L'éruption continue :

Volcan : le lac de lave déborde au niveau du cône éruptif


Publié / Actualisé
L'éruption débutée le 22 décembre 2021 aux alentours de 3h30 heure locale se poursuit. Ce jeudi 6 janvier 2022, un débordement du lac de lave au niveau du cône éruptif est survenu, laissant s'échapper une belle coulée de lave.
L'éruption débutée le 22 décembre 2021 aux alentours de 3h30 heure locale se poursuit. Ce jeudi 6 janvier 2022, un débordement du lac de lave au niveau du cône éruptif est survenu, laissant s'échapper une belle coulée de lave.

• La coulée de lave a pu être filmée par les caméras de l'observatoire :

"Les dernières observations montrent toujours une activité de fontaines de lave au sein du cône qui s’est édifié depuis le début de l’éruption. Les vidéos des webcams de l’OVPF-IPGP-IRT montrent une activité avec des fontaines de lave qui dépassent occasionnellement la hauteur du cône. De nombreuses résurgences de coulées de lave sont toujours visibles au toit du tunnel de lave qui s’est mis en place en aval du cône" détaille l'OVPF. Ces résurgences sont sporadiques et peuvent durer de quelques minutes à quelques heures.

Sur les dernières 24h :

- Un séisme volcano-tectonique et de faible magnitudes (<0.5) a été enregistré sous le sommet.
- Les déformations de surface montrent de nouveau une légère déflation au niveau de la zone sommitale, liée à la vidange du réservoir de magma localisée sous le sommet (à environ 2-2,5 km de profondeur) alimentant le site éruptif.
- Des débits de lave ont pu être estimés par méthode satellite avec la plateforme HOTVOLC (OPGC - université Clermont Auvergne). Ils étaient compris entre 2 et 5 m3/sec. Ces variations s’expliquent par la méthode, qui se base sur le rayonnement infrarouge de la coulée, dont la perception par les satellites peut être largement influencée par les conditions météorologiques au-dessus des coulées ainsi que les conditions de surface des coulées.

"En l’absence de survol, aucune évaluation précise de la position du front de la coulée n’a pu être réalisée. Mais compte tenu du relief avec des pentes faiblement inclinées dans le secteur, le champ de lave continue de s’étendre principalement latéralement et par épaississement au niveau du réseau de tunnels de lave mis en place sur le plateau en aval du cône éruptif. Observé depuis la proximité de l’évent, le front de coulée ne semble pas avoir progressé significativement" souligne le rapport quotidien.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !