[VIDEO] 20ème anniversaire de la loi Taubira :

Conseil départemental : les collégiens débattent de "La Réunion, terre d'esclavage"


Publié / Actualisé
Ce 10 mai 2021 marque la journée nationale des mémoires de l'esclavage. Des collégiens venus de toute l'ile avaient rendez-vous ce lundi au sein de l'hémicycle du conseil départemental pour présenter la première partie du projet "La Réunion, Terre d'esclavage". