Impact considérable sur l'atmopshère :

Eruption aux îles Tonga : l'explosion la plus forte en 140 ans


Publié / Actualisé
Deux nouvelles études publiées dans la revue Science et par la Nasa révèlent que l'éruption qui a eu lieu aux îles Tonga et a eu un impact sur les sismographes et l'atmosphère de La Réunion est la plus forte en 140 ans. Vents, courants électriques, ondes de choc et vagues de tsunami : le volcan a envoyé des signaux ressentis jusqu'en Métropole. (Photo AFP / Nasa)
Deux nouvelles études publiées dans la revue Science et par la Nasa révèlent que l'éruption qui a eu lieu aux îles Tonga et a eu un impact sur les sismographes et l'atmosphère de La Réunion est la plus forte en 140 ans. Vents, courants électriques, ondes de choc et vagues de tsunami : le volcan a envoyé des signaux ressentis jusqu'en Métropole. (Photo AFP / Nasa)

Comme le relaie le site Ça m'intéresse, les études publiées dans la revue renommée Science indiquent que l'éruption a été "exceptionnellement énergique". Des ondes de pression atmopshérique à basse fréquence se sont propagées extrêmement rapidement, à la vitesse du son. Le son de léruption s'est entendu jusqu'en Alaska, à 10.000 km du volcan des Iles Tonga, dans le Pacifique.

Selon la Nasa, l'explosion du volcan a perturbé l'atmosphère et des vents semblables à ceux d'un ourgan se sont formés. Les variations de pression dues aux ondes de choc envoyées par l'éruption ont été étudiées à La Réunion également. Au-delà des incroyables teintes du ciel, rouges, oranges, jaunes ou encore roses dues à ces variations, l'Université de La Réunion était partie étudier l'impact sur notre atmosphère dans les hauteurs du Maïdo.

Les ondes de choc de l'éruption étaient telles qu'elles avaient été enregistrées sur les baromètres du réseau d'observation de La Réunion. Le panache du volcan avait pu être observé aperçu depuis l'espace.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !