TCO :

Programme Leader : préserver et développer les ressources des Hauts de l'Ouest


Publié / Actualisé
Ce mercredi 6 juillet 2022, se tenait au Domaine d'Ombreuse à Saint-Gilles les Hauts, un séminaire sur le territoire rural des Hauts de l'Ouest, afin de faire le bilan de la programmation de 2016-2022 du programme Leader et envisager l'avenir pour développer encore plus ce territoire. En tout, 280 programmes ont été soutenus par le programme Leader (Liaisons entre actions de développement de l'économie rural).
Ce mercredi 6 juillet 2022, se tenait au Domaine d'Ombreuse à Saint-Gilles les Hauts, un séminaire sur le territoire rural des Hauts de l'Ouest, afin de faire le bilan de la programmation de 2016-2022 du programme Leader et envisager l'avenir pour développer encore plus ce territoire. En tout, 280 programmes ont été soutenus par le programme Leader (Liaisons entre actions de développement de l'économie rural).

Ce projet Leader, orchestré par le TERH GAL (Groupe d’actions locales) a pour objectif de soutenir financièrement et d’accompagner des projets locaux, privés, associatifs ou publics pour les Hauts de l’Ouest (La Possession, Saint-Paul, Trois-Bassins et Saint-Leu). L’objectif était de répondre aux enjeux de développement économique et social de cette partie de l’île.

"Leader est un dispositif d’aide construit sur mesure par les acteurs locaux au service du territoire. Le programme vise à créer les conditions du bien vivre, de la création d’emplois dans les Hauts, du renforcement des services publics et de l’attractivité, notamment touristique", explique le TCO.

Pour Emmanuel Séraphin, président du Territoire de la Côte Ouest (TCO), c’est important de développer les Hauts. "On a des dispositifs spécifiques pour développer les Hauts. Il y a notre culture, notre patrimoine, c’est l'âme créole", explique-t-il. Il sait que "souvent les gens ont l’impression que le TCO travaille seulement sur les projets urbains, mais non, les projets culturels, économiques, agricoles et associatifs nous tiennent à cœur". Emmanuel Séraphin le clame, "il faut aider ces territoires qui en ont besoin et ce grâce à des projets innovants ". Mais également " développer les Hauts pour rééquilibrer notre territoire".

- 6,8 millions d’euros alloués pour 280 projets –

Pour la programmation 2016-2022, une enveloppe de 6,8 millions d’euros a été débloquée par le FEADER (Fonds européen agricole pour le développement rural). Grâce à ce fonds, 280 porteurs de projets ont pu être accompagnés. 141 sont d’ailleurs terminés.

Parmi ces projets, 41% sont dans le domaine agricole, 28% dans l’artisanat, 16% dans la culture, 6% pour la mise en réseau, 5% pour Mafate et 4% pour le tourisme. Le programme Leader finance à 100% les associations, 90% les projets agricoles, 80% les porteurs de projets économiques et 65% les entreprises.

L’agriculture reste le domaine où les porteurs de projet sont les plus présents, avec des objectifs de diversification et de modernisation d’exploitations.

Dans le secteur de l’économie, et grâce au programme Leader, 57 emplois ont été créés et 21 emplois consolidés.

Pour la culture, 26 projets d’ateliers d’enseignement, de diffusion de spectacle, de création artistique ont vu le jour et 10 évènements ont ainsi pu être organisés, dont le Cirk en Cirk à Mafate. En tout, ces aides ont pu bénéficier à 14.500 personnes. À l’avenir, le TCO souhaite, concernant la culture, mettre en avant la langue créole avec le projet de maison de Grand-Mère Kalle.

Pour exemple, l’entreprise Rhum arrangé Blard a été créé en septembre 2021. Une production 100% locale rendue possible par la subvention du programme Leader. "On a pu, grâce aux 10.000 euros, produire la première bouteille et lancer la marque", explique le fondateur. "Sans cela ça aurait été compliqué."

- Mafate, au cœur du développement des Hauts –

Mafate n’est pas laissée pour compte dans ce programme Leader géré par le TERH GAL. En effet, il est prévu de développer des projets en lien avec l’eau notamment. 92% des projets sont en lien, dont 23% en études et 69% en travaux. " Il faut amener l’eau à Mafate. Une eau qui pourrait bénéficier à l’ensemble des agriculteurs. "

Autres projets pour le cirque, une étude d’élevage, deux projets de développement durable et des opérations d’évacuation des déchets spéciaux.

- Comment en bénéficier ? –

Pour être éligible à cette aide, le sujet doit s’inscrire dans les axes suivants : développer les activités économiques, aménager les territoires, valoriser les ressources locales, développer et renforcer une économie de tourisme, tout en mettant en avant la culture et le patrimoine.

Le comité de programmation analyse les projets, selon les grilles de critères. "On statut sur les demandes de subventions", explique Jocelyn Boyer, vice-président du comité. L’enveloppe allouée dépend du secteur économique. Cela peut aller de 2.000 à 77.000 euros. Au total, plus de 6,8 millions d’euros ont été attribués sur la programmation.

Les acteurs privés ou publics qui ont un projet pour le développement des Hauts des communes de l’Ouest, souhaitant obtenir un soutien dans le cadre du programme Leader, peuvent prendre contact avec l’équipe de la maison de TERH GAL Ouest située à la Saline, dans le quartier de Vue Belle. Ou alors ils peuvent se rendre sur le site : www.terhgal.re

Pour la programmation 2022-2023, l’objectif est de faire encore mieux pour développer les Hauts de l’Ouest. Du grand au petit projet, un seul but, créer des débouchés et de l’attractivité, mais également préserver les ressources des Hauts de l’Ouest en restant un vivier culturel et en valorisant les terres agricoles.

ma.m/www.ipreunion.com/[email protected]

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !