Incendie

Illustration : Déjà un lourd bilan pour la faune et la flore
LIKES
TWEETS

Incendie au Maïdo

Déjà un lourd bilan pour la faune et la flore

Posté par IPR, dans Incendie
L'incendie qui ravage la végétation du Maïdo depuis plus d'une semaine aura des conséquences indéniables sur la faune et la flore des hauts de Saint-Paul. Même s'il est "trop tôt pour faire un bilan définitif des atteintes au patrimoine", le Parc National estime déjà que "15 stations d'espèces rares (ndlr - espaces délimités) sont localisées dans la zone d'incendie", où 7 espèces indigènes menacées de fougères sont touchées.
Illustration : Maïdo : l'incendie est contenu
LIKES
TWEETS

Hauts de Saint-Paul

Maïdo : l'incendie est contenu

Posté par IPR, dans Incendie
L'intervention courte mais efficace du bombardier d'eau a permis notamment ce mercredi 20 octobre 2010 de traiter un départ de feu à l'ouest, dans la forêt des cryptomerias, en larguant ces 10 tonnes d'eau. "L'action du Dash 8 a empêché la propagation du feu dans les cimes", précise la préfecture dans son communiqué. Une action combinée avec l'intervention des sapeurs-pompiers au sol. L'avion a également pu effectuer des largages d'eau sur toutes les lisières. Le bombardier d'eau arrivé mardi soir à la Réunion a effectué dans la matinée dix largages en cinq rotations. Mais à partir de 10h30, la couverture nuageuse a empêché la poursuite des opérations aériennes. Elles reprendront demain matin dès le levé du jour.
Illustration : Le Dash 8 entre en action
LIKES
TWEETS

Incendie au Maïdo

Le Dash 8 entre en action

Posté par IPR, dans Incendie
Le largage pourrait être de courte durée. Avec le brouillard qui est tombé au Maïdo en début de matinée, le bombardier d'eau ne pourra pas continuer d'intervenir sur toutes les zones. "Les opérations vont continuer, mais sur la partie Est, pour faire en sorte de traiter toutes les lisières de cette zone et sécuriser ainsi les habitants de Mafate", souligne sur les ondes de Freedom, le lieutenant colonel Grégory Allione, chef de la mission d'appui de la sécurité civile. Arrivé ce mardi 19 octobre 2010 à 20 heures, l'avion bombardier Dash 8 est entré en action ce mercredi 20 octobre dans les hauts de Saint-Paul. Les passages du Dash 8 dans le ciel réunionnais vont se poursuivre toute la journée si les conditions météo le permettent.
Illustration : Maïdo : deux secteurs sont réactivés
LIKES
TWEETS

Hauts de Saint-Paul (Actualisé)

Maïdo : deux secteurs sont réactivés

Posté par IPR, dans Incendie
9ème jour d'incendie et le feu est loin d'être maîtrisé. En début de soirée ce mardi 19 octobre 2010, le feu continuait de progresser dans les ravines. Dans la journée, même si le sinistre a peu avancé, de nombreuses reprises de flammes se sont produites dans le secteur ouest en raison des rafales de vent. Dans les secteurs nord et est, le front de l'incendie a été maintenu. La surveillance et les interventions des pompiers depuis la route forestière auront lieu toute la nuit. En provenance de métropole, l'avion bombardier d'eau arrive dans la soirée à La Réunion. Il commencera ses largages d'eau dès ce mercredi matin. Il est mesure de larguer 12 000 litres d'eau par passage. 30 nouveaux pompiers sont arrivés en renfort de l'Hexagone ce mardi matin.
Illustration : Maïdo : situation stabilisée
LIKES
TWEETS

Hauts de Saint-Paul (Actualisé)

Maïdo : situation stabilisée

Posté par IPR, dans Incendie
L'incendie ne s'est pas étendu dans la nuit du lundi 18 au mardi 19 octobre 2010, les lisières nord, est et sud ont donc été tenues. Pour l'heure le bilan fait toujours état de 780 hectares de végétation brûlée. Lundi, les conditions météorologiques ont été favorables mais handicapantes. Il y a eu peu de vent et le brouillard qui s'est installé dans les hauts a permis d'humidifier l'air et d'abaisser la température. En revanche, ces masses nuageuses ont empêché les hélicoptères de survoler les zones sinistrées. Les man?uvres ont alors été arrêtées sur le site du Maïdo dès 11h. Une interruption qui a permis néanmoins aux hélicoptères d'intervenir sur le feu qui s'est déclaré dimanche soir à la Possession aux abords de la ravine des Lataniers.
Illustration : Maïdo : le périple des soldats du feu
LIKES
TWEETS

