Tribune libre de Jean-Hugues Ratenon :

Soutien à la manifestation des syndicats ce dimanche


Publié / Actualisé
Ce dimanche, plusieurs syndicats et organisations appellent la population Réunionnaise à se rassembler sur parvis des Droits de l'Homme à Saint-Denis en signe de soutien avec les peuples d'Outre-Mer en lutte pour leurs revendications (photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Ce dimanche, plusieurs syndicats et organisations appellent la population Réunionnaise à se rassembler sur parvis des Droits de l'Homme à Saint-Denis en signe de soutien avec les peuples d'Outre-Mer en lutte pour leurs revendications (photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Comme je l’ai déjà indiqué dans un communiqué le 22 novembre dernier, je suis solidaire de ces manifestants aux Antilles qui réclament, entre autres : plus de justice sociale ; le droit à l’eau ; des emplois pérennes ; l’augmentation des salaires ; etc… L’occasion de condamner aussi la répression commanditée par le gouvernement.

Etant isolé chez moi parce que testé positif au covid19, je ne pourrai pas participer à ce rassemblement ; mais j’invite tous les amis, sympathisants à répondre présent à l’appel de ce dimanche. Les problèmes soulevés aux Antilles sont les mêmes ici à la Réunion comme partout en Outre-Mer.

Jean Hugues Ratenon, député de la Réunion

 

   

4 Commentaire(s)

Eh ben!, Posté
Avec gestes barrières ou pas' Que propose notre ami RATENON' ''''
Mékoué, Posté
Un vaccin imposé, contrairement au BCG, qui ne protège pas, qui de plus semble être cause* d'émergence et d'évolution des nouveaux "variants", de ce fait le rappel vaccinal semestriel, pourrait être désormais la donne hélas pour les vaccinés ARNm. Bien que le réveil de la majeure partie des élus, semble tardif et timorée, contre la tyrannie gouvernementale actuelle, la violence étatique pour atteinte à la liberté individuelle chèrement arrachée est la cause principale des dérapages pas aussi souvent innocents de la rue. Rapt incendie, hormis la Grève qui est un droit pour marquer son opposition, desservent sans conteste la cause des manifestants. Les casseurs (nervis) néanmoins ces individus masqués qui débouchent brusquement en tête de cortège pour commettre les exactions impunément sous le regard passif des forces de l'ordre en place, sont diligentés par qui et pourquoi' Le reste après et hélas ce n'est qu'affaire de mimétisme '(*) Les directives officielles en la circonstance reposent, sur la même probabilité
Patricia, Posté
Une honte de la part d'un élu de la république !Comment un élu peut-il soutenir du racket aux barrages, des tirs à balles réelles sur des journalistes et sur la police '
974, Posté
Très important de dire : NON A LA VIOLENCE