Violences urbaines

Illustration : Mobilisation lycéenne : calme précaire au Port
LIKES
TWEETS

Nouvelle journée de manifestations (actualisé à 20h25)

Mobilisation lycéenne : calme précaire au Port

Posté par IPR, dans Violences urbaines
Après une nouvelle journée de mobilisation lycéenne encore marquée par des débordements dans les rues du Port, le calme est revenu en fin d'après-midi de jeudi 30 janvier 2014 devant le lycée Lepervanche et le collège Edmond-Albius. Au cours de la journée, de nombreuses poubelles ont été incendiées accompagnées de nombreux jets de galets déteriorant plusieurs véhicules. À Saint-Denis, une centaine d'élèves se sont rassemblés devant le lycée l'Horizon puis devant le rectorat, où une délégation de cinq personnes a été reçue. Lycéens et collégiens se plaignent toujours des mauvaises conditions de travail et notamment de la chaleur, réclamant une adaptation du calendrier.
Illustration : Manifestations lycéennes : des jets de galets et de grenades lacrymogènes au Port
LIKES
TWEETS

Nouvelles mobilisations dans plusieurs établissements

Manifestations lycéennes : des jets de galets et de grenades lacrymogènes au Port

Posté par IPR, dans Violences urbaines
Malgré l'annonce de la suspension du mouvement ce lundi, la mobilisation des collégiens et lycéens a repris ce mardi matin 28 janvier 2014 dans plusieurs établissements de l'île. Au Port notamment, les élèves du lycée Lepervanche ont manifesté et bloqué la rue, alors que plusieurs véhicules des forces de l'ordre étaient présents sur les lieux. Des jets de galets et de grenades lacrymogènes ont été observés. D'autres mouvements ont éclaté à Saint-Joseph, à Saint-Louis ou encore à l'Etang Saint-Paul, les élèves se plaignant toujours de la chaleur dans les salles de classe. Le calme semblait toutefois être revenu au cours de la matinée.
Illustration : Rivière des Galets - Incendie de la mairie annexe : 600 000 euros de dégâts
LIKES
TWEETS

Après les violences urbaines - Le service public assuré

Rivière des Galets - Incendie de la mairie annexe : 600 000 euros de dégâts

Posté par IPR, dans Violences urbaines
Dans un communiqué publié ce lundi 25 février 2013, Jean-Yves Langenier, maire du Port informe "la population de la Rivière des Galets que, suite à l'incendie qui a détruit la mairie annexe - avec un préjudice estimé à 600.000 euros -, les dispositions ont été prises pour assurer la continuité du service public". Le numéro de téléphone pour joindre ces services est le 0262 42 24 11.
Illustration : Claude Hoarau n'ira plus sur aucun barrage
LIKES
TWEETS

Saint-Louis - Une élue retenue par des manifestants pendant plusieurs heures

Claude Hoarau n'ira plus sur aucun barrage

Posté par IPR, dans Violences urbaines
Ce samedi 23 février, à Bellevue (Saint-Louis), l'élue du quartier, Géraldine Basson, a été retenue pendant plusieurs heures par des jeunes. Ces derniers réclamaient la venue sur place de Claude Hoarau, maire de la commune. Ils estimaient que celui-ci n'avait pas respecté ses engagements quant à l'embauche de 25 jeunes. Les gendarmes sont venus chercher Géraldine Basson en fin d'après-midi. Les manifestants ont ensuite dressé un barrage en travers de la chaussée. Dans la nuit le véhicule de fonction de l'élue a été incendié. Il avait été laissé sur place puisque les manifestants avaient crevé les pneus. Les gendarmes sont intervenus et ont rapidement dispersé le groupe de personnes se trouvant à proximité du barrage. Dans un communiqué publié ce samedi soir, Claude Hoarau condamne une action "inacceptable". Il indique qu'il "ne se rendra plus sur aucun barrage", "compte tenu de la tendance au harcèlement et au chantage, qui consiste à élever des barrages pour faire pression sur la municipalité". Nous publions le communiqué ci-dessous (Photo archives).
Illustration : Jets de galets et feux de poubelles
LIKES
TWEETS

Saint-Louis et Saint-Benoît

Jets de galets et feux de poubelles

Posté par IPR, dans Violences urbaines
Des incidents ont éclaté à Saint-Louis dans la nuit de ce vendredi 22 à samedi 23 février 2013. Au niveau du rond-point de Plateau-Goyave, des galets ont été lancés par des jeunes sur la route. À Saint-Benoît, des poubelles ont été incendiées. Selon Radio Festival, la situation a été rapidement maîtrisée sur ces deux communes avec quelques interpellations. À noter qu'environ 70 gendarmes mobiles ont atterri sur l'île pour renforcer le dispositif des forces de l'ordre, rapporte encore Radio Festival.
Illustration : Heurts sporadiques et interpellations
LIKES
TWEETS

Saint-Benoît

Heurts sporadiques et interpellations

Posté par IPR, dans Violences urbaines
Vers 21 heures ce jeudi 21 février 2013, une dizaine de jeunes cagoulés du quartier Labourdonnais à Saint-Benoît ont érigé une barricade avec des chariots de supermarché et de branchages qu'ils ont ensuite enflammé. Rapidement sur les lieux, 80 gendarmes ont bouclé le quartier et chargé les jeunes. Deux hommes ont été interpellés, indique Radio Festival. Le calme est revenu vers 23 heures.
Illustration : La ministre, porte-parole du gouvernement, n'ira pas au Port
LIKES
TWEETS

Visite de Najat Vallaud-Belkacem à La Réunion

La ministre, porte-parole du gouvernement, n'ira pas au Port

Posté par IPR, dans Violences urbaines
Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes et porte-parole du gouvernement, sera à La Réunion le vendredi 22 et le samedi 23 février. Son programme vient d'être communiqué. Elle passera une bonne partie de son séjour à Saint-Denis, et fera une escale à Sainte-Marie et Saint-Paul, mais sans passer par le Port. Etonnant quand on sait que la commune portoise est touchée par des violences urbaines et des émeutes depuis ce lundi 18 février 2013.
Illustration : Rivière des Galets : cambriolage au centre Far Far
LIKES
TWEETS

Le Port

Rivière des Galets : cambriolage au centre Far Far

Posté par IPR, dans Violences urbaines
Début de cambriolage dans la nuit du mercredi 20 au jeudi 21 février 2013 au centre d'animation Far Far, situé à la Rivière des Galets au Port. Des individus se sont infiltrés dans le centre, notamment dans les bureaux de l'accueil et de la comptabilité. Ils ont vandalisé les locaux, chavirant tout sur leur passage et emportant avec eux ce qu'ils pouvaient. Les individus ont alors pris la fuite lorsque vigiles et policiers sont arrivés. Ce sont des voisins ayant entendu du bruit et qui ont donné l'alerte. Après la mairie annexe de la Rivière des Galets qui a été incendiée mardi soir, c'est un autre lieu symbolique qui a été pris pour cible. C'est au centre Far Far que vendredi dernier le maire avait rencontré les jeunes du quartier qui réclament des contrats. Ce jeudi matin, c'est une nouvelle fois la consternation dans le quartier de la Rivière des Galets. La police scientifique est sur place et procède aux différents relevés.
Illustration : Nassimah Dindar demande "des solutions urgentes, réalistes et pérennes"
LIKES
TWEETS

Lettre ouverte au Premier ministre suite aux émeutes

Nassimah Dindar demande "des solutions urgentes, réalistes et pérennes"

Posté par IPR, dans Violences urbaines
Dans une lettre ouverte adressée au Premier ministre Jean-Marc Ayrault, la présidente du conseil général Nassimah Dindar, note que "La Réunion connaît un regain de tension et un mouvement de colère se traduisant par des barrages routiers et des incidents dans plusieurs communes". Elle attire l'attention du gouvernement "sur la nécessité d'apporter des solutions urgentes, réalistes et pérennes, à notre population en souffrance". Nous publions ci-dessous cette lettre.
Illustration : Des renforts de police et de gendarmerie arrivent de métropole ce week-end
LIKES
TWEETS

Suite aux émeutes du Port (actualisé à 22h05)

Des renforts de police et de gendarmerie arrivent de métropole ce week-end

Posté par IPR, dans Violences urbaines
A 22h05 ce mercredi 20 février 2013, après deux nuits d'émeutes au Port, la situation est plus calme ce soir. Quelques petits feux ont tout de même été repérés dans l'avenue Rico Carpaye mais ont vite été éteints. Les forces de l'ordre restent mobilisées dans le rond-point des Danseuses pour éviter les débordements. Le rond-point de la Rivière des Galets est également sous surveillance depuis ce matin. Rappelons que le préfet a demandé des renforts des forces de l'ordre ce mercredi. Des policiers de la BAC (brigade anti-criminalité) et de la CDI (compagnie départementale d'intervention), ainsi que des gendarmes mobiles de l'Hexagone devraient arriver dans le département ce week-end, "pour relayer les effectifs qui ont énormément travaillé depuis lundi", a indiqué Loïc Obled, le directeur de cabinet du préfet.
Illustration : Les barrages ont été levés
LIKES
TWEETS

Saint-Louis (actualisé à 17 heures 15)

Les barrages ont été levés

Posté par IPR, dans Violences urbaines
À Saint-Louis, les barrages ont été levés en milieu d'après-midi dans la zone industrielle de Bel Air et en centre-ville. Les manifestants, installés devant la mairie, ont, en effet, rencontré Claude Hoarau, maire de la ville. Ce dernier leur a indiqué qu'un quota de contrats aidés sera attribué dans chaque quartier. À noter que la tension est brièvement montée. Quelques galets ont été jetés en direction des forces de l'ordre.
Illustration : Le Port sous le choc, Pôle emploi et des commerces ferment leurs portes
LIKES
TWEETS

Suite à une nuit d'émeutes et de violences

Le Port sous le choc, Pôle emploi et des commerces ferment leurs portes

Posté par IPR, dans Violences urbaines
La nuit a été agitée et le réveil pour le moins brutal au Port. Ce mercredi 20 février 2013, les dégâts ont été constatés à la Rivière des Galets où la mairie annexe a été incendiée, et dans l'avenue Rico Carpaye, où plusieurs commerces et locaux administratifs ont été vandalisés. L'activité dans le centre-ville tourne au ralenti. Très peu d'habitants sont dans les rues, beaucoup de commerces ont préféré baisser les rideaux dans la matinée pour éviter de nouveaux débordements. A noter que par mesure de sécurité, le Pôle emploi du Port a également décidé de fermer ses portes dans la matinée.
Illustration : Avenue Rico Carpaye : commerces et locaux administratifs ont été vandalisés
LIKES
TWEETS

Nuit d'émeutes au Port

Avenue Rico Carpaye : commerces et locaux administratifs ont été vandalisés

Posté par IPR, dans Violences urbaines
Triste constat au Port ce mercredi matin 20 février 2013. Au réveil, habitants de la commune et élus sont sous le choc. Dans l'avenue Rico Carpaye, où des affrontements ont eu lieu entre émeutiers et forces de l'ordre cette nuit, une station-services, un PMU, ainsi que des locaux de la Semader et de la direction économique du TCO (territoire de la Côte Ouest) ont été vandalisés. Dans le quartier de la Rivière des Galets, où la mairie annexe a été incendiée cette nuit, c'est aussi l'incompréhension et la tristesse qui règnent. A noter que les forces de l'ordre ont procédé à une série d'interpellations cette nuit. Certains individus ont été transférés dès hier au commissariat Malartic de Saint-Denis.
Illustration : Victorin Lurel condamne les actes de violences
LIKES
TWEETS

Émeutes au Port

Victorin Lurel condamne les actes de violences

Posté par IPR, dans Violences urbaines
Pour la deuxième nuit d'affilée au Port, des affrontements ont opposé des manifestants aux forces de police et de gendarmerie. Interrogé par Réunion Première, le ministre des Outre-mer Victorin Lurel a condamné les actes de violences. Toutefois, il a dit comprendre que ces jeunes "veulent se placer, chercher du travail et exercent quelques pressions sur les locaux et nationaux pour obtenir gain de cause".