Rendez-vous trois fois par semaine :

Bisik : les représentations de "Ça s'appelle reviens !" entament leur cinquième semaine


Publié / Actualisé
Après les soirées exceptionnelles de la semaine dernière, le vibrant hommage à Tiloun, le concert envoûtant de Ziskakan et le spectacle flamboyant d'Artefakt, " ça s'appelle reviens " se poursuit ce mardi 28 juillet 2020. Cette nouvelle semaine musicale sera rythmée par le battement des coeurs de Cie Sakidi, Cie Soul City, Solah, et Thierry Gauliris. Retrouvez le concert en direct sur les pages Facebook du Bisik et d'Imaz Press, et sur notre site à partir de 19h30 (photo rb / www.ipreunion.com)
Après les soirées exceptionnelles de la semaine dernière, le vibrant hommage à Tiloun, le concert envoûtant de Ziskakan et le spectacle flamboyant d'Artefakt, " ça s'appelle reviens " se poursuit ce mardi 28 juillet 2020. Cette nouvelle semaine musicale sera rythmée par le battement des coeurs de Cie Sakidi, Cie Soul City, Solah, et Thierry Gauliris. Retrouvez le concert en direct sur les pages Facebook du Bisik et d'Imaz Press, et sur notre site à partir de 19h30 (photo rb / www.ipreunion.com)

Accompagné de Nicolas Beaulieu, guitariste de renom, Thierry Gauliris nous invitera à revisiter les 35 ans de carrière du groupe Baster, 35 ans de passion, de musique et d’histoires, toutes plus attachantes et attachées les unes aux autres. 35 ans que Thierry Gauliris leader de Baster s’enracine au cœur du quartier qui l’a vu naître et dont son groupe porte le nom Une inspiration immuable qui continue à nourrir les textes et les musiques de Thierry Gauliris plus inspiré que jamais que nous retrouverons sur scène dans une version duo inédite !

Dans un autre registre, Médérick Lauret, Ulrich Lauret et Mohamed Saïd nous entraîneront dans une création Inspirée par l’ouvrage " Les 4 Accords Toltèques " de Don Miguel, " Tir Pa Kart’ ". Un spectacle hip hop signé Didier Boutiana qui trace un chemin vers l’illumination et la liberté.

Tout en acrobatie, " Tir Pa Kart’ " montre en des termes très simples comment on peut se libérer du conditionnement collectif, re-questionne les notions de l’union, du vivre ensemble et de l’Autre. Être libre, devenir sage et sauvage, sans jugement, sans peur. Trouver le mouvement juste pour soi et pour ceux qui le reçoivent. " Tir Pa Kart’ " correspond au troisième accord toltèque Ne faites pas de supposition. Une pièce entre complicité et taquinerie qui nous met en garde envers les idées reçues et les préjugés.

Mardi 28 juillet vous aurez la possibilité de retrouver cette soirée musicale en live sur la page Facebook du Bisik, sur le Facebook d'Imaz Press et sur notre site. Nous retransmettrons désormais en direct toutes les réprésentations proposées en direct par le Bisik

N’oubliez pas, réservation obligatoire et achat des places uniquement par téléphone au 0262 50 38 63.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !