Débats entre élus communautaires :

TCO : l'investissement augmente de 18,3% pour le budget principal


Publié / Actualisé
Ce 17 décembre 2021, les élus communautaires ont eu à débattre du budget primitif du TCO pour 2022. Ces débats comprenaient le budget principal, le budget annexe de la régie des Ports de plaisance, le budget annexe de la Gémapi, de l'eau potable et celui de l'assainissement. Nous publions ci-dessous le communique de presse du TCO. (Photo TCO )
Ce 17 décembre 2021, les élus communautaires ont eu à débattre du budget primitif du TCO pour 2022. Ces débats comprenaient le budget principal, le budget annexe de la régie des Ports de plaisance, le budget annexe de la Gémapi, de l'eau potable et celui de l'assainissement. Nous publions ci-dessous le communique de presse du TCO. (Photo TCO )

Des investissements en augmentation de 18,3% par rapport à 2021 pour le budget principal

Le budget intercommunal 2022 est composé d’un budget principal et de quatre budgets annexes ne disposant pas d’autonomie juridique :
    - Budget Principal : 181 millions d'euros ;
    - Budget annexe Régie des Ports de Plaisance : 3,4 millions d'euros ;
    - Budget annexe Gémapi : 10,2 millions d'euros ;
    - Budget annexe de l’Eau potable : 7,3 millions d'euros ;
    - Budget annexe de l’Assainissement : 4,1 millions d'euros.

" Notre ambition est que le TCO s’affirme comme un acteur local de la relance économique, sociale, environnementale. Ce pourquoi nous conclurons l’an prochain, sur la base du protocole d’engagement signé avec l’Etat en juin dernier, un Contrat de Relance et de Transition Ecologique ", a souligné le président du TCO.

Le budget primitif 2022 du TCO, d’un montant consolidé de 206 millions d'euros, constitue un acte volontariste permettant d’être engagé, au quotidien, auprès des habitants, à travers l’exercice des missions de service public dans les secteurs clés du développement du territoire (transports, eau, assainissement, gestion des déchets…) ; de soutenir la relance économique à travers la commande publique, le soutien aux acteurs économiques et touristiques, et la réalisation de notre plan d’investissements.

" Notre choix sera donc de ne pas augmenter la fiscalité des ménages et des entreprises afin de préserver respectivement leur pouvoir d’achat et leur développement, et de favoriser, résolument, l’investissement ", a annoncé Emmanuel Séraphin.

 

   

1 Commentaire(s)

La Dengue, Posté
Gestion des déchets ' Plusieurs carcasses de voitures abandonnées à st leu chemin casimir. Que fait le TCO' Poubelles en mauvaises états.....bande de cochon doit s'en mêler......