Hauts de Saint-Paul

Maïdo : le périple des soldats du feu

Posté par IPR, dans Incendie
En amont du gîte des Tamarins, au niveau de la forêt de tamariniers, une équipe composée de 25 militaires de la sécurité civile de Brignoles (sud de la France) se met en place ce dimanche 17 octobre 2010. Leur mission va être de sécuriser toute la lisière de la zone, mouiller la végétation et refroidir les centaines de fumerolles. Mais avant d'attaquer cette dure mission, il faut se mettre en place, se positionner et déterminer les zones d'attaque.
Illustration : Les deux foyers se sont rejoints
LIKES
TWEETS

Incendie du Maïdo (actualisé)

Les deux foyers se sont rejoints

Posté par IPR, dans Incendie
Les deux foyers d'incendie du Maïdo se sont rejoints dans la nuit du samedi 16 au dimanche 17 octobre 2010. La propagation du sinistre a été modérée au Sud et à l'Ouest et a pu être contenue par les pompiers. Au Sud et au Sud-Ouest, une action majeure est menée par les sections de l'UIISC (unité instruction intervention de la sécurité civile) et le SDIS (service d'incendie et de secours) afin de ralentir la progression des flammes en direction de la forêt des Bénares et de celle des Tamarins. "À l'Est, les moyens du SDIS déployés sur la piste rénovée du sentier de la Glacière protègent le cirque de Mafate" indique la préfecture dans un communiqué publié ce dimanche matin. 700 hectares de forêt ont déjà brulé. Les flammes ont franchi ce samedi la ligne des 1 800 mètres
Illustration : Le feu se propage à l'Ouest
LIKES
TWEETS

Incendie au Maïdo

Le feu se propage à l'Ouest

Posté par IPR, dans Incendie
Le feu poursuit sa conquête du Maïdo et de sa région. Ce samedi 16 octobre 2010, les flammes ont franchi la ligne des 1 800 mètres et se sont rapidement propagées vers l'Ouest. Au Sud de la zone sinistrée - dans la direction de la forêts des Bénares - , un foyer s'est déclaré en début de soirée alors que le feu avait pu être contenu jusqu'alors. Sur le front Est, en direction de Mafate, le sinistre semblait maîtrisé samedi soir. La préfecture annonce l'arrivée de métropole 60 pompiers spécialisés dans la lutte contre ce type de catastrophe et d'un avion bombardier d'eau. Depuis le début de l'incendie ce lundi, 700 hectares de forêt ont brulé.
Illustration : 700 hectares brulés
LIKES
TWEETS

Maïdo (actualisé)

700 hectares brulés

Posté par IPR, dans Incendie
Le feu qui ravage le Maïdo depuis ce lundi 11 octobre 2010, ne veut pas lâcher prise au Maïdo. Le vent qui souffle depuis le début de la matinée de ce samedi 16 octobre a de nouveau attisé les flammes des deux foyers. "L'objectif que nous nous étions fixés d'empêcher le feu de dépasser la ligne de 1 800 mètres a échoué, l'incendie continue de progresser " déclare ce vendredi en fin d'après-midi, le commandant Pothin du SDIS (service d'incendie et de secours). "Nous allons maintenant essayer de contenir le sinistre au niveau de la route forestière des Tamarins" ajoute-t-il. 700 hectares de forêt ont brulé. L'incendie est de nouveau hors de contrôle. Un avion bombardier d'eau devrait arriver à La Réunion ce mardi, annonce la préfecture.
Illustration : Le feu ravage toujours la forêt
LIKES
TWEETS

Incendie au Maïdo

Le feu ravage toujours la forêt

Posté par IPR, dans Incendie
Le double incendie qui s'est déclaré ce lundi 11 octobre 2010 en forêt primaire sur le plateau du Maïdo et le plateau des Tamarins est toujours actif ce samedi 16 octobre 2010. Le feu du Maïdo, situé au Nord, est toujours contenu. Il concerne environ 300 hectares. Malgré le vent qui a ranimé les foyers en début de nuit et vers 8 heures ce samedi matin, le sinistre sur le secteur Sud, côté Tamarins-Glacière, est contenu sur la lisière sud. Il continue cependant de progresser vers le Nord, en direction du
Maïdo. Il concerne une surface de 200 hectares. Au total se sont donc 500 hectares qui ont déjà été brûlés
Illustration : Maïdo : 500 hectares en fumée
LIKES
TWEETS

Hauts de saint-Paul

Maïdo : 500 hectares en fumée

Posté par IPR, dans Incendie
Après une 5ème journée de lutte, le bilan n'est pas vraiment positif sur le site du Maïdo. Ce vendredi 15 octobre 2010, 150 hectares de plus de végétation sont partis en fumée. Portant le bilan à 500 hectares de détruit. Un événement visiblement prévu selon le commandant Pothin du SDIS (service départemental d'incendie et de secours). "Le feu s'est propagé vers le nord mais c'était l'idée principale, l'objectif est atteint. Il ne fallait pas que le feu atteigne la forêt du Bénare", explique-t-il. En effet, jeudi dans la journée on pouvait entendre ici et là, "il faudra faire le deuil de cette partie". Cette partie justement, c'est celle épargnée jusqu'à présent et elle est située entre les deux foyers principaux, celui situé au nord, le plateau du Maïdo et celui plus au Sud, vers les Tamarins et la Glacière. C'est le foyer plus au sud qui s'est propagé vers la Nord, évitant ainsi d'atteindre la forêt du Bénare. Pour l'heure le village de Roche Plate n'est plus menacé.
Illustration : Coupures d'eau à prévoir
LIKES
TWEETS

Hauts de Saint-Paul

Coupures d'eau à prévoir

Posté par IPR, dans Incendie
Vu la situation de l'incendie au Maïdo La Créole informe les usagers de Saint-Paul dans un communiqué de ce vendredi 15 octobre 2010 qu'il y aura des coupures d'eau aléatoires. Elles auront lieu en journée et en soirée sur le secteur de Bel Air et du Maïdo en fonction des besoins en eau des pompiers. Le fonctionnement sera de nouveau normal lorsque la situation au Maïdo sera totalement stabilisée.
Illustration : Maido : La fumee descend vers Roche Plate
LIKES
TWEETS

Hauts de Saint-Paul

Maido : La fumee descend vers Roche Plate

Posté par IPR, dans Incendie
L'incendie qui fait rage au Maïdo depuis le 11 octobre dégage beaucoup de fumée. Une fumée qui a atteint ce vendredi 15 octobre 2010 le sentier de Roche Plate. La Ville de Saint-Paul envisage l'évacuation du village de l'îlet si cette brume nocive continue à se propager. Cela reste pour l'instant du domaine de l'éventualité. Les soldats du feu, appuyés par des hélicoptères, des militaires et des agents de l'ONF continuent à lutter contre cet incendie qui a déjà brûlé près de 350 hectares de végétation endémique.
Illustration : Maïdo : un front de flammes d'un km
LIKES
TWEETS

Hauts de Saint-Paul

Maïdo : un front de flammes d'un km

Posté par IPR, dans Incendie
La situation est bien fragile, le feu a repris dans la nuit. A 1 h 30 du matin ce vendredi 15 octobre 2010, un front de flammes d'1km se propageait au niveau du sentier de La Glacière. "Une lisière a cédé dans la nuit et avec le vent, le feu a été attisé, mais il n'y a pas eu de débordement", explique le commandant Pothin du SDIS (service départemental d'incendie et de secours). Trois groupes d'intervention spécialistes des feux de forets étaient sur place pour gérer le sinistre mais visiblement selon l'officier du SDIS cette propagation était prévue. Pour le commandant la situation reste relativement inchangée. "Aujourd'hui nous avons deux missions qui seront déterminantes. Maitriser les deux foyers qui persistent en flan de falaise. Et contenir la zone située en amont du gîte des Tamarins comme expliqué jeudi", indique l'officier du SDIS.
Illustration : Maïdo : situation stable mais fragile
LIKES
TWEETS

Incendie dans les hauts de Saint-Paul

Maïdo : situation stable mais fragile

Posté par IPR, dans Incendie
Même si l'incendie continue de faire rage au Piton Maïdo ce jeudi 14 octobre 2010, la situation est stabilisée, notamment dans la zone du Grand bord. En revanche la région située en amont du gîte des Tamarins reste préoccupante, puisque les pompiers doivent empêcher la propagation sur le massif du Bénard. Une mission qui va s'effectuer avec l'aide des soixante militaires de la sécurité civile de Brignoles (Sud de la métropole) arrivés à 12 heures sur le terrain. "L'objectif est de contenir le feu et d'éteindre les derniers foyers", explique le lieutenant colonel Grégory Allione, chef de la mission d'appui de sécurité civile.