migrants

Illustration : Les cinq migrants sri-lankais finalement autorisés à entrer à La Réunion
LIKES
TWEETS

Ils pourront déposer une demande d'asile (actualisé)

Les cinq migrants sri-lankais finalement autorisés à entrer à La Réunion

Posté par IPR, dans migrants
Le tribunal administratif a annulé ce mercredi 10 août 2022 le rejet d'entrer sur le territoire concernant cinq des six pêcheurs sri-lankais arrivés à La Réunion le 31 juillet dernier. Les cinq hommes sont donc autorisés à entrer sur le territoire français, et pourront déposer une demande d'asile. Le 4 août, seul l'un des six pêcheurs avait été autorisé à entrer en France. Il s'est depuis rendu en préfecture et s'est enregistré en tant que demandeur d'asile (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Navire sri-lankais : un seul migrant obtient le droit d'entrer en France et de demander l'asile
LIKES
TWEETS

Les cinq membres d'équipage déposent un recours

Navire sri-lankais : un seul migrant obtient le droit d'entrer en France et de demander l'asile

Posté par IPR, dans migrants
Le dimanche 31 juillet 2022, un navire sri-lankais, avec à son bord six hommes, a accosté au Port, à la Pointe des Galets. Des membres d'équipages épuisés par leur traversée. Après avoir été pris en charge et placés en zone d'attente à l'aéroport Roland-Garros, tous ont demandé l'autorisation d'entrer en France au titre de l'asile. Sur ces six personnes, une seule obtient l'autorisation d'entrer en France. Les cinq autres ont été déboutés de leur demande. (Photo rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Navire sri-lankais : un membre d'équipage obtient le droit d'entrer en France au titre de l'asile
LIKES
TWEETS

Deux demandes refusées

Navire sri-lankais : un membre d'équipage obtient le droit d'entrer en France au titre de l'asile

Posté par IPR, dans migrants
Le dimanche 31 juillet 2022, un navire battant pavillon sri-lankais a accosté au Port de La Réunion, à la Pointe des Galets. Pris en charge par les autorités, ils ont depuis été placés en zone d'attente à l'aéroport Roland-Garros en demandant l'entrée en France au titre de l'asile. Après examen de leur dossier par l'Office français de protection des réfugiés et apatrides (OFPRA) ce mercredi 3 août 2022, un seul homme a reçu une réponse favorable, tandis que deux personnes se sont vous essuyer un refus. Trois autres migrants restent eux, dans l'attente de leur réponse. (Photo : rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Camps de migrants : un rapport accablant pour le pays des droits de l'Homme
LIKES
TWEETS

Par l'ONG Human Rights Watch

Camps de migrants : un rapport accablant pour le pays des droits de l'Homme

Posté par IPR, dans migrants
C'est un nouveau rapport accablant pour la France qui a été publié ce jeudi 7 octobre 2021 : d'après l'ONG Human Rights Watch, les autorités françaises "soumettent régulièrement les adultes et les enfants migrants vivant dans des campements de fortune dans la région de Calais à des traitements dégradants". Une situation dénoncée depuis plusieurs années désormais, par les associations qui travaillent sur place ainsi que par les journalistes qui tentent de documenter les actions des pouvoirs publics locaux (Photo d'archive AFP)
Illustration : Ils se dirigeaient vers La Réunion, leur bateau intercepté
LIKES
TWEETS

50 migrants sri lankais

Ils se dirigeaient vers La Réunion, leur bateau intercepté

Posté par IPR, dans migrants
Ce jeudi 2 janvier 2020, la Marine sri lankaise a fait le bilan de l'année écoulée au cours d'une conférence de presse. Il a, notamment, été question du trafic d'êtres humains qui gangrène le pays, en dix ans, 4763 personnes ont tenté d'émigrer illégalement. La Réunion a été au coeur de la conférence, en 2019, notre île est devenue la destination privilégiée des réseaux de trafics d'êtres humains, détrônant ainsi l'Australie. Il y a encore quelques jours, un navire qui tentait de rejoindre La Réunion a été intercepté. (photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Sri Lanka : onze migrants interpellés alors qu'ils tentaient de venir La Réunion
LIKES
TWEETS

Agés de 25 à 57 ans

Sri Lanka : onze migrants interpellés alors qu'ils tentaient de venir La Réunion

Posté par IPR, dans migrants
Ce mercredi 6 novembre 2019, onze personnes ont été interceptées par les autorités sri lankaises alors qu'elles tentaient de venir illégalement La Réunion. Depuis que le gouvernement australien a fermé ses frontières en 2013, les passeurs ont développé une nouvelle route, la destination est à 4200 km de là : La Réunion. Six bateaux ont atteint nos côtes, cependant les tentatives pour rejoindre notre île continuent. Les autorités sri lankaises ont donc renforcé les contrôles et tentent de démanteler les réseaux (Photo archives rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Migrants: le procès en appel des trois passeurs présumés renvoyé au 12 septembre
LIKES
TWEETS

Ils restent en détention en attendant la prochaine audience

Migrants: le procès en appel des trois passeurs présumés renvoyé au 12 septembre

Posté par IPR, dans migrants
Trois Indonésiens, passeurs présumés de migrants sri lankais, devaient être jugés en Cour d'appel à partir de 8 heures 30 ce jeudi 22 août 2019. Cependant, après une demande de renvoi, le procès se tiendra finalement le 12 septembre prochain. Il leur est reproché d'être les passeurs des migrants sri-lankais arrivés à La Réunion le 13 avril dernier et de participer à un vaste trafic d'êtres humains. Le 15 mai ils avaient été condamnés par le tribunal correctionnel à des peines de prison allant de 12 à 18 mois de prison ferme pour "aide à l'entrée ou au séjour irrégulier en bande organisée". Les avocats des trois hommes ont fait appel. Si la décision du tribunal correctionnel devait être confirmée, ce serait la première fois que des passeurs seraient condamnés à La Réunion depuis l'arrivée du premier bateau de migrants en octobre 2018. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Un bateau de migrants serait en approche des côtes réunionnaises
LIKES
TWEETS

Le navire serait parti du Sri-Lanka (actualisé)

Un bateau de migrants serait en approche des côtes réunionnaises

Posté par IPR, dans migrants
Un nouveau bateau de migrants pourrait s'approcher de La Réunion, nos confrères de Clicanoo. Les autorités craindraient une arrivée dans les prochains jours, mais le bateau est "intraçable". Il serait parti du Sri-Lanka il y a une semaine environ. (Photo du dernier navire arrivé le 13 avril 2019 à Sainte-Rose rb/www.ipreunion.com)
Illustration : La France, terre d'asile... ou pas
LIKES
TWEETS

Silence, on expulse

La France, terre d'asile... ou pas

Posté par IPR, dans migrants
Le jeudi 20 juin 2019 marquait la journée mondiale des migrants, dans un contexte tendu que ce soit à La Réunion, à Mayotte, en métropole, ou bien même en Europe. Entre vagues migratoires, misères sociales et tensions internes, nous nous retrouvons aujourd'hui au coeur d'une crise prête à exploser à tout moment sous un gouvernement qui ne semble pas prêt à prendre ses responsabilités. Un sujet terrible, rappelé encore une fois ce lundi 1er juillet avec la mort d'un jeune enfant, retrouvé sur une plage mahoraise (Photo rb/www.ipreunion.com)
Illustration : Mayotte : 18 migrants sri-lankais demandent l'asile
LIKES
TWEETS

Arrivés sur une coquille de noix

Mayotte : 18 migrants sri-lankais demandent l'asile

Posté par IPR, dans migrants
Arrivés à Mayotte, le lundi 28 mai 2019, à bord d'une coque de noix, les 18 migrants sri-lankais ont demandé l'asile. Leurs demandes seront examinées par l'Ofpra (Office français de protection des réfugiés et apatrides). Pour le moment, 15 hommes et 2 femmes sont hébergés au Centre Rétention Administrative (CRA) à Dzaoudzi. La seizième personne, identifié comme le capitaine du bateau fait l'objet d'une procédure judiciaire. Il est soupçonné d'être le passeur. (Photo DR/France Mayotte Matin)
Illustration : Mayotte : 18 migrants Sri-lankais débarquent dans le sud
LIKES
TWEETS

[LIVE - PHOTOS] Les passagers du bateau ont été interpellés

Mayotte : 18 migrants Sri-lankais débarquent dans le sud

Posté par IPR, dans migrants
Un bateau de migrants a débarqué ce matin, lundi 27 mai 2019, dans le sud de Mayotte à Bouéni. Il transportait 18 personnes, dont des femmes et des enfants. Elles ont été interpellées, remises à la Police aux frontières et placées en Centre de rétention administratif à Dzaoudzi (Petite-terre). D'après la Préfecture de l'île aux parfums, elles souhaiteraient demander l'asile. Selon le maire de Bouéni, Mouslim Abdourahaman elles seraient Sri-lankaisaise. D'autres sources estiment que le bateau viendrait d'Inde. C'est la première fois que des Sri-lankais accostent à Mayotte, jusqu'à présent ils naviguaient jusqu'à La Réunion. Six navires sont ainsi arrivés depuis mars 2018. Suivez-nous, nous sommes en live avec nos confrères de France Mayotte Matin (Photo DR/France Mayotte Matin)
Illustration : Migrants : Les trois passeurs indonésiens condamnés à des peines allant de de 12 mois à 18 mois de prison
LIKES
TWEETS

[LIVE/VIDÉOS] Tribunal correctionnel

Migrants : Les trois passeurs indonésiens condamnés à des peines allant de de 12 mois à 18 mois de prison

Posté par IPR, dans migrants
C'est une première : trois hommes de nationalité indonésienne ont été condamnés ce ce mercredi 15 mai 2019 à des peines allant de de 12 mois à 18 mois de prison. Ils étaient poursuivis pour "aide à l'entrée ou au séjour irrégulier en bande organisée". Ils sont soupçonnés d'être les "passeurs" des migrants sri-lankais arrivés à La Réunion le 13 avril, et de participer à un vaste trafic d'êtres humains. Le bateau dans lequel ils se trouvaient transportait 120 migrants sri-lankais. La procureur avaitrequis de 12 mois à 18 mois mois d'emprisonnement contre les trois mis en cause.. Suivez-nous, nous sommes en direct du tribunal de Saint-Denis. (Photo rb/www.ipreunion.com)
Illustration : 19 migrants hébergés dans l'ancien hôpital Gabriel Martin à Saint-Paul
LIKES
TWEETS

Une mesure temporaire

19 migrants hébergés dans l'ancien hôpital Gabriel Martin à Saint-Paul

Posté par IPR, dans migrants
Sortis de zone d'attente lundi 29 avril 2019, 19 migrants sont depuis hébergés dans l'ancien hôpital Gabriel Martin de Saint-Paul. Par faute de place. Le Centre d'hébergement d'urgence pour demandeurs d'asile (UDA) à Saint-Denis est plein, 42 personnes y logent déjà. Cette mesure devrait être temporaire. (Photo d'illustration : RB pour Imaz Press Réunion)
Illustration : Les vingt-six sri-lankais restants autorisés à quitter la zone d'attente
LIKES
TWEETS

[LIVE/PHOTOS/VIDÉOS] Après que soixante migrants aient été reconduits à la frontière (actualisé)

Les vingt-six sri-lankais restants autorisés à quitter la zone d'attente

Posté par IPR, dans migrants
Après que soixante migrants aient été reconduits à la frontière à bord d'un avion d'Air Seychelles affrété par l'Etat français ce lundi 29 avril 2019 matin, les 26 migrants restants ont été autorisés, par la Cour d 'appel, à quitter la zone d'attente ce lundi 29 avril après-midi. Ce lundi matin, les soixante migrants étaient accompagnés par 62 personnels de la Police nationale et de la Gendarmerie nationale. Après un marathon judiciaire de plusieurs semaines, tous les recours ont été épuisés par leurs avocats. Sur les 123 personnes arrivées à Sainte-Rose le 13 avril dernier, 60 ont été admises sur le territoire pour déposer une demande d'asile en France et l'autre moitié a été reconduite à la frontière. Les trois membres d'équipage indonésiens ont, eux, été placés en détention provisoire, ils sont soupçonnés d'appartenir à un réseau de trafic d'êtres humains.
Illustration : Au coeur de Saint-Denis, un lieu de vie pour les demandeurs d'asile sri-lankais
LIKES
TWEETS

Des dons, un carrom, des sourires (actualisé)

Au coeur de Saint-Denis, un lieu de vie pour les demandeurs d'asile sri-lankais

Posté par IPR, dans migrants
En treize mois, six bateaux de migrants sri-lankais sont arrivés à La Réunion. Loin des critiques, des insultes et des piques racistes qui fleurissent sur les réseaux sociaux, à la radio, et même dans la rue, des militants s'organisent. Parmi eux, Fabrice, fondateur d'Ansamb OI. Depuis plusieurs mois, il donne tout son temps et toute son énergie pour leur venir en aide. Dans un local à Saint-Denis, il accueille les demandeurs d'asile et récolte vêtement, nourriture, produit de première nécessité... Imaz Press est allé à sa rencontre. (Photo : RB/Imaz Press Réunion)