Habitat

Illustration : 159.300 Réunionnais.es vivent en quartiers prioritaires
LIKES
TWEETS

Insee

159.300 Réunionnais.es vivent en quartiers prioritaires

Posté par IPR, dans Habitat
Au 1er janvier 2018, 5,4 millions d'habitants vivent dans un des 1.436 Quartiers prioritaires de la Politique de la Ville (QPV), soit 8 % de la population résidant en France (France hexagonale et les 5 départements d'outre-mer). Elles sont 159.300 personnes à La Réunion, réparties dans 49 quartiers, et 170.800 à Mayotte dans 36 quartiers. La définition des périmètres des quartiers prioritaires de la politique de la ville - en vigueur depuis 2015 - induit de fortes disparités territoriales : 66 % de la population de Mayotte vit en QPV en 2018, contre un peu moins de 3 % en Bretagne. Nous publions l'étude de l'Insee ci-dessous (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Plan logement Outre-mer : une étude sur l'économie de la construction à La Réunion
LIKES
TWEETS

Habitat

Plan logement Outre-mer : une étude sur l'économie de la construction à La Réunion

Posté par IPR, dans Habitat
Dans le cadre du Plan Logement Outre-mer (PLOM) 2019-2022 territorialisé de La Réunion validé en 2020, un appel d'offres vient d'être lancé par la DEAL pour la réalisation d'une analyse économique dynamique sur la construction du logement à La Réunion. Nous publions le communiqué de la préfecture ci-dessous. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Cyclones : lancement d'une concertation sur la règlementation des constructions
LIKES
TWEETS

Pour améliorer la résistance des bâtiments

Cyclones : lancement d'une concertation sur la règlementation des constructions

Posté par IPR, dans Habitat
Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, Sébastien Leconu, ministre des Outre-mer, Emmanuel Wargon, ministre du Logement, lancent une concertation avec les maîtres d'ouvrages et professionnels locaux pour établir une règlementation para-cyclonique pour le secteur de la construction afin d'améliorer la résistance des bâtiments neufs en cas de cyclone. Cette concertation sera menée sous l'égide des préfets jusqu'à l'hiver austral. Nous publions le communiqué complet ci-dessous (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Immeuble Flacourt : la SIDR assignée devant le tribunal le 1er mars
LIKES
TWEETS

La CNL dénonce une inaction du bailleur social

Immeuble Flacourt : la SIDR assignée devant le tribunal le 1er mars

Posté par IPR, dans Habitat
Malgré les alertes de la Confédération nationale du logement (CNL), l'immeuble Flacourt à Sainte-Marie serait toujours aussi insalubre. Si la SIDR, propriétaire de l'immeuble, se félicitait récemment de ses engagements maintenus, la CNL ne semble pas s'accorder sur ces déclarations. Le bailleur social est attendu le 1er mars 2021 au tribunal.
Illustration : 32.000 familles réunionnaises sont en attente d'un logement social
LIKES
TWEETS

D'après la Confédération nationale du logement

32.000 familles réunionnaises sont en attente d'un logement social

Posté par IPR, dans Habitat
A l'occasion d'une conférence de presse ce dimanche 29 novembre 2020, Erick Fontaine, administrateur de la Confédération du logement à La Réunion, a présenté la situation du logement dans l'île. En 2019, c'est environ 32.000 familles réunionnaises qui étaient demandeuses d'un logement social, soit une augmentation de 8% en un an. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Trophées des Entreprises publiques locales : la SIDR est lauréate
LIKES
TWEETS

Pour son projet "la réussite scolaire pour tous"

Trophées des Entreprises publiques locales : la SIDR est lauréate

Posté par IPR, dans Habitat
Depuis septembre 2019, la SIDR propose aux familles de ses locataires d'offrir à tous les enfants, scolarisés du CP à la Terminale, un accès gratuit à la plateforme de soutien scolaire en ligne Acadomia. Pour cette action, la SIDR est lauréat des Trophées des Entreprises publiques locales 2020. Nous publions le communiqué complet ci-dessous. (Photo SIDR)
Illustration : Immeuble Flacourt : "pas de péril imminent" selon l'expertise du tribunal administratif
LIKES
TWEETS

Les bâtiments sont stables

Immeuble Flacourt : "pas de péril imminent" selon l'expertise du tribunal administratif

Posté par IPR, dans Habitat
"La stabilité des bâtiments et la sécurité pour les locataires" affirme l'expertise réalisée par le tribunal administratif concernant l'immeuble Flacourt, à Sainte-Marie. Le rapport, publié ce mardi 10 novembre par la SIDR, propriétaire de l'immeuble, souligne que "les différents travaux déjà réalisés et mesures conservatoires prises par la SIDR, depuis 2018, assurent en l'état la stabilité des bâtiments et que la situation ne représente aucun danger pour les occupants". Le maire de Sainte-Marie, Richard Nirlo, avait mandaté le tribunal administratif le 20 octobre dernier. Erick Fontaine, administrateur de la confédération nationale du logement, avait surnommé l'habitant d'"immeuble de la honte", en raison de l'insalubrité des lieux. Nous publions le communiqué complet de la SIDR ci-dessous. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Immeuble Flacourt : la mairie saisit le tribunal administratif contre la SIDR
LIKES
TWEETS

Richard Nirlo réclame une expertise

Immeuble Flacourt : la mairie saisit le tribunal administratif contre la SIDR

Posté par IPR, dans Habitat
Ce vendredi 24 octobre 2020, la Confédération nationale du logement (CNL) annonce que la mairie de Sainte-Marie a saisi le tribunal administratif (TA) en référé contre la société d'habitation SIDR. En cause : l'état d'insalubrité des immeubles Flacourt à Saint-Marie. "En raison de l'état de délabrement de cet immeuble et de la situation alarmante des locataires largement relayée par la presse ces derniers jours, et faute pour la SIDR de sécuriser immédiatement ce bâtiment pour cause de retard dans la remise du rapport de l'expert judiciaire, le maire de la commune de Sainte-Marie a décidé de mettre en oeuvre la procédure de péril imminent" souligne la requête, transmise par courrier à la SIDR le 21 octobre. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : La Confédération nationale du logement sonne l'état d'urgence
LIKES
TWEETS

Habitant

La Confédération nationale du logement sonne l'état d'urgence

Posté par IPR, dans Habitat
Pour la Confédération Nationale du Logement, le logement social à La Réunion est en "état d'alerte". Vétusté du parc ancien, recul des programmes d'accession sociale, manque de logements sociaux, dégringolade des programmations de construction sont autant de raisons qui incitent le collectif à décréter " l'état d'urgence ". Erick Fontaine, son représentant, a présenté le 16 août dernier une série de propositions afin de répondre à l'urgence de la situation.
Illustration : Projet de loi des finances 2020 : Erick Fontaine dénonce l'oubli des Outre-mer
LIKES
TWEETS

Notamment concernant la question du logement

Projet de loi des finances 2020 : Erick Fontaine dénonce l'oubli des Outre-mer

Posté par IPR, dans Habitat
Ce dimanche 1er décembre, le Conseil national du logement tenait une conférence de presse pour exposer la situation actuelle du logement à la Réunion ainsi que les enjeux futurs concernant celle-ci. Erick Fontaine, administrateur de la CNL à La Réunion, a fait parvenir un communiqué concernant le Projet de loi finance (PLF) pour 2020, où il dénonce l'effacement des Outre-mer et de ses spécificités.
Illustration : Agence nationale de contrôle du logement social : un rapport accablant pour la Sodegis
LIKES
TWEETS

Le bailleur social affirme avoir "réorganisé l'entreprise"

Agence nationale de contrôle du logement social : un rapport accablant pour la Sodegis

Posté par IPR, dans Habitat
L'Agence nationale de contrôle du logement social (Ancols) a publié ce jeudi 1er août 2019 sur son site internet le rapport concernant l'état des lieux et la gestion de la Société de développement et de gestion d'immobilier social (Sodegis). Implantée dans le sud, l'entreprise compte parmi les principaux bailleurs sociaux de La Réunion. L'Ancols relève trois "points forts" sur la période contrôlée, l'année 2017 en l'occurrence. Mais elle met aussi en exergue une série "d'irrégularités" allant de "rémunérations non conformes" à des "attributions irrégulières de marchés publics" en passant par des "loyers plafonds des logements non conformes aux conventions LBU (ligne budgétaire unique - un fonds public finançant le logement soclal)". L'agence de contrôle recense également un certain nombre de "points faibles". Le rapport parle de "gouvernance défaillante", de "sureffectif important" ou encore de "train de vie disproportionné au regard des capacités financières et de l'activité de bailleur social". L'Union régionale 974 envisage de porter plainte au nom des salariés qui "ont dû accepter des changements de postes et des baisses de revenus au motif que la société allait mal". Dans sa réponse à l'Ancols, la Sodegis affirme avoir redressé la barre et avoir procédé à "une réorganisation profonde de la société". (Photo d'illustration)
Illustration : Sodegis : "train de vie disproportionné", "rémunérations non conformes", gouvernance défaillante...
LIKES
TWEETS

Une longue liste d'"irrégularités et de points faibles"

Sodegis : "train de vie disproportionné", "rémunérations non conformes", gouvernance défaillante...

Posté par IPR, dans Habitat
Dans son rapport publié ce jeudi 1er août 2019, l'agence nationale de contrôle du logement social (Ancols) passe au crible les comptes de la Sodegis pour l'année 2017. Au-delà de l'aspect financier, il est aussi question de la gouvernance, de l'attribution des marchés publics mais aussi du nombre de salariés qui travaillent au sein du bailleur social. Dès les premières pages, l'organisme de contrôle donne le ton. Dans son rapport, l'établissement public relève trois points forts mais le reste est accablant pour la Sodegis: quatorze points faibles et neuf irrégularités. Imaz Press s'est penché sur les détails de ce rapport en reprenant tels quels les points essentiels. Voici une liste non exhaustive des irrégularités et des points faibles pointés du doigt par l'Ancols. (photo d'illustration)
Illustration : Allocation logement accession: beaucoup de personnes ne savent pas qu'elles sont éligibles
LIKES
TWEETS

Elle va être rétablie

Allocation logement accession: beaucoup de personnes ne savent pas qu'elles sont éligibles

Posté par IPR, dans Habitat
Le 1er février 2018, Annick Girardin avait annoncé la suppression de l'allocation logement accession (AL Accession), une aide qui permettait aux foyers les plus modestes de devenir propriétaires de leur logement social petit à petit. Si le 10 juillet 2019 la ministre des Outre-mer a annoncé qu'elle serait rétablie, 363 dossiers de personnes éligibles sont aujourd'hui en attente. Et le parcours du combattant pour obtenir la précieuse aide est loin d'être terminé. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Conférence logement Outre-mer : des perspectives positives pour La Réunion
LIKES
TWEETS

Une ligne budgétaire unique de 200 millions d'euros

Conférence logement Outre-mer : des perspectives positives pour La Réunion

Posté par IPR, dans Habitat
Ce vendredi 19 juillet 2019, la Préfecture a annoncé la signature prochaine d'un plan logement 2019-202 qui se traduit entre autres par des subventions de la ligne budgétaire unique (LBU). Celui-ci est supérieur à 200 millions d'euros pour l'ensemble des DOM et a été fixé pour 2020, 2021 et 2022. Le communiqué est à retrouver dans son ensemble ci-dessous (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)