canne à sucre

Illustration : Le Gouvernement confirme son soutien à la filière canne-sucre
LIKES
TWEETS

La convention canne arrive à sa fin

Le Gouvernement confirme son soutien à la filière canne-sucre

Posté par IPR, dans canne à sucre
Le gouvernement a mandaté le préfet de La Réunion afin d'initier, en lien avec le Conseil régional et le Conseil départemental, la démarche de concertation locale en vue de la négociation de la prochaine convention canne. L'actuelle convention canne, qui fixe les conditions de la production et de l'acquisition des cannes par l'industriel sucrier, arrive en effet à échéance fin 2022. Ce mandat confirme la volonté du gouvernement de poursuivre le soutien public important à la filière (plus de 133 millions par an à La Réunion de crédits européens et nationaux). La notification à Bruxelles pour le maintien de l'aide à son niveau actuel sera transmise très prochainement. La nouvelle convention devra être signée avant le démarrage de la prochaine campagne début juillet 2022. Nous publions le communiqué ci-dessous (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Canne-sucre : une motion déposée pour le développement de la filière
LIKES
TWEETS

Auprès du préfet

Canne-sucre : une motion déposée pour le développement de la filière

Posté par IPR, dans canne à sucre
Le vendredi 5 novembre 2021, le Bureau nouvellement élu du CPCS, Interprofession de la canne et du sucre, a rencontré le Préfet Jacques Billant pour lui remettre une motion sur l'avenir de la filière alors que doivent débuter, au premier trimestre 2022, les négociations de la prochaine convention canne. Cette motion est signée par les membres du Bureau du CPCS et par le président de la Chambre d'agriculture, tous les présidents des syndicats agricoles (UPNA, CGPER, JA, FDSEA) et par le président du Syndicat du Sucre. Les signataires demandent à ce que "le cadre économique, politique et financier indispensable au maintien et au développement de la filière soit mis en place au plus vite", alors que le secteur est toujours plus en difficulté. Nous publions le communiqué complet ci-dessous (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Pierre-Emmanuel Thonon et Florent Thibault élus co-préisdents du CPCS
LIKES
TWEETS

Comité paritaire interprofessionnel de la canne et du sucre

Pierre-Emmanuel Thonon et Florent Thibault élus co-préisdents du CPCS

Posté par IPR, dans canne à sucre
A l'issue de la réunion du Comité paritaire interprofessionnel de la canne et du sucre (CPCS) qui s'est tenue ce lundi 25 octobre 2021, une nouvelle équipe de gouvernance a été mise en place : Pierre-Emmanuel Thonon (JA) est élu co-président du CPCS, représentant les agriculteurs, et Florent Thibault est élu co-président du CPCS, représentant les industriels.
Illustration : Campagne sucrière : les planteurs poursuivent leur blocage des usines ce mardi
LIKES
TWEETS

Au Gol et à Bois Rouge

Campagne sucrière : les planteurs poursuivent leur blocage des usines ce mardi

Posté par IPR, dans canne à sucre
Plusieurs dizaines de planteurs ont bloqué les usines de Bois Rouge et du Gol ce lundi 9 août 2021, à l'appel de la CGPER, de l'Upna ou de Paysans solidaires. Ils demandent une aide supplémentaire pour compenser le prix de la canne, particulièrement faible cette année en raison d'une richesse en baisse d'1,5 point en moyenne par tonne. Les planteurs disent ne pas avoir les moyens de rembourser la somme avancée comme lors de chaque campagne par l'industriel sucrier Tereos. Les syndicats réclament une rencontre, en attendant, ils affirment que le blocage des usines se poursuit. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Canne : le seuil fixé pour les commissions d'usine repasse à 700 tonnes
LIKES
TWEETS

Nouvel arrêté

Canne : le seuil fixé pour les commissions d'usine repasse à 700 tonnes

Posté par IPR, dans canne à sucre
Suite aux demandes des syndicats, le seuil définissant les deux collèges d'électeurs pour les représentants de la canne change à nouveau. Fixé à 500 tonnes par la DAAF, il repasse à 700 tonnes après une consultation du Comité paritaire interprofessionnel de la canne et du sucre (CPCS) par l'Etat. Nous publions ci-dessous le communiqué de la préfecture. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Canne : un acompte de 10,85 millions d'euros versés aux planteurs
LIKES
TWEETS

Dans le cadre de l'aide à la production canne

Canne : un acompte de 10,85 millions d'euros versés aux planteurs

Posté par IPR, dans canne à sucre
Les agriculteurs producteurs de canne à sucre bénéficient tous les ans d'une aide de l'Etat intitulée "aide à la production de canne" et destinée à compenser les handicaps structurels de la production dans le contexte de l'île de La Réunion. Ainsi, conformément à la convention tripartite Industriels - Planteurs - Etat, qui encadre la gestion de cette aide, un acompte d'un montant de 10,85 millions d'euros a été versé, ce 1er octobre 2020, sur le compte de 2118 planteurs ayant déposé dans les délais réglementaires une déclaration de surface recevable et ayant livré des cannes au centre de réception depuis le début de la campagne sucrière. La préfecture de La Réunion précise que "le calcul de l'acompte se fait sur la base des surfaces déclarées en 2020 et que le solde payé en février 2021 sera calculé sur la base des tonnages récoltés et livrés aux industriels, déduction faite de l'acompte versé." (Photo rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Signature d'un nouvel accord-cadre entre le Cirad et eRcane
LIKES
TWEETS

Filière canne-sucre

Signature d'un nouvel accord-cadre entre le Cirad et eRcane

Posté par IPR, dans canne à sucre
Le Cirad, Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement, et eRcane, centre de recherche et de développement de l'industrie sucrière réunionnaise, annoncent aujourd'hui la signature d'un nouvel accord-cadre en présence de Michel Eddi, Président Directeur Général du Cirad et de Philippe Labro, Président d'eRcane. Nous publions le communiqué ci-dessous.
Illustration : Campagne sucrière : un début houleux mais des chiffres satisfaisants
LIKES
TWEETS

Les blocages sont terminés

Campagne sucrière : un début houleux mais des chiffres satisfaisants

Posté par IPR, dans canne à sucre
Le début de la campagne sucrière a été houleux, avec des blocages d'usines, des retards de lancement et des désaccords sur le protocole d'échantillonnage de la canne. Après plus d'un mois de campagne, du côté des planteurs comme des usiniers, tout semble finalement être rentrer dans l'ordre et les chiffres sont plutôt satisfaisants (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Campagne sucrière : un comité technique organisé par le CTICS
LIKES
TWEETS

Pour discuter des problèmes d'échantillonnage

Campagne sucrière : un comité technique organisé par le CTICS

Posté par IPR, dans canne à sucre
La campagne sucrière de 2020 connait des débuts mouvementées. De nombreuses protestations ont été faites du côté des planteurs concernant le protocole d'échantillonnage des chargements de cannes. La Fédération départementale des syndicats d'exploitants agricoles (FDSEA) s'inquiète de la situation, et annonce donc qu'un comité technique se tiendra ce vendredi 31 juillet afin de discuter du nouveau protocole à l'initiative du CTICS. Nous partageons leur communiqué ci-dessous. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Mécontentement des planteurs : blocage de la balance cannes à Saint-André
LIKES
TWEETS

Campagne sucrière mouvementée

Mécontentement des planteurs : blocage de la balance cannes à Saint-André

Posté par IPR, dans canne à sucre
Malgré la reprise de la campagne sucrière après la signature d'un accord entre industriel et planteurs, la crise n'est pas terminée. Ce mercredi 8 juillet, une cinquantaine de planteurs se sont retrouvés devant la balance cannes de Saint-André. Ils bloquent tout accès afin d'empêcher la canne d'être livrée. Les agriculteurs dénoncent le nouveau protocole récemment signé entre les principaux syndicats et Tereos, et estiment être lésés. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Campagne sucrière : un accord trouvé entre planteurs et industriels
LIKES
TWEETS

La coupe pourrait commencer lundi

Campagne sucrière : un accord trouvé entre planteurs et industriels

Posté par IPR, dans canne à sucre
Ce vendredi 3 juillet 2020, le protocole entre les planteurs et les industriels a enfin été signé après plusieurs semaines de négociations. L'accord a été approuvé à la quasi-majorité, avec une seule abstention. Le début de la campagne sucrière, qui devait démarrer en début de semaine dernière, avait dû être repoussé en raison de désaccords entre les agriculteurs et les usiniers. Les planteurs refusaient, entre autre, de remplir entièrement les remorques de livraison, condition que les industriels souhaitaient inclure dans le nouveau protocole : cette proposition a finalement été supprimée du protocole 2020. La commission mixte d'usine décidera du début de la campagne ce vendredi à 13h30, pour décider d'un début de campagne éventuelle ce lundi 6 juillet à 6 heures du matin. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Protocole de livraison des cannes : un accord entre les planteurs et l'industirel serait en vue
LIKES
TWEETS

Tereos note des "avancées significatives"

Protocole de livraison des cannes : un accord entre les planteurs et l'industirel serait en vue

Posté par IPR, dans canne à sucre
En négociation sur le protocole de livraison des cannes, planteurs et industriels, se rapprochent d'un accord, annonce le groupe coopératif Tereos, ce jeudi 2 juillet 2020. Un nouveau conseil d'administration se tiendra le 9 juillet ou pourrait même être avancé au vendredi 3 juillet, si l'ensemble des membres renoncent au délai de prévenance. Si le projet de protocole venait à être validé, les Commissions Mixtes d'Usines seraient convoquées pour permettre de démarrer la campagne sucrière dès que possible. Nous publions le communiqué de Tereos ci-dessous. (Photo rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Campagne sucrière : Tereos demande le vote du nouveau protocole au plus vite
LIKES
TWEETS

Blocages des syndicats agricoles

Campagne sucrière : Tereos demande le vote du nouveau protocole au plus vite

Posté par IPR, dans canne à sucre
Alors qu'elle devait démarrer ce lundi 29 juin 2020, la campagne sucrière continue de prendre du retard, tant que le nouveau protocole de livraison n'est pas voté. Le groupe sucrier Tereos et les syndicats agricoles ne parviennent pas à se mettre d'accord. Les négociations ont beau avoir été prolongées, le protocole n'a toujours pas été soumis au vote du conseil d'administration, rappelle Tereos. Face à "l'attitude de blocage" des syndicats, l'industriel réclame la tenue d'un conseil d'administration au plus vite pour mettre aux voix le protocole. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Campagne sucrière : il va falloir attendre encore un peu
LIKES
TWEETS

Faute d'accord sur le protocole de livraison

Campagne sucrière : il va falloir attendre encore un peu

Posté par IPR, dans canne à sucre
La campagne sucrière 2020 devait démarrer ce lundi 29 juin 2020, avec l'espoir de rattraper une année 2019 bien morose. Il n'en est finalement rien, industriels et agriculteurs n'étant pas d'accord sur le nouveau protocole de livraison après plusieurs jours de négociation. Les planteurs refusent de remplir entièrement les remorques de livraison, condition que les industriels souhaitent inclure dans le nouveau protocole. La proposition des planteurs de débuter la campagne avec le protocole 2019, le temps d'en définir un nouveau, a été rejetée. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Campagne sucrière : pas d'accord trouvé sur le nouveau protocole de livraison
LIKES
TWEETS

La coupe pourrait ne pas démarrer pas lundi

Campagne sucrière : pas d'accord trouvé sur le nouveau protocole de livraison

Posté par IPR, dans canne à sucre
Une réunion de la Commission Mixte d'Usine s'est tenue ce vendredi 26 juin 2020 pour définir la date officielle du début de la campagne sucrière, et surtout statuer sur le protocole de livraison au groupe coopératif Tereos modifié cette année, et très critiqué. Après plusieurs jours de négociations, aucun accord n'a été trouvé, et la campagne sucrière ne devrait donc pas débuter lundi, à moins de raccourcir les délais de convocation des membres du conseil d'administration de la CPCS. L'usinier demandait en effet aux agriculteurs de remplir entièrement les remorques de livraison des cannes à leur arrivée aux balances. Un remplissage que les planteurs estimaient trop risqué compte-tenu de la sinuosité des routes réunionnaises. En cas d'infraction à ce protocole, les agriculteurs s'exposent à des pénalités, l'usine se réservant par ailleurs le droit d'acheter la canne ou de la refuser, après avoir contrôlé le chargement. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)