Une motion envoyée au préfet :

Pass sanitaire pour les sportifs mineurs : un collectif monte au créneau


Publié / Actualisé
Un collectif nommé Sport 974 mobilisation s'est formé récemment pour s'opposer à l'application du pass sanitaire pour les sportifs âgés de 12 à 17 ans. Près de 900 se sont réunies sur ce groupe. Une motion va être transmise au préfet de La Réunion, Jacques Billant. Les membres du collectif dénoncent une mesure allant totalement à l'encontre des valeurs du sport. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Un collectif nommé Sport 974 mobilisation s'est formé récemment pour s'opposer à l'application du pass sanitaire pour les sportifs âgés de 12 à 17 ans. Près de 900 se sont réunies sur ce groupe. Une motion va être transmise au préfet de La Réunion, Jacques Billant. Les membres du collectif dénoncent une mesure allant totalement à l'encontre des valeurs du sport. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Dans la motion envoyée au préfet, ce collectif rappelle le contexte : "selon le décret n° 2021-1059 du 7 août 2021, les mineurs de 12 à 17 ans, les bénévoles et les salariés ont l'obligation de présenter un pass sanitaire pour accéder aux lieux de sport". Une mesure qui déplaît fortement à ces sportifs pour qui l'obligation de présenter un pass va à l'encontre des valeurs du sport, voire même en opposition avec la charte internationale de l'éducation physique et du sport.

Sport 974 mobilisation rappelle que le sport permet de "favoriser les aptitudes et le bien-être sociaux en multipliant et resserrant les liens communautaires et les relations avec la famille, les amis et les pairs, en créant un sentiment d'appartenance et d'acceptation en rapprochant des personnes de milieux culturels et économiques différents", peut-on lire dans cette motion à laquelle a eu accès Imaz Press.

Le collectif craint que ces nouvelles restrictions sanitaires entraînent une baisse des adhésions. Il dénonce dans le même temps une contradiction en rappelant que le gouvernement avait mis en place un "Pass sport" afin de relancer les inscriptions. Le collectif craint également l'exclusion de certains jeunes : "peut-on réellement croire qu'il est préférable de laisser nos ados déambuler dans la nature, s'entraîner seuls au risque de se mettre en danger voire de les laisser développer un penchant pour les comportements addictifs ?"  

Dans la motion qui sera présentée au préfet, le collectif exige que les mineurs de 12 à 17 ans et les bénévoles soient exemptés de pass sanitaire pour accéder aux lieux de pratique du sport.

ms/www.ipreunion.com / [email protected]

   

3 Commentaire(s)

Mékoué, Posté
La Science moyen d'oppression: "La vérité est peut être libératrice, la science est peut être émancipatrice, mais à condition de ne pas servir de paravent dans une opération idéologique et politique qui se sert de la science et de son mythe diffusé à travers les mass média pour mystifier ceux qu'il faut dominer et juguler.." revue Humanisme de 1977L'homme, représentant désormais un danger sanitaire pour son semblable, afin d'éviter que les futurs enfants (prunelle des yeux des parents) ne vivent que dans un "scaphandre", il devrait être envisagé, légalement d'imposer pour tous et toutes : castration et ligature des trompes. Variants aidant, un avenir pour nos futurs gamins avec masque; distanciation; jauge passe sanitaire; vaccin et autres inventions coercitives, à quoi bon vouloir leur infliger ce mode de vie...' Là aussi le CC de la légalité, n'y verrait pas d'inconvénient comme pour le licenciement autorisé pour refus d'obtempérer pour une "demande non contractuelle"Néanmoins avant d'arriver à ce stade, reste une lueur d'espoir d'éradication du virus, appliquer aux infectés et cas contact, le traitement radical diligenté antérieurement pour la "Vache Folle" ...'!
Missouk, Posté
Je propose que Monsieur le Préfet qui va de fait interdire à de nombreux enfants de pratiquer une activité physique se tourne vers les collectivités. Elles offriront ainsi à ces bambins une PS4 ou une PS5, ou une tablette. Ils pourront ainsi se muscler les doigts ! Cette décision préfectorale est vraiment d'une stupidité sans nom.
Julien D, Posté
Un collectif qui est juste une déclinaison de "Parents 974 Mobilisation", des parents tellement soucieux du bien-être de leurs enfants qu'ils encourageaient à les déscolariser le lundi 23 août...Serait-ce du mauvais esprit que de dire que ces gens sautent sur la moindre occasion pour faire leur beurre '