Christian, j'ai pris le meilleur", s'amuse-t-il. "On est dans une relation de confiance et de compétences, et c'était important qu'on reste ensemble pour ressusciter les jeunes sur la commune. On a discuté des heures avec Christian mais jamais d'argent. Donc le terme de confiance prend toute sa place."

S'engager en tant que "simple conseiller" n'aurait pas déplu à Jean-Jacques Charolais, mais la situation du club nécessitait en outre la venue de nouveaux partenaires. "J'ai des partenaires à amener. La tâche est ardue. Je prends conscience de l'attente qu'il y a autour de notre retour, et ça n'a pas de prix. Ça nous rajeuni, nous donne envie. On sera à fond. On va rebriller", promet ainsi le futur président. "

- Deux dirigeants supporters -

Se décrivant comme un supporter invétéré de la Saint-Pauloise, Jean-Jacques Charolais a déclaré avoir souffert ces dernières saisons, constatant le déclin de son équipe de cœur. "Pendant cinq ans j'écoutais la radio et à chaque fois qu'on était mené je la coupais. Donc autant vous dire que je n'ai pas beaucoup écouté la radio ! C'était une injustice d'assister à cette chute car on avait mis beaucoup de choses en place par le passé."

Christian Dafreville, Saint-Paulois d'origine, a lui aussi été touché par les déconvenues du club. Y faire son retour et lui permettre de remonter la pente lui apparaît dès lors comme un joli challenge à accomplir. "En tant que Saint-Paulois, j'ai aussi souffert des derniers résultats. Je suis sorti par la petite porte et ça me faisait mal au cœur de voir l'équipe dans cet état. Mais ce qui me faisait plaisir c'était de voir émerger des jeunes qu'on avait lancés. Les joueurs ici ont du potentiel. Cela coulait de source de revenir ici. Il y a tellement de choses à faire. On est encore très loin de certaines équipes comme le Tampon ou Saint-Pierre. Mais j'aime les défis et là il y a un beau challenge à relever. C'est pourquoi je suis heureux d'être là."

La jeunesse saint-pauloise demeure le socle du projet de Jean-Jacques Charolais. "Nous souhaitons construire avec tous les quartiers de la commune", explique-t-il. "Nous devons leur apporter une éducation sportive. En tant que président, je veux fédérer autour de la Saint-Pauloise. L'objectif à termes est d'envoyer si possible les bons joueurs en Métropole. On est une de seules communes de l'île à se dire qu'on a le potentiel pour mettre autant de moyens et réveiller le talent qui y sommeille."

- La municipalité s'engage auprès de tous ses clubs -

Au-delà du ballon rond, Huguette Bello a par ailleurs souligné l'importance de chaque discipline sportive pour la commune, une raison pour laquelle elle s'est engagée à apporter son soutien à l'ensemble des clubs. "Nous nous sommes engagés à augmenter le niveau de subventions pour les clubs sportifs saint-paulois, et à les accompagner également dans le domaine administratif", a-t-elle annoncé. "Certains bénévoles sont dépassés. Nous allons donc construire des partenariats durables à travers des conventions d'objectifs pluriannuelles. Il est important d'offrir à nos clubs une bonne visibilité. Notre action se portera aussi sur la construction et la rénovation des équipements sportifs. Le stade Paul-Julius Bénard a besoin d'être réhabilité et l'on a également besoin d'un stade homologué pour la R1 dans les hauts."

Ces projets s'inscrivent dans la volonté de la municipalité de porter sa candidature pour le "Label Terre de Jeu 2024", qui s’adresse à toutes les collectivités territoriales et aux structures du mouvement sportif et dont le but est de fédérer une communauté d’acteurs locaux convaincus que le sport change les vies en vue des prochains Jeux Olympiques de Paris. Un dossier doit ainsi être constitué par la ville, avec l'aide de tous les clubs.

vl/www.ipreunion.com / [email protected]

   

2 Commentaire(s)

Jean NoÃ"l Amalou, Posté
Je rigole quand on parle des jeunes. Quel club de R1 à pris au sérieux la formation des ses jeunes ? Si les sections jeunes n'étaient pas obligatoire et bien je pense qu'on avait un sacré problème. N'oubliez pas que la subvention n'est pas uniquement pur l'équipe phare M. Le président..?
Excellent, Posté
Mme Bello sait s'entourer - elle - de personnes brillantes.