Stage de boxe pieds poings à Saint-Denis :

Anissa Meksen : multi-championne et professeure touche à tout


Publié / Actualisé
Dix huit fois championne du monde dans plusieurs disciplines de pieds poings, la Nancéenne Anissa Meksen encadre un stage ce week-end au dojo régional de Saint-Denis, à l'initiative du Sermande Fighting Club et de l'association Don Ali la Main.. L'occasion de rencontrer une championne de caractère (Photo D.R.)
Dix huit fois championne du monde dans plusieurs disciplines de pieds poings, la Nancéenne Anissa Meksen encadre un stage ce week-end au dojo régional de Saint-Denis, à l'initiative du Sermande Fighting Club et de l'association Don Ali la Main.. L'occasion de rencontrer une championne de caractère (Photo D.R.)

Dans le cadre de sa troisième année d’existence, le Sermande Fithting Club a décidé de frapper un grand coup en invitant une boxeuse de talent au palmarès long comme deux KO, en la personne de Anissa Meksen, pour encadrer un stage portant le nom de la championne qui se déroule ce week-end (9 et 10 octobre) au dojo régional de Saint-Denis.

Ce regroupement, porté par l’association Don Ali la Main et le Sermande Fighting Club, est ouvert à l’ensemble des licenciés de la FFKMDA en particulier et plus largement aux pratiquants de sport de combat. Une aubaine pour les passionnés.

Lire aussi : La multiple championne Anissa Meksen accueillie à Saint-Denis pour un stage de boxe

Car la dame ou demoiselle ("vous dites comment vous voulez", sourit-elle) a un sacré pedigree. Dix huit fois championne du monde dans différentes pratiques (boxe française, muai thai, K1, kick-boxing), ses multiples expériences sur les rings du monde entier vont lui permettre de s’adresser à toutes et à tous.

Vrai qu’elle a l’habitude de telles actions. " Avant la crise COVID, j’encadrai une vingtaine de stages par an. Ce sont, à chaque fois, de beaux moments. C’est une reconnaissance pour moi de rencontrer des gens qui me suivent. Ce sont à chaque fois de belles rencontres. Cela touche l’humain. Je kiffe. Cela créé des liens ", glisse la Nancéenne qui a découvert la discipline pieds poings dès l’âge de 12 ans. " C’est mon frère qui m’a incitée à enfiler les gants. Je venais du karaté, du judo, du jiu-jitsu. J’ai tout de suite accroché.  Sans aucune appréhension. "

"La boxe est une école de la vie"

Le fait d’être une jeune fille ne l’a pas arrêtée. Elle n’a pas eu peur que son intégrité physique soit touchée. "Il ne faut pas trop prendre de risques", dit-elle sur ce point. "Je me suis toujours bien protégée à l’entrainement. Mais vous savez, la boxe, ce n’est pas que le physique. La boxe m’a permis de prendre confiance en moi,  d’avoir une bonne estime de moi. C’est une école de la vie avec de belles valeurs éducatives".

Son caractère déterminé, son entourage, son attachement "à être à l’écoute de mon corps et de mes sensations"  ont fait qu’elle a percé et que cela dure depuis "treize-quatorze ans" à plus haut niveau.  Quelle carrière… Avec des préférences. "Là, où je me sens le mieux, c’est en K1". C’est aussi le noble art qu’elle préfère… et qu’elle compte encore pratiquer "sans faire le combat de trop".

Un exemple à suivre assurément. C’est ce que répèteront ce week-end aux stagiaires Dany Vallée et Pascal Sermande, organisateurs de ce stage. Les deux sont ravis. "J’avais  commencé à échanger avec elle sur facebook il y a deux ou trois ans. Je la suis depuis 2007. Je souhaitais faire une action pour mettre en avant les femmes, démontrer qu’elles ont une place dans la boxe. Humainement, c’est une très belle personne", lâche le second nommé. Son dalon renchérit, conquis lui aussi. "Quand on l’a contactée avec son coach Benoit Mateu, ils ont oui de tout de suite. Ils sont arrivés en début de semaine. Franchement, on ne regrette pas".

"On est ravis. On découvre l’île, c’est magnifique", répond Benoit Mateu qui ne tarit pas d’éloges sur sa protégée depuis 9 ans. "Rien ne l’arrête… Quand elle a une idée en tête…" elle s’arrange pour arriver à ses fins. En croquant les expériences. "Je suis une touche à tout". Elle a même été championne de France de boxe anglaise. Notamment avec son crochet gauche, son arme fatale. Au fil des années, elles sont nombreuses à l’avoir compris…

lb/www.ipreunion.com / [email protected]

   

1 Commentaire(s)

Jeanbon, Posté
Il ne leur manque plus qu'un service trois pièces pour être parfaits !