Territoire de la côte ouest :

La Créole : les maires du TCO demandent "le retour à la normale au plus vite"


Publié / Actualisé
Dans un communiqué publié ce jeudi soir 16 septembre 2021 le Territoire de la côte ouest souligne : "le maires du TCO dénoncent et condamnent fermement la tournure des événements et les derniers agissements des grévistes de la Régie communautaire d'eau et d'assainissement, La Créole". "En effet, ce mardi 14 septembre, les grévistes ont séquestré le Président et le Directeur par intérim de La Créole. D'autre part, des actes mal intentionnés de coupures et de réductions de pression des vannes des réservoirs alimentant les secteurs du centre-ville de Saint-Paul, La Plaine, Savanna et de Bois de Nèfles ont été observés" déplore l'intercommunalité
Dans un communiqué publié ce jeudi soir 16 septembre 2021 le Territoire de la côte ouest souligne : "le maires du TCO dénoncent et condamnent fermement la tournure des événements et les derniers agissements des grévistes de la Régie communautaire d'eau et d'assainissement, La Créole". "En effet, ce mardi 14 septembre, les grévistes ont séquestré le Président et le Directeur par intérim de La Créole. D'autre part, des actes mal intentionnés de coupures et de réductions de pression des vannes des réservoirs alimentant les secteurs du centre-ville de Saint-Paul, La Plaine, Savanna et de Bois de Nèfles ont été observés" déplore l'intercommunalité

"Les maires des communes de l’Ouest notent que l'ensemble des revendications ont été satisfaites, et que le président et le directeur par intérim de La Créole ont également accepté dans le protocole des points qui ne figuraient pas dans les préavis" dit encore le TCO.

"Les maires estiment que la proposition du paiement de la moitié des jours de grève est plus que raisonnable, et appellent à un retour à un fonctionnement normal dans les plus brefs délais, et ce, dans l'intérêt des usagers" termine l'intercommunalité.

   

2 Commentaire(s)

Stean, Posté
Faut réfléchir aux conséquences avant de suspendre un directeur général, pour des raisons sans doute politiques. Pas étonnant que les syndicats aient pris la main.Les élus du TCO ne peuvent s'en prendre qu'à eux même.
Geronimo, Posté
L'eau est un élément de première nécessité. Il faudrait virer les grévistes, les remplacer par la moitié de personnes payées plus et qui travailleraient elles! Et envoyer les CRS ou l'armée pour empêcher les grévistes virés de faire du grabuge!!Si j'étais à Saint-Paul c'est moi que les CRS devraient empêcher de mettre une trempe à ces personnes pourries gâtées!!!