TCO :

Lutte contre l'errance animale : le futur centre animalier sera construit à l'Éperon


Publié / Actualisé
Le Bureau communautaire du Territoire de la côte ouest (TCO) s'est réuni ce lundi 1er mars 2021 sous la présidence d'Emmanuel Séraphin. Les élus se sont accordés sur la construction du futur centre animalier qui se fera sur un terrain de 16.000m2 à l'Éperon. 230.000 seront dédiés à l'étude sur la gestion des milieux aquatiques dans l'ouest. 420 000 euros seront alloués aux acteurs culturels pour l'organisation de spectacles et de festivals cette année. Nous publions ci-dessous le communiqué du Territoire de la côte ouest (Photo TCO)
Le Bureau communautaire du Territoire de la côte ouest (TCO) s'est réuni ce lundi 1er mars 2021 sous la présidence d'Emmanuel Séraphin. Les élus se sont accordés sur la construction du futur centre animalier qui se fera sur un terrain de 16.000m2 à l'Éperon. 230.000 seront dédiés à l'étude sur la gestion des milieux aquatiques dans l'ouest. 420 000 euros seront alloués aux acteurs culturels pour l'organisation de spectacles et de festivals cette année. Nous publions ci-dessous le communiqué du Territoire de la côte ouest (Photo TCO)

"Les élus communautaires ont eu à se positionner sur l’élaboration d’une stratégie de gestion des milieux aquatiques, l’acquisition d’un terrain pour la construction du futur centre animalier intercommunale renouvellement de l’autorisation de récupération d’objets en déchèteries par l’association Ekopratik pour les recycler ou encore des subventions accordées aux projets culturels... Élaboration d’une stratégie de gestion des milieux aquatiques.

Dans le cadre de sa compétence GEMAPI, le TCO souhaite être accompagné par un groupement de bureau d’études, afin d’élaborer sa stratégie locale de gestion des milieux aquatiques et définir sa feuille de route en la matière. L’objectif est d’améliorer la qualité des milieux aquatiques (habitats et espèces) et des services écosystémiques rendus (et donc la qualité de l’eau pour l’adduction en eau potable) et d’avoir une meilleure gestion du risque inondation tout en préservant certains usages récréatifs.

-Gestion des milieux aquatiques-

Cette démarche va également permettre de définir le rôle du TCO en tant que collectivité compétente en Gestion des Milieux Aquatiques et de définir quelle pourrait être la mise en œuvre de cette compétence par le TCO sur ces milieux qui relèvent généralement du domaine public fluvial ou domaine privé de l’Etat voire du domaine public maritime (continuité écologique aux embouchures). Un séminaire sera organisé sur ces questions. Montant de l’étude : 230000 € (dont 60000 € de subventions)

-Récupération des déchets-

Renouvellement de l’autorisation de récupération de déchets en déchèterie à l’association Ekopratik. Les élus du TCO ont réaffirmé leur volonté de privilégier le recyclage et le réemploi des déchets, en donnant un avis favorable à la demande de l’association Ekopratik de récupérer sur les déchèteries du Territoire de la Côte Ouest des objets afin de les réutiliser et les réparer dans le cadre d’ateliers participatifs notamment. Une convention de collaboration a donc été signée pour une durée de 1 an renouvelable trois fois. L’association devra transmettre à la communauté d’agglomération un bilan mensuel des objets récupérés et réparés.


-Lutte contre l'errance animale-

Le futur centre animalier intercommunal du TCO sera à l’Eperon.

Dans le cadre de sa compétence relative à la lutte contre l’errance animale, le Territoire de la Côte Ouest (TCO) gère actuellement une fourrière animale intercommunale située sur une parcelle en location à Cambaie. Cet équipement ne répondant plus aux besoins de la collectivité pour mener à bien sa mission, il a été nécessaire de trouver un autre site afin d’y implanter le futur centre animalier intercommunal. Ce centre animalier de l'Ouest se composera d'une fourrière pouvant accueillir 80 chiens et 50 chats (quasiment le double de la capacité de l’actuelle fourrière) et un refuge de 30 chiens et de 25 chats afin de favoriser l’adoption des animaux.

Suite à une prospection foncière réalisée sur l’ensemble du territoire de la Côte Ouest, le TCO a identifié une parcelle située à proximité de l’échangeur de l’Eperon, qui correspondrait au projet. Le terrain répond en effet aux critères d’éloignement des zones habitées inhérents à ce type d’équipement (ICPE). Après négociations avec le propriétaire, le TCO pourra acquérir 16 000 m² de terrain pour un prix de 4€/m², conformément aux transactions réalisées sur le secteur. Le prix d’acquisition serait de 64 000 €.

-Gestion des sédiments-

Mise en place d’une stratégie de gestion des sédiments des ports de plaisance du TCO. La communauté d’agglomération a signé un partenariat avec le Bureau de Recherches Géologiques et Minières (BRGM), afin de mener un programme de recherches et de développements partagés sur la gestion des sédiments des ports de plaisance.

L’expertise du BRGM sera mise à profit sur les axes suivants : la formation à la gestion des sédiments ; l’analyse des données et pratiques existantes en vue d’établir les actions pour mettre en place une stratégie de gestion des sédiments ; le suivi morphologique du littoral entre la ravine de l’Ermitage et la Pointe des Aigrettes et des appuis scientifiques et techniques.

Les élus ont souhaité que l’ensemble du linéaire côtier du territoire soit intégré dans l’étude. La convention est signée pour une durée de 24 mois correspondant à un budget de 170 779 euros dont 80% du TCO et 20% du BRGM.

-Subventions culturelles : 420 000 euros pour les acteurs culturels-

Dans le cadre du financement des salles du territoire, les élus ont attribué 75000 € à chacune des salles du territoire, à savoir le Kabardock, le Théatre sous les Arbres, le Séchoir et Les pas pour la mise en œuvre de leur programme d’actions, soit un total de 300000 €, nonobstant le dispositif Bekali.

En matière de soutien aux festivals et manifestations, 7 associations vont bénéficier d’une aide du TCO:

- 54000 € à l’association Théâtre des Alberts pour l’organisation du Festival Tam Tam-20000 € à l’association Nakiyava pour l’organisation de la 10èmeédition du Festival Opus Pocus-10000 € à l’association Danse en L’R pour l’organisation d’un festival culturel en matière de danse et de handicap

-20000 € à la Compagnie Lolita Monga pour la diffusion de la création "Teat Sarèt" dans les quartiers des communes du TCO

-6000 € à l’association les Cabanons de Production pour la diffusion de la création "ImpAnsable" avec comme sujet principal les violences conjugales et familiales

-5000 € à l’Association Lantant Zamalak pour la diffusion du spectacle "Mash ta soupe" porté Teddy Iafare Gangama

-5000 € à la Compagnie Mille et une Façons pour la diffusion du spectacle "Le rêve de Lucie" en crèche et du spectacle "De vives voix" en EPHAD sur le territoire du TCO.

Le total est de 120 000 € pour les manifestations culturelles et de 420000 € (300000 € pour les salles et 120000 € pour les manifestations) alloués aux associations culturelles pour la diffusion, ce qui représente un budget en hausse de 95000 € par rapport à 2020".

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !