Des vêtements adaptés au climat de l'île :

Agura, une marque de sport inspirée par La Réunion


Publié / Actualisé
La marque Agura est née à La Réunion pendant le confinement. Imaginée et dessinée par ses deux créateurs, Pascal et Laetitia, la marque de sport française se veut adaptée au climat particulier de l'île, et vise les pratiques du trail, de la course à pied et du cyclisme (Photo Agura)
La marque Agura est née à La Réunion pendant le confinement. Imaginée et dessinée par ses deux créateurs, Pascal et Laetitia, la marque de sport française se veut adaptée au climat particulier de l'île, et vise les pratiques du trail, de la course à pied et du cyclisme (Photo Agura)

"Pendant le confinement, on a eu le temps de réfléchir, et lancer notre marque. Mon binôme avait déjà créé des textiles pour son club, ça plaisait, c'était graphique et contemporain" explique Laetitia Dumont, co-fondatrice d'Agura. "Cela fait 25 ans que nous habitons à La Réunion. Pascal est triathlète, on est deux sportifs issus du milieu de la communication" présente-t-elle.

"Nous pensons que la performance est indissociable du style. Se sentir bien dans ses vêtements de sport participe directement à prendre confiance en soi' assure-t-elle. "Entre ses courses mythiques comme la Diagonale des Fous et le Grand Raid, son doux climat toute l’année et ses paysages spectaculaires à l’image du Maïdo, La Réunion est l’écrin idéal pour développer et concevoir des vêtements de sport uniques au monde" s'enthousiasme-t-elle.

Les vêtements sont fabriqués en tissu "microfresh". "C'est un tissu aussi résistant, dans un souci de limiter la consommation à outrance" ajoute Laetitia Dumont. "L’industrie du textile est parmi les plus polluantes au monde. Chez Agura, la durabilité est au cœur de nos préoccupations" explique-t-elle.

Les vêtements sont fabriqués au Portugal, "sans découpe au laser, avec un soin particulier apporté aux finitions et aux ourlets" assure-t-elle. La fabrication est 100% européenne avec "des matériaux de qualité et à haute technicité". Les co-fondateurs ont aussi souhaité créer des coupes "contemporaines, légèrement ajustées, des modèles originaux et singuliers, en hommage aux plus beaux décors réunionnais". Les vêtements ont ensuite été testés, éprouvés, et validés par des sportifs occasionnels, des amateurs comme des compétiteurs de haut niveau.

La commercialisation de la marque a été lancée il y a un mois sur internet, et un projet de pop-up sur l'île est en préparation "Notre volonté est d'exporter la marque, notamment pour faire rayonner l'île à l'international" conclut-elle.

mt/www.ipreunion.com / [email protected]

   

Mots clés :

    Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !