Bilan de la concertation :

Ecoquartier Cambaie-Omega : du vert, des vélos et de la culture


Publié / Actualisé
Après six semaines d'échanges, le Territoire de la côte ouest (TCO) dévoile les grands axes défendus par la population pour l'avenir de la zone de Cambaie. Plus de 700 concertations ont été recueillies, pour environ 640 questionnaires remplis et analysés. Les habitants du futur écoquartier Cambaie-Omega veulent avant tout une zone verte, avec un vrai développement des transports en commun et une identité culturelle défendue à travers la culture, le sport ou encore la gastronomie. Des projets portés, entre autres, par les élèves saint-paulois qui ont imaginé à quoi pourrait ressembler le Cambaie de demain. (Photos : TCO)
Après six semaines d'échanges, le Territoire de la côte ouest (TCO) dévoile les grands axes défendus par la population pour l'avenir de la zone de Cambaie. Plus de 700 concertations ont été recueillies, pour environ 640 questionnaires remplis et analysés. Les habitants du futur écoquartier Cambaie-Omega veulent avant tout une zone verte, avec un vrai développement des transports en commun et une identité culturelle défendue à travers la culture, le sport ou encore la gastronomie. Des projets portés, entre autres, par les élèves saint-paulois qui ont imaginé à quoi pourrait ressembler le Cambaie de demain. (Photos : TCO)

Alors que le TCO s'apprête à fêter ses 20 ans, le projet de l'écoquartier de Cambaie-Omega prend forme. Cette première vaste consultation populaire montre clairement les attentes des habitants en termes d'aménagement. "Un tiers des concertations vont dans le sens d'un quartier végétalisé. C'est d'ores et déjà ce que nous prévoyons avec un parc de 15 hectares, la création de parcelles agricoles, et la plantation de 5.500 grands arbres ainsi que 45.000 jeunes plants" indique le président du TCO, Emmanuel Séraphin.

Lire aussi - Saint-Paul : la concertation Cambaie-Oméga est lancée

Le TCO qui souhaite d'ailleurs lancer un projet de "terre fertile" sur cette zone de Cambaie, où la terre "est ingrate, particulièrement sèche", note Huguette Bello, maire de Saint-Paul et vice-présidente de l'interco de l'ouest. "Ce sont près de 400 hectares qui seront cultivés directement dans la zone, au lieu d'être prélevés dans les hauts comme on le fait actuellement."

Sur le plan des aménagements, les contributeurs veulent une architecture "qui s'inscrit dans la tradition créole", qui soit propre aux rencontres intergénérationnelles. Médiathèque et centre aquatique sont au cœur des projets défendus. "Un lieu emblématique pourrait être créé : une cité de la gastronomie, qui mettrait en avant le terroir réunionnais et valoriserait les circuits courts" indique Emmanuel Séraphin.

Au cœur de la consultation : les déplacements, en repensant notamment l'axe mixe, ce qui dépend de la Région. "Il y a de la part des participants une forte attente de développement des transports en commun" ajoute le président du TCO, alors que 85.000 voitures passent chaque matin sur cet axe de circulation. L'occasion de rappeler pour l'intercommunalité que 250 vélos électriques vont être déployés sur le territoire ouest.

- Les enfants acteurs de leur quartier -

Dans le cadre du projet d'écoquartier Cambaie-Omega, deux classes saint-pauloises ont été consultées, l'école Louise Siarane et le collège de l'Etang. "Des contributions très riches, parfois étonnantes de la part des plus jeunes. Mais après tout ce sont eux qui vont continuer à vivre dans ces quartiers". Alors les enfants ont imaginé une "ville inclusive : qui prend en compte tout le monde, les seniors, les sans abris, les animaux…" Ravis, leurs professeurs remarquent "une vision qui n'est pas du tout égo-centrée".

Sur les dessins des plus petits, un skate park peint en bleu, des panneaux solaires sur tous les toits, un musée de La Réunion, une bibliothèque, un refuse pour SDF qui prévoit cuisine et coin douches, un EHPAD proche des écoles pour rapprocher gramouns et marmailles et même un orphelinat pour venir en aide aux enfants, près du parc de jeux. Une ville axée sur le vivre ensemble, où même les couleurs du béton ont été pensées.

Photo : TCO

Au collège de l'Etang, c'est la vision d'un quartier du futur qui a été imaginée, basée sur les énergies de demain, la réduction des déchets. Trois thèmes ressortent des travaux menés par les élèves : un quartier non pollué et non polluant, dans lequel il fait bon vivre et dans lequel on est surtout fier d'habiter.

Au cœur de ces travaux, le lien entre préservation du patrimoine et aménagement, entre passé et ville nouvelle, auquel a amplement participé l'historien et sociologue Raoul Lucas. "Moi j'ai apporté le travail de mémoire et les élèves celui de l'imaginaire. Nous avons travaillé ensemble sur l'ancrage de notre culture, la pérennité des aménagements qui doivent s'inscrire dans un temps long, et l'innovation" raconte-t-il.

Lire aussi - Saint-Paul : un atelier "mémoire des lieux, identité et culture au coeur du projet"

- Premières livraisons en 2025 -

Si le projet ne fait que commencer, le TCO s'engage d'ores et déjà sur quatre axes : maintenir une information régulière auprès des habitants, privilégier l'expérimentation de nouveaux équipements ou activités sur le site, aller vers une démarche historique et culturelle et créer un "pôle vélo" qui intègrera "les sports de glisse urbaine".

Alors que vient de se clôturer la phase de concertation, commence la phase d'évaluation environnementale du projet, jusqu'en septembre 2021. Celle de la ZAC Cambaie-Oméga démarrera dès septembre, les travaux d'aménagement quant à eux sont prévus pour 2023 pour des premières livraisons effectuées à l'horizon 2025.

Un projet qui dépasse la ville de Saint-Paul, selon Huguette Bello, alors que 40.000 habitants vivent dans la zone. "Urbaniser Cambaie c'est un projet pour toute La Réunion, à forte dimension culturelle et historique". Egalement présent, le maire de Saint-Leu Bruno Domen s'estime concerné bien que le projet Ecocité, auquel se rattache le projet de Cambaie-Omega, s'étale sur les trois communes du Port, de La Possession et de Saint-Paul. "On va quand même travailler ensemble, on parle ici d'une construction de ville dans la ville".

Lire aussi - Séminaire Écocité : point d'étape avec les acteurs locaux, à l'heure des réalisations

mm/www.ipreunion.com / [email protected]

   

1 Commentaire(s)

Avenir des villes, Posté
L'écoquartier c'est l'avenir des villes. La référence à l'heure actuelle à la Reunion c'est celui de la Possession mis en Å"uvre par l'ancien maire de la Possession.