L'éruption se poursuit :

Trois bouches éruptives pour le Piton de la Fournaise


Publié / Actualisé
Selon l'Observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise (OVPF), l'éruption se poursuit, "avec désormais trois bouches éruptives bien distinctes et un front de coulée dans les Grandes Pentes qui n'a pas évolué sur les dernières 24 heures". Nous publions ci-dessous le communiqué de l'OVPF. (Photos : OVPF)
Selon l'Observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise (OVPF), l'éruption se poursuit, "avec désormais trois bouches éruptives bien distinctes et un front de coulée dans les Grandes Pentes qui n'a pas évolué sur les dernières 24 heures". Nous publions ci-dessous le communiqué de l'OVPF. (Photos : OVPF)

"L’éruption débutée le 09/04/2021 à 19h (apparition du trémor) se poursuit. L’intensité du trémor volcanique (indicateur de l’intensité de l’éruption) sur les dernières 24h est restée relativement stable.

Les observations du site éruptif montrent désormais trois bouches éruptives distinctes, une principale et deux secondaires de plus faible activité en aval. Ces deux bouches secondaires correspondent à la bouche située en avale de la bouche principale d’où s’échappaient jusqu’alors deux régimes de fontaines de lave et qui ont formé par accumulation de projections deux petits cônes distincts.

Les images de la webcam de l’OVPF-IPGP située à Piton des Cascades montraient ce matin que le front actif de la coulée de lave principale n’avait guère évolué depuis la veille. Le front de coulée se situait toujours dans le haut des Grandes Pentes.

En revanche une cassure dans le chenal de la coulée principale a fait dévier un bras de lave vers le sud, menaçant l’une des stations sismologiques de l’OVPF-IPGP. Une demande de moyen aéroporté de la Section aérienne de gendarmerie a été faite auprès de l’EMZPCOI pour essayer de sauver cette station rapidement.

Sur les dernières 24 heures, 28 séismes volcano-tectoniques superficiels (entre le niveau de la mer et la surface) ont été enregistrés sous les cratères sommitaux.

(...) Le volume de lave émise (formation de cônes pyroclastiques et coulées de lave) depuis le début de l’éruption est estimé à environ 5 (+- 0,6) millions de m3."

Le communiqué de l'observatoire est à retrouver dans son intégralité sur ce lien.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !