consommation

Illustration : Les prix en baisse de 0,1%
LIKES
TWEETS

Consommation

Les prix en baisse de 0,1%

Posté par IPR, dans consommation
Les prix à la consommation baissent de 0,1 % en janvier 2016 à La Réunion. "La baisse s'explique par un recul des prix des carburants et des services. Elle est modérée par la hausse des prix des produits manufacturés et de l'alimentation" est-il annoncé dans une publication de l'INSEE.
Illustration : Les prix en hausse de 0,6% en décembre
LIKES
TWEETS

Insee - Consommation

Les prix en hausse de 0,6% en décembre

Posté par IPR, dans consommation
Au mois de décembre 2015, les prix à la consommation augmentent de 0,6 %. Des hausses saisonnières dans le secteur des services liés au tourisme expliquent la hausse des prix. Les prix des produits manufacturés augmentent plus modérément, alors que les prix de l'alimentation baissent. Sur un an, les prix repartent à la hausse à La Réunion (+ 0,4 %) et en France (+ 0,2 %), indique un communiqué de l'Insee.
Illustration : Trop de riz et d'huile tuent le cari
LIKES
TWEETS

Insee - Comportements alimentaires des Réunionnais

Trop de riz et d'huile tuent le cari

Posté par IPR, dans consommation
Une étude publiée par l'Insee ce 17 décembre 2015 décortique les habitudes alimentaires des Réunionnais pour l'année 2011. Le budget alimentaire par mois et par ménage s'élève à 334 euros soit 18% des revenus. Les Réunionnais font leurs courses en majorité en grande surface et achètent principalement du riz et des céréales. Par ailleurs, les Réunionnais ayant un jardin et produisant eux-même des fruits et légumes en consomment donc deux fois plus.
Illustration : Les prix ont augmenté de 0,1% au mois d'octobre 2015
LIKES
TWEETS

Consommation

Les prix ont augmenté de 0,1% au mois d'octobre 2015

Posté par IPR, dans consommation
En octobre, les prix à la consommation ont augmenté de 0,1%, à La Réunion, indique l'Insee ce 17 novembre 2015. "Les hausses saisonnières dans le secteur des services liés au tourisme sont en partie compensées par des baisses de prix des produits manufacturés et pétroliers", explique l'Institut.