Il s'apprête à affronter la Vallée de la Mort :

Ludovic Chorgnon, l'homme qui pédalait sous 95 degrés


Publié / Actualisé
Il s'appelle Ludovic Chorgnon. À 50 ans, ce sportif est passionné de défis extrêmes. Et non, ce jeudi 12 mai, l'athlète ne s'entraîne pas dans un sauna par pur plaisir. Ludovic prépare l'Iron Hot, une course qui se déroulera le 12 juillet 2022 dans la Vallée de la Mort en Californie. Température moyenne, 50 voire 55 degrés. Son objectif, établir un nouveau record en s'attaquant à la région la plus chaude des États-Unis. En attendant de franchir la Vallée de la Mort par des températures ardentes, Ludovic Chorgnon s'entraîne durement dans cette salle de sport de La Possession. (Photos : rb/www.ipreunion.com)
Il s'appelle Ludovic Chorgnon. À 50 ans, ce sportif est passionné de défis extrêmes. Et non, ce jeudi 12 mai, l'athlète ne s'entraîne pas dans un sauna par pur plaisir. Ludovic prépare l'Iron Hot, une course qui se déroulera le 12 juillet 2022 dans la Vallée de la Mort en Californie. Température moyenne, 50 voire 55 degrés. Son objectif, établir un nouveau record en s'attaquant à la région la plus chaude des États-Unis. En attendant de franchir la Vallée de la Mort par des températures ardentes, Ludovic Chorgnon s'entraîne durement dans cette salle de sport de La Possession. (Photos : rb/www.ipreunion.com)

Après une course extrême dans le froid polaire en février 2022, il s’attaque à des températures avoisinant les 50 voire 55 degrés dans la Vallée de la Mort située en Californie. Cette vallée située dans le Désert des Mojaves, donnerait presque l’impression d’être en enfer. Le 10 juillet 1913, il a été enregistré la température la plus élevée sur Terre : 56,7 degrés ! Un lieu unique sur la planète, car dans la Vallée de la Mort, vous vous trouvez exactement à -85,5 mètres sous le niveau de la terre… sans mer.

- Un entraînement sous 95 degrés –

C’est dans la chaleur étouffante du sauna d’Ekwalis à La Possession, que ce jeudi 12 mai, Ludovic Chorgnon s’entraîne ardemment, sous 95 degrés. Une minute de vélo, une minute de renfort musculaire et ainsi de suite pendant près d’une heure et demi. Chaussettes, casques, vélo… tout est mis en place pour qu’il s’entraîne en conditions réelles. Après plus d’une heure d’effort, Ludovic sort du sauna, à peine fatigué. Regardez :

Un entraînement qui lui permet de peaufiner les derniers détails. "Ce matin j’ai fait du vélo et du renfort musculaire", explique le sportif. Mais outre l’entraînement, le plus important pour lui, ce n’est pas ça, "ce sont plutôt les petits détails à régler autour, gérer les zones de frottement, le matériel, les postures sur le vélo." Tous ces détails qui font que le jour-J, Ludovic Chorgnon attaquera la Vallée de la Mort dans les meilleures conditions. Écoutez-le :

 

- Natation, vélo et course en moins de 24 heures -

Le 12 juillet prochain, Ludovic s’envolera direction les États-Unis pour accomplir son défi de l’extrême et tenter de décrocher un nouveau record. Un Iron Hot qu’il ne fait pas seul. "Je ne pars jamais seul et je ne réussis jamais seul. Je réussi grâce à mes proches qui me permettent de vivre ces aventures." Kiné, médecin, diététicien, entraîneur... l’athlète sera sous haute surveillance, accompagné d'un staff médical. Un arbitre international sera également du voyage pour homologuer son record.

Un Iron Hot que le sportif espère finaliser en moins de 20 heures. "Je vais partir très tôt. Je vais d’abord faire 152 longueurs dans une piscine de 25 mètres que me prête gentiment un hôtel de luxe." Suit après le vélo et la course à pied. "Après, je vais rouler 180 kilomètres et courir sur 42 kilomètres." Un défi sportif qui n’est pas sans risque. Pour éviter tout problème physique, Ludovic Chorgnon se fixe des limites. "Me concernant, je me fixe à une fréquence cardiaque de 135 car sinon après je n’arrive pas à revenir bien", précise-t-il. Écoutez-le :

- Ludovic, un sportif accompli -

Ce sportif et chef d’entreprise de 50 ans n’en est pas à son coup d’essai. Depuis le début de sa passion, il a fait plus de 70 Iron Man. "Dans ma vie j’ai fait plusieurs Iron extrêmes avec de forts dénivelés, dans le cercle polaire et là il m’en reste deux à faire, le plus chaud en juillet dans la Vallée de la Mort et l’an prochain au Népal pour l’Iron le plus haut jamais réalisé." Ce personnage qui repousse les limites de l’extrême est même allé jusqu’à réaliser 41 Iron Man d’affilé en 41 jours. Soit 41 fois 3,8 km de natation, 180,2 km de cyclisme et un marathon de 42,195 km.  Écoutez :

De la course dans l’Himalaya, la traversée du cercle polaire, la traversé de plusieurs déserts... Ludovic aime ce genre de défis. Cet athlète accompli aime flirter avec les limites, mais sans faire n’importe quoi. Il aime tester, oser, et arriver le jour-J en maximisant ses chances de réussite. En tout cas, pour le 12 juillet prochain et l’Iron Hot, nous lui souhaitons une bonne course. Une course que vous pourrez d'ailleurs suivre sur ses réseaux sociaux.

ma.m/www.ipreunion.com/[email protected]

   

1 Commentaire(s)

Jose, Posté
Et si vous faisiez le bilan carbone de votre petit délire tout à fait inutile '