Japon :

Début des Jeux paralympiques de Tokyo : quatre Réunionnais en quête d'une médaille


Publié / Actualisé
Les Jeux paralympiques de Tokyo (Japo) commencent ce mardi 24 août 2021. La Réunion sera représentée par quatre athlètes. Laurent Chardard en natation, Dimitri Pavadé et Ronan Pailler au saut en longueur et Gaël Rivière en cécifoot sont en quête d'une médaille. Comme pour les Jeux olympiques, les épreuves auront lieu quasiment à huis clos en raison de la crise sanitaire. Les Jeux se termineront le dimanche 5 septembre
Les Jeux paralympiques de Tokyo (Japo) commencent ce mardi 24 août 2021. La Réunion sera représentée par quatre athlètes. Laurent Chardard en natation, Dimitri Pavadé et Ronan Pailler au saut en longueur et Gaël Rivière en cécifoot sont en quête d'une médaille. Comme pour les Jeux olympiques, les épreuves auront lieu quasiment à huis clos en raison de la crise sanitaire. Les Jeux se termineront le dimanche 5 septembre

"Dimitri Pavadé et Ronan Pailler comptent bien s'illustrer en saut en longueur. Vice-champion du monde à Dubaï et recordman de France en 2019 avec un saut à 7m25, Dimitri Pavadé fait partie des premiers athlètes à avoir été sélectionnés pour ces Jeux" écrit la1ere.francetvinfo.fr

Champion d'Europe handisport en 2018 avec sur un saut à 6m16, Ronan Pallier, 50 ans, vise lui aussi une médaille dans la catégorie non-voyants. "LeBénédictin Gaël Rivière  avait pour sa part décroché la médaille d'argent lors des Jeux Paralympiques de Londres en 2012" note la1ere.francetvinfo.fr

Le Saint-Pierois Laurent Chardard, qui a décroché a décroché l'argent sur 50 mètres papillon et le bronze sur le 50 mètre nage libre lors des championnats du monde de natation handisport à Londres, en septembre 2020 espère bien empocher une nouvelle breloque.

Comme les Jeux olympiques, les Jeux paralympiques de Tokyo se dérouleront dans un huis clos quasi-total. Cette décision a été prise en raison du record de cas de Covid-19 recensés au Japon.

Lire aussi : La flamme paralympique à l'épreuve des vents du Covid à Tokyo

Face à cette situation, "des mesures plus strictes seront prises pour les compétitions se déroulant" dans les départements actuellement placés sous état d'urgence face à la pandémie, "incluant l'absence de spectateurs", a déclaré le comité organisateur dans un communiqué commun avec le Comité international paralympique (CIP), le gouvernement japonais et la ville de Tokyo.

- Pire vague de coronavirus -

Cette mesure pour les Jeux paralympiques est similaire à celle adoptée pour les JO clôturés le 8 août, pour lesquels près de 98% des épreuves se sont tenues à huis clos, seuls des départements relativement éloignés de la capitale ayant pu accueillir du public. Mais même celui de Shizuoka (centre du Japon), théâtre de plusieurs épreuves de cyclisme des JO en présence de spectateurs, a vu sa situation sanitaire se dégrader.

 "Au vu de la présente situation, il était inévitable (d'organiser les épreuves) à huis clos", a déclaré la présidente de Tokyo-2020, Seiko Hashimoto, lors d'une conférence de presse le luondi 16 aoput. Des élèves d'écoles locales pourront cependant assister à certaines épreuves, à la demande des autorités locales ou des établissements, et ce dans le but d'évoluer vers "une société plus inclusive". "Nous espérons pouvoir donner des rêves et des espoirs au plus grand nombre possible d'enfants", a noté Mme Hashimoto.

 Selon un sondage de l'agence Kyodo publié lundi, la population nippone, mécontente de la gestion de la crise par le gouvernement, était majoritairement favorable à un huis clos pour les Jeux paralympiques, plébiscité par 65% des personnes interrogées.

Le pays connaît depuis fin juin sa pire vague de coronavirus à ce jour, sous l'effet notamment du variant Delta, plus contagieux. La campagne de vaccination, qui a débuté très tardivement dans le pays, a accéléré ces dernières semaines, mais 37% seulement de la population japonaise est totalement vaccinée à ce jour, le taux le plus bas parmi les pays industrialisés du G7.

www.ipreunion.com avec l'AFP / [email protected]

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !