Contrôles renforcés :

Saint-Leu : la police veille au respect du couvre-feu et des gestes barrières


Publié / Actualisé
Alors que l'ensemble du département est désormais soumis au couvre-feu, la ville de Saint-Leu a fait partie des quatre premières communes à devoir appliquer cette mesure de 20h à 5h. La police municipale veille au respect des gestes barrières, au port du masque dans la rue et patrouille dès 21h pour prévenir les habitants qu'il faut rentrer chez eux. Depuis quelques jours la prévention a fait place à la verbalisation (Photo rb/www.ipreunion.com)
Alors que l'ensemble du département est désormais soumis au couvre-feu, la ville de Saint-Leu a fait partie des quatre premières communes à devoir appliquer cette mesure de 20h à 5h. La police municipale veille au respect des gestes barrières, au port du masque dans la rue et patrouille dès 21h pour prévenir les habitants qu'il faut rentrer chez eux. Depuis quelques jours la prévention a fait place à la verbalisation (Photo rb/www.ipreunion.com)

Dans le centre-ville de Saint-Leu, la grande majorité des passants portent le masque sur le nez mais la police municipale surveille malgré tout les quelques exceptions qui l'ont oublié. "Masque obligatoire, mettez vos masques tout de suite" annonce dans son mégaphone le chef de la police Jean-Noël Ellayah. Regardez :

"On a pris au sérieux cette maladie et le couvre-feu, il n'y a pas de petites infractions. On fait rappeler la loi" nous explique-t-il, bien décidé à faire respecter les gestes barrières. Peu d'habitants sont vraiment réfractaires selon lui mais certains remettent le masque sous le nez tout en se plaignant de cette mesure, notamment à cause de la chaleur. "Au marché forain, nous avons juste eu un cas difficile, une personne qui a carrément créé une association contre le masque" ajoute le policier.

Côté respect du couvre-feu, la police veille tout autant. "Nous avons une équipe le matin, une l'après-midi, une patrouille effective de 21h à 1h du matin et une astreinte de nuit. Pendant nos contrôles de 21h à 1h on observe que le couvre-feu est en grande partie respecté. On contrôle en moyenne une vingtaine de voitures dont une dizaine avec attestation de dérogation, et 5-6 qui sont en général mal renseignées, ou de mauvaise foi" explique-t-il.

Après un temps d'adaptation et de prévention, la police indique procéder désormais à la verbalisation. Une absence de masque ou un non-respect du couvre-feu peut vous coûter 135 euros d'amende.

mm/www.ipreunion.com / [email protected]

   

2 Commentaire(s)

Jack, Posté
Je rentre à l'instant du front de mer peu de masques et pas de police municipale qui veille !!!!!!
Le king, depuis son mobile, Posté
Le shérif de la ville excellent