En présence d'un grand maître international :

Cinor : un tournoi final pour le Cercle des échiquiers


Publié / Actualisé
En partenariat avec la Cinor et la Ville de Saint-Denis, le Cercle des échiquiers organise un tournoi final le samedi 23 janvier, à l'Académy des Camélias de Saint-Denis. Cette compétition intervient après plusieurs jours de stages de formation et de perfectionnement itinérants animés par le grand maitre international Fabien Libiswesky. La première ronde de ce tournoi débutera dès 9H30. (Photos : Cinor)
En partenariat avec la Cinor et la Ville de Saint-Denis, le Cercle des échiquiers organise un tournoi final le samedi 23 janvier, à l'Académy des Camélias de Saint-Denis. Cette compétition intervient après plusieurs jours de stages de formation et de perfectionnement itinérants animés par le grand maitre international Fabien Libiswesky. La première ronde de ce tournoi débutera dès 9H30. (Photos : Cinor)

Ces stages et ce tournoi final sont à mettre à l'actif du Cercle des échiquiers. Pour se redonner de l'énergie, les membres ont en effet décidé de créer un évènement inédit sur l'île avec ce stage d'échecs itinérant. Une sommité échiquéenne internationale française a fait honneur de sa présence en la personne de Fabien Libiswesky. Après une carrière de joueur de 2006 à 2014, puis d'entraîneur, il est devenu sélectionneur de l’équipe de France aux Olympiades de Bakou, l’équivalent des jeux olympiques pour les échecs. Il y a dirigé l'une de ses plus belles équipes avec notamment les stars tricolores Étienne Bacrot et Laurent Fressinet.

Les stages se sont divisés en trois parties : une à Saint-Philippe (17 et 18 janvier), une à Saint-Paul (19-20 janvier) et une à Saint-Denis (21-22 janvier). Ils ont réuni 60 participants. “L'idée présente est bien de mobiliser nos pratiquants à la veille de la rentrée tout en sensibilisant les débutants aux nouvelles pratiques. Pour les autres, le but est de les faire progresser au contact d'un grand maitre international de renom, disposant d'une expérience à la fois de joueur, de formateur et de sélectionneur peu courante en Métropole”, a déclaré Richard Weber, président du Cercle des échiquiers et directeur technique régional de la ligue d'échecs.

- Des Réunionnais qui "ont soif d'apprendre" -

Pour sa part, le GMI Fabien Libiswesky, se montre ravi de cette expérience. “Les Réunionnais sont très motivés et ont soif d'apprendre. Il y a indéniablement de bons joueurs”, a-t-il constaté.  “Je suis absolument ravi de ce séjour à La Réunion qui me permet de rencontrer les joueurs et partager ma passion et mon expérience. L'an dernier je devais coacher les meilleurs jeunes de l'île lors du championnat de France mais cet événement a malheureusement été annulé à cause de la pandémie”. Il souhaite en outre que le travail commun réalisé aujourd'hui puisse “très vite porter ses fruits et rapporter de futurs succès aux joueurs réunionnais".

Lire aussi : Saint-Paul : un grand maître international d'échecs en visite
 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !