A cause du Covid-19 :

TCO : certains types de déchets refusés en déchèteries jusqu'à nouvel ordre


Publié / Actualisé
"Le contexte sanitaire lié à l'épidémie de Covid-19 a également des impacts sur les activités relatives à la gestion des déchets. Ainsi la situation actuelle engendre des contraintes pour les filières stockage et d'exportation des déchets dangereux. Par conséquent, les déchets dits "dangereux" ne peuvent plus être acceptés en déchèteries, et ce jusqu'à nouvel ordre" indique le Terriotire de la côte ouest (TCO).
"Le contexte sanitaire lié à l'épidémie de Covid-19 a également des impacts sur les activités relatives à la gestion des déchets. Ainsi la situation actuelle engendre des contraintes pour les filières stockage et d'exportation des déchets dangereux. Par conséquent, les déchets dits "dangereux" ne peuvent plus être acceptés en déchèteries, et ce jusqu'à nouvel ordre" indique le Terriotire de la côte ouest (TCO).

"Les bateaux ne passant plus par La Réunion, cela induit des conditions très difficiles et délicates pour le stockage en local et l’export de ces déchets. D’où l’arrêt temporaire contraint de la réception de ces déchets" explique le TCO.

Les déchets concernés :

- les batteries
- les lampes
- les néons
- les piles
- les huiles de vidange

Les usagers sont invités à stocker ces déchets chez eux, "jusqu’au retour à la normale de la situation" écrit le TCO avant de préciser que cette situation impacte toutes les déchèteries de l’île et également les points de collecte grand public tels que les grandes et moyennes surfaces, etc".

Plus d'informations sur le site www.tco.re

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !