19 déces et 1.193 nouveaux cas (actualisé) :

Covid-19 : la situation se dégrade, tous les chiffres sont dans le rouge, la préfecture maintient son plan de désescalade


Publié / Actualisé
Alors que la situation sanitaire s'est nettement dégradée cette semaine et que les chiffres battent de nouveaux records, la préfecture maintient son calendrier de désescalade pour le moment. La Réunion a enregistré 1.193 nouveaux cas en sept jours, ainsi que 16 décès. Trois autres décès ont été annoncés, survenus entre le 1er et le 3 mai, et qui auraient donc dû être comptabilisés lors du bulletin de la semaine passée. Le taux d'incidence (nombre de contaminations pour 100.000 habitants) continue de grimper et atteint les 139,8. "Si à ce stade la dégradation de la situation sanitaire ne remet pas en cause le plan de désescalade, une remobilisation est absolument nécessaire" souligne la préfecture (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Alors que la situation sanitaire s'est nettement dégradée cette semaine et que les chiffres battent de nouveaux records, la préfecture maintient son calendrier de désescalade pour le moment. La Réunion a enregistré 1.193 nouveaux cas en sept jours, ainsi que 16 décès. Trois autres décès ont été annoncés, survenus entre le 1er et le 3 mai, et qui auraient donc dû être comptabilisés lors du bulletin de la semaine passée. Le taux d'incidence (nombre de contaminations pour 100.000 habitants) continue de grimper et atteint les 139,8. "Si à ce stade la dégradation de la situation sanitaire ne remet pas en cause le plan de désescalade, une remobilisation est absolument nécessaire" souligne la préfecture (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Alors que le préfet Jacques Billant a répété à de nombreuses reprises qu'il n'hésiterait pas à reconfiner La Réunion si les chiffres ne s'amélioraient pas, il semble désormais avoir changé de stratégie. La situation sanitaire est plus dégradée que jamais, et ce après plus de deux mois de couvre-feu à 18 heures et plus d'un mois de fermeture des bars et des restaurants. Pour autant, leur réouverture partielle, prévue pour le 19 mai, n'est pour l'heure pas remise en question. Cette stratégie pose question et confirme surtout l'inefficacitédes mesures prises jusqu'ici.

• 19 décès, dont trois comptabilisés en retard

Le nombre de décès est reparti à la hausse cette semaine : 16 personnes sont décédées. Trois autres décès ont été signalés, bien qu'ils soient survenus entre le 1er et le 3 mai, et auraient donc dû être comptabilisés lors du bilan du 4 mai. Les victimes sont composées d'une personne âgée entre 35 et 44 ans, de huit personnes âgées entre 60 et 74 ans et de dix personnes âgées de plus de 75 ans.

Pour rappel, à La Réunion depuis le début de l'épidémie le 11 mars 2020, 169 malades sont décédés des suites de la maladie. 99 de ces personnes sont décédées au cours des huit dernières semaines.

• 1.193 cas en une semaine

Un nouveau record a été établi cette semaine avec la confirmation de 1.193 cas en sept jours. C'est la première fois qu'autant de cas sont comptabilisés en l'espace d'une semaine. Le nombre de nouveaux malades ne cesse d'ailleurs d'augmenter depuis plusieurs semaines désormais. Une situation qui n'a rien pour rassurer, et que la préfecture justifie par un relâchement dans l’application des protocoles en milieu professionnel notamment.

• Le taux d'incidence grimpe encore

Alors que le taux d'incidence était de 125,3 pour 100.000 habitants la semaine dernière, il a fait un bond pour atteindre les 139,8 ce mardi. Pour rappel, le préfet a plusieurs fois indiqué que le seuil des 150 cas pour 100.000 habitants à La Réunion mènerait à un reconfinement de l'île. Pour autant, aucun reconfinement ne semble être sur la table aujourd'hui.

A part pour les personnes entre 0 et 14 ans, où le taux d'incidence est en baisse de 21.3% (80.3/100 000), toutes les autres tranches d'âge ont observé une augmentation. Chez les 15-24 ans, il augmente de 6,4% (167.1/100 000), chez les 25-34 ans de 21.6 % (181/100 000), chez les 35-44 ans de 25,3 %  (192.8/100 000), chez les 45-64 ans de 10,8%  (131.7/100 000), chez les 65 ans et plus de 57,7% (141.1/100 000), et chez les plus de 75 ans : + 63,9 %  (136/100 000).

Le Port recense une nouvelle fois le plus grand nombre de contaminations et le taux d'incidence le plus élevé de l'île, atteignant les 425 cas pour 100.000 habitants. Le taux de positivité a grimpé à 9, 38%. La commune dépasse largement Sainte-Rose qui enregistre un taux de 280 et Saint-Paul un taux de 209. 14 communes de l'île ont désormais un taux d'incidence de plus de 100.

• Des hospitalisations stables

Alors que le nombre de lits de réanimation a été diminué, 39 de ces lits sont occupés par des patients positifs au Covid-19 sur les 117. Un de ces lits est par ailleurs occupé par un marin atteint du variant indien. Deux autres marins sont eux aussi hospitalisés. La semaine passée, 40 lits de réanimation étaient occupés.

• Le nombre de cluster en légère hausse

36 clusters ont été identifiés dans l'île, donc certains sont issus du milieu professionnel d'après les autorités. Ils sont en légère hausse en comparaison à la semaine passée, où 33 clusters étaient actifs.

Sept clusters à criticité élevée sont actifs : un à Cilaos, un au Port, deux à Saint-Denis, un à Sainte-Suzanne, un à Saint-Louis et un à Saint-Paul. Huit clusters à criticité modérée se trouvent au Le Port (2),  à Saint-André (1), à Saint-Denis (3),  et à Saint-Paul (2)

• Le taux de positivité de nouveau à la hausse

Alors que le taux de positivité avait baissé et se trouvait à 3,9, il remonte à 5,3%, soit au-dessus du seuil de vigilance fixé à 5%. La préfecture indique cependant que cela serait dû "notamment par une baisse du nombre de dépistages réalisés cette semaine". 24.748 tests ont été réalisés cette semaine, contre 30.605 tests la semaine précédente.

Une large campagne de dépistage est d'ailleurs prévue pour le week-end de l'Ascension sur la voie publique de diverses communes, où des démonstrations d'autotests seront aussi réalisés.

• 5,3% de la population totalement vaccinée

45.336 personnes ont reçu deux injections du vaccin à La Réunion, soit seulement 5,3% de la population. 11,2% des habitants ont reçu au moins une injection. L'ARS souhaite donc accélérer la campagne, avec l'ouverture d'un dixième centre de vaccination situé à La Possession. Les horaires de huit de ces centres sont aussi étendus pour le week-end de l'Ascension.

Pour rappel, tous les créneaux qui n’auraient pas été réservés par les personnes prioritaires (du fait notamment de leurs pathologies, de leurs âges ou de leurs professions) sont libérés 24h avant la date concernée et mis à disposition de toute personne âgée de plus de 18 ans, sans autre critère.

as/www.ipreunion.com / [email protected]

   

7 Commentaire(s)

Daniel FAIVRE, Posté
FAIVRE Daniel De ST LEU 97424 Monsieur le Préfet Madame la directrice de L'ARS La colère des personnes âgées et handicapée, nous les oublies du système que l'état le Gouvernement maltraite prive de liberté, refuse de nous soigner, avec des bons médicaments qui existe, mais BIG pharma fait la loi, vous préféré nous empoisonner avec des vaccins sans nous apportez les preuves qu'il va nous protégé, mensonge du gouvernement qui dit pas obligatoire, mais c'est une obligation déguisé, obligatoire pour voyager, et pour beaucoup de sortie, à l'hôpital si on est amené aux urgence, surtout un Week end, si on n'est pas vacciner, ont nous abandonnera dans un couloir, depuis Mars 2020 vous nous maltraité, fini les liberté c'est presque de la dictature, vous voulez tous nous vacciné, oui je sais il y a trop de monde sur la terre, comment vous montré notre mécontentement, je refuse le Vaccin, l'ARS n'aime pas les personnes âgées n'a rien fait contre la maltraitance, des plus fragile dans les pensions marron, la justice et l'état laisse tuer maltraité, encore une personne âgée, tué au TAMPON, d'autre se font violés l'état ferme les yeux liber les criminelles, pour le vaccin sa sera quand vous rendrais plus de liberté et arrêterais de nous méprisé. Cordialement
Missouk, Posté
Le Préfet est très clairement le pantin dont l'Elysée tire les ficelles. Malgré ses gesticulations et ses prises de positions martiales, il n'est qu'un pion, voire un "guignol" et les maires et autres élus l'ont bien compris. Quant à la logique qui devrait s'appliquer à tout ce "bazar", il n'y en a aucune, et tout le monde l'a également bien compris!
Thomas, Posté
big up à la Polynésie:https://la1ere.francetvinfo.fr/polynesie/tahiti/covid-19-aucun-nouveau-cas-en-24-heures-le-pass-sanitaire-prochainement-mis-en-place-1006717.html
Jeanbon, Posté
Mais c'est normal, tout est calqué sur la Métropole, les vacances, les élections, après advienne que pourra...
Jérôme, Posté
Nous sommes au bord de l'abîme...
Lilina, Posté
Ou est ce qu'il trouve ses chiffres ''' Je connais et fréquentent écormément de monde, je bouge toutes les semaines aux quatres coins de l'île, est ce le hasard, la chance mais je ne connais personne de mon entourage qui a eu la covid et les personnes de mon entourage idem. J'appelle à témoignage, avez vous constater la même chose ou avez vous eu la covid '''' Merci, car plus ça va, plus ses chiffrs m'intriguent
Gene, Posté
On nous prend juste pour des cons.. les chiffres n'ont jamais été aussi mauvais mais il faut se dépêcher de tout ouvrir pour que les vacanciers puissent venir à la Réunion et quand tout le monde sera rentré chez soi, la Réunion va encore trinquer