[VIDÉO] Déjà 16 jours d'éruption :

Piton de la Fournaise : une nouvelle coulée observée


Publié / Actualisé
L'éruption débutée le 22 décembre 2021 dans l'enclos du Piton de la Fournaise se poursuit toujours. L'Observatoire volcanologique indique qu'un regain d'activité est observé au niveau du cône éruptif, entraînant un débordement du lac de lave vers l'extérieur. La nouvelle coulée commençait déjà à se figer ce vendredi 7 janvier 2022 dans la matinée. Le spectacle continue donc, après 16 jours d'éruption. Pour les plus curieux il faudra cependant se contenter du show vu de jour, le couvre-feu étant appliqué jusqu'au 24 janvier. Nous publions ci-dessous le communiqué de l'OVPF (Photos OVPF)
L'éruption débutée le 22 décembre 2021 dans l'enclos du Piton de la Fournaise se poursuit toujours. L'Observatoire volcanologique indique qu'un regain d'activité est observé au niveau du cône éruptif, entraînant un débordement du lac de lave vers l'extérieur. La nouvelle coulée commençait déjà à se figer ce vendredi 7 janvier 2022 dans la matinée. Le spectacle continue donc, après 16 jours d'éruption. Pour les plus curieux il faudra cependant se contenter du show vu de jour, le couvre-feu étant appliqué jusqu'au 24 janvier. Nous publions ci-dessous le communiqué de l'OVPF (Photos OVPF)

Regardez les images tournées tôt ce vendredi matin par les équipes de l'observatoire :

"L’éruption débutée le 22/12/2021 aux alentours de 3h30 heure locale se poursuit. Sur les dernières 24h l'amplitude du trémor éruptif (indicateur d’une émission de lave en surface) montre toujours des fluctuations (Figure 1).

Les fluctuations observées sont en parties liées au niveau du lac de lave qui varie en fonction du mode de dégazage, et des ouvertures sporadiques des tunnels qui permettent une vidange du cône.

L’amplitude moyenne du trémor est toujours à la hausse et se situe (au cours des dernières 24h) aux alentour de son amplitude initiale observée en début d’éruption (Figure 1).

En début d’après-midi lors de la journée d’hier (06/01/2022), un regain d’activité au niveau du cône éruptif a été observé entraînant un débordement du lac de lave à l’extérieur du cône (Figure 2) à l’origine d’un écoulement de lave venant longer le champ de lave en tunnel situé en aval du cône (Figure 3). Ce matin le débordement était en train de se résorber et la coulée commençait se figer (Figure 2).

En l’absence de survol, aucune évaluation précise de la position du front de la coulée n’a pu être réalisée. Mais compte tenu du relief avec des pentes faiblement inclinées dans le secteur, le champ de lave continue de s’étendre principalement latéralement et par épaississement au niveau du réseau de tunnels de lave mis en place sur le plateau en aval du cône éruptif.

Sur les dernières 24h :

- Un seul séisme volcano-tectonique et de faible magnitudes (<0.5) a été enregistré sous le sommet.

- Les déformations de surface montrent toujours une très légère déflation au niveau de la zone sommitale, liée à la vidange du réservoir de magma localisée sous le sommet (à environ 2-2,5 km de profondeur) alimentant le site éruptif.

- Des débits de lave ont pu être estimés par méthode satellite avec la plateforme HOTVOLC (OPGC - université Clermont Auvergne). Ils étaient compris entre 5 et 13 m3/sec. Ces variations s’expliquent par la méthode, qui se base sur le rayonnement infrarouge de la coulée, dont la perception par les satellites peut être largement influencée par les conditions météorologiques au-dessus des coulées ainsi que les conditions de surface des coulées. Les conditions météorologiques particulièrement mauvaises sur le site éruptif ces dernières 24h n’ont permis l’acquisition que de trois mesures (les mesures étant acquises toutes les 15 minutes).

Niveau d’alerte : Alerte 2-1 (éruption dans l’Enclos)"

Toutes les informations, les photos et les vidéos des précédentes éruption sont à retrouver ici.

   

1 Commentaire(s)

Anne, Posté
n y aller pas la nuit les gendarmes vont vous filer le covid,,prefet bizarre