Le débit de lave n'a pas pu être estimé :

Volcan : l'intensité de l'éruption relativement stable ces dernières 24 heures


Publié / Actualisé
L'éruption débutée le 9 avril 2021 à 19 heures (apparition du trémor) se poursuit ce lundi. L'intensité du trémor volcanique (indicateur d'une émission de lave en surface) sur les dernières 24h est restée relativement stable et comparable à celui observé les jours précédents. Les conditions météorologiques très défavorables sur le Piton de la Fournaise n'ont cependantpas permis d'obtenir d'estimation du débit de lave. Nous publions le bulletin complet ci-dessous (Photo mm/www.ipreunion.com)
L'éruption débutée le 9 avril 2021 à 19 heures (apparition du trémor) se poursuit ce lundi. L'intensité du trémor volcanique (indicateur d'une émission de lave en surface) sur les dernières 24h est restée relativement stable et comparable à celui observé les jours précédents. Les conditions météorologiques très défavorables sur le Piton de la Fournaise n'ont cependantpas permis d'obtenir d'estimation du débit de lave. Nous publions le bulletin complet ci-dessous (Photo mm/www.ipreunion.com)

L'éruption qui a débuté le 9 avril dernier se poursuit malgré des conditions météorologiques très défavorable à son...

Publiée par Observatoire Volcanologique du Piton de la Fournaise sur Lundi 19 avril 2021

- Sur les dernières 24 heures, 12 séismes volcano-tectoniques superficiels (entre le niveau de la mer et la surface) ont été enregistrés sous les cratères sommitaux.

- Les flux de CO2 dans le sol sont de nouveau en hausse à la fois en champ lointain (Plaine des Cafres et Plaine des Palmistes) et en champ proche (Gîte du volcan).

- La déflation de l'édifice semble s'être stoppée et une légère inflation du sommet semble se dessiner. Ce paramètre sera à suivre ces prochains jours car il peut correspondre à l'arrivée du magma profond, mis enévidence par les flux de CO2 dans le sol depuis plusieurs jours, dans le réservoir magmatique superficiel qui alimente l'éruption en cours.

A noter quelors des éruptions de janvier et juillet 2017 et de avril et septembre 2018 de longue durée (> à 3 semaines) une telle réalimentation au cours de l'éruption avait été observée permettant une alimentation du site éruptif sur la durée, et que des arrivées  de  magma  profond  ont  souvent  été  associées  à  des  changements  de  l'activité  éruptive (explosivité en 2016 et 2020; augmentation des débits; ouverture de nouvelles fissures etc.).

- Les conditions météorologiques très défavorables sur le Piton de la Fournaise n’ont pas permis d’obtenir d’estimation du débit de lave aujourd’hui ni par méthode terrestre déduite des mesures de SO2, nià partir des données satellites via la plateforme HOTVOLC (OPGC -université Clermont Auvergne).

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !