Route du littoral

Illustration : Nouvelle route du littoral : 11 recours déposés
LIKES
TWEETS

L'ATR-Fnaut s'est entretenue avec le ministère des Outre-mer

Nouvelle route du littoral : 11 recours déposés

Posté par IPR, dans Route du littoral
A l'occasion de la venue de George Pau-Langevin à La Réunion, le vendredi 20 juin 2014, l'ATR-Fnaut s'est entretenue avec le chef de cabinet de la ministre des Outre-mer. Lors de cette rencontre, l'association a renouvelé son opposition à la Nouvelle route du littoral et demandé à la rue Oudinot de vérifier sur place les travaux actuels. "Que le projet de la NRL soit trop avancée tient la route, mais en aucune façon on ne doit la subir jusqu'au bout, compte tenu de tous les motifs d'opposition", explique François Payet, le porte-parole de l'Alternative transport Réunion.
Illustration : Route du Littoral - Plateforme de mesures géologiques : le retour
LIKES
TWEETS

La dernière avait été emportée par le cyclone Gamède en 2007

Route du Littoral - Plateforme de mesures géologiques : le retour

Posté par IPR, dans Route du littoral
Depuis quelques jours, une plateforme de mesures géologiques a fait son apparition au large de la route du Littoral, à hauteur de la Grande Chaloupe. Une installation destinée à collecter des données et étudier le terrain sous-marin en vue du chantier de la nouvelle route du Littoral. En février 2007, une plateforme du même type n'avait pas résisté au passage du cyclone Gamède. Ses amarres s'étaient rompues et elle avait dérivé sur plusieurs centaines de mètres avant de se fracasser contre les tétrapodes situés en contrebas de la route, et n'était plus réapparue depuis.
Illustration : Chantier de la nouvelle route du Littoral : la loi du plus fort
LIKES
TWEETS

Les PME réunionnaises victimes de l'attitude des grands groupes

Chantier de la nouvelle route du Littoral : la loi du plus fort

Posté par IPR, dans Route du littoral
Dans la farouche bataille politique autour de la nouvelle route du Littoral, l'un des arguments massue de la majorité régionale est le bénéfice que cet énorme chantier devrait apporter aux entreprises réunionnaises. Mais aujourd'hui, il existe surtout beaucoup d'incertitudes sur le sujet. S'il est certain que les gros groupements ayant remporté les appels d'offres - Vinci, Bouygues, GTOI, SBTPC - y trouveront largement leur compte, cela risque d'être bien moins le cas pour beaucoup de PME locales sous-traitante qui se disent "victimes d'abus de position dominante et de prix imposés".