Nouvelles mobilisations dans plusieurs établissements :

Manifestations lycéennes : des jets de galets et de grenades lacrymogènes au Port


Publié / Actualisé
Malgré l'annonce de la suspension du mouvement ce lundi, la mobilisation des collégiens et lycéens a repris ce mardi matin 28 janvier 2014 dans plusieurs établissements de l'île. Au Port notamment, les élèves du lycée Lepervanche ont manifesté et bloqué la rue, alors que plusieurs véhicules des forces de l'ordre étaient présents sur les lieux. Des jets de galets et de grenades lacrymogènes ont été observés. D'autres mouvements ont éclaté à Saint-Joseph, à Saint-Louis ou encore à l'Etang Saint-Paul, les élèves se plaignant toujours de la chaleur dans les salles de classe. Le calme semblait toutefois être revenu au cours de la matinée.
Malgré l'annonce de la suspension du mouvement ce lundi, la mobilisation des collégiens et lycéens a repris ce mardi matin 28 janvier 2014 dans plusieurs établissements de l'île. Au Port notamment, les élèves du lycée Lepervanche ont manifesté et bloqué la rue, alors que plusieurs véhicules des forces de l'ordre étaient présents sur les lieux. Des jets de galets et de grenades lacrymogènes ont été observés. D'autres mouvements ont éclaté à Saint-Joseph, à Saint-Louis ou encore à l'Etang Saint-Paul, les élèves se plaignant toujours de la chaleur dans les salles de classe. Le calme semblait toutefois être revenu au cours de la matinée.

Ce lundi 27 janvier, après une matinée de forte mobilisation émaillée de plusieurs débordements, les représentants des conseils des délégués de la vie lycéenne (CVL) de plusieurs établissements de Saint-Pierre, Saint-Louis et du Tampon avaient annoncé la suspension du mouvement, dans l’attente d’une audience avec le recteur pour évoquer la question du calendrier scolaire.

Mais le mot d’ordre n’a pas été suivi ce mardi matin. Dans la soirée de ce lundi, un texto a ainsi circulé entre les collégiens et lycéens de l’île : "On vous informe qu’à partir de demain tous les établissements scolaires doivent faire une grève pour se manifester contre cette putain de chaleur insupportable en classe."

Plusieurs manifestations ont ainsi de nouveau éclaté dans plusieurs établissements de l’île. La situation était notamment tendue au Port, où les élèves du lycée Lepervanche ont dressé des barrages, bloqué la rue et fait face aux forces de l’ordre, les jeunes lançant des galets, les policiers répondant par des grenades lacrymogènes. D’autres manifestations ont été signalées à Saint-Joseph, Saint-Louis ou encore à l’Etang Saint-Paul, avant que le calme ne revienne dans le courant de la matinée.

www.ipreunion.com

   

2 Commentaire(s)

Pomponette, Posté
encore une fois l'argent des travaux à dù être détournée
je vais à la REUNION depuis 15 ans et hélas rien ne change les établissements sont
dans un état de grande dégradation
Olbap97, Posté
Moi ce que j'en pense ? Je vis en métropole où il y a suffisamment de problèmes de déliquance. Ma fille et mes petits-enfants par contre sont à Saint-Pierre ((ils habitent à Montvert-les-Bas)) - ils vont au collège qui est près de Montvert-les-Bas. JE SUIS ANGOISSEE car la violence me fait terriblement peur. Je peux très bien comprendre qu'une chaleur puisse être insupportable dans une classe, ayant moi-même passé mon enfance et adolescence dans un pays chaud où les écoles ne disposaient même pas de ventilateurs. Les malaises des jeunes s'accumulaient !!! POURQUOI les politiques Réunionnais pour lequel j'ai beaucoup d'estime comparé à celui qui nous "gouverne" en métropole, même si c'est le même, ne demandent pas à l'ETAT un budget afin de climatiser ou alors équiper et METTRE EN ROUTE les ventilateurs dans les classes surtout dans le SUD. Les jeunes qui manifestent profitent hélas de ce problème pour exprimer une violence, il n'y a qu'à voir ici à quoi elle peut mener. Voilà j'exprime ce que je ressens tout simplement. BON COURAGE et bonne chance aux Réunionnais !!!!