Piton de la Fournaise :

Le volcan continue son show


Publié / Actualisé
L'éruption débutée le 22 décembre 2021 aux alentours de 3h30 heure locale se poursuit ce dimanche. Sur les dernières 24h l'amplitude du trémor éruptif (indicateur d'une émission de lave en surface) montre des fluctuations. "Ces fluctuations peuvent être liées soit au cône en cours d'édification qui subit des phases de construction et de démantèlement,influant ainsi la vitesse des débits de lave au niveau de l'évent ; soit à des libérations ponctuelles de poches de gaz piégées dans les conduits d'alimentation qui peuvent être libérées soudainement entrainant une augmentation du trémor" précise l'Observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise (OVPF)
L'éruption débutée le 22 décembre 2021 aux alentours de 3h30 heure locale se poursuit ce dimanche. Sur les dernières 24h l'amplitude du trémor éruptif (indicateur d'une émission de lave en surface) montre des fluctuations. "Ces fluctuations peuvent être liées soit au cône en cours d'édification qui subit des phases de construction et de démantèlement,influant ainsi la vitesse des débits de lave au niveau de l'évent ; soit à des libérations ponctuelles de poches de gaz piégées dans les conduits d'alimentation qui peuvent être libérées soudainement entrainant une augmentation du trémor" précise l'Observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise (OVPF)

L’amplitude du trémor se situe ce dimanche matin (en moyenne sur la dernière demi-journée) à environ 30% de son amplitude initiale. Les tunnels de lave qui s’étaient mis en place au pied du cône dès merc redi à la faveur de la fermeture du cône, se sont rompus en fin de nuit, et la coulée est à nouveau observable en pied du cône éruptif. Aucune observation sur site n’a pu être réalisée ce dimanche.

Sur les dernières 24h, aucun séisme volcano-tectonique n’a été enregistré. "Les déformations de surface montrent une légère déflation au niveau de la zone sommitale, liée à la vidange du réservoir de magma localisée sous le sommet (à environ 2-2,5 km de profondeur) alimentant le site éruptif" précise l'OVPF.

Le front de la coulée, en graton, actuellement sur une zone relativement plate, ne se déplace que très lentement.

Toutes les informations, les photos et les vidéos des précédentes éruption sont à retrouver ici.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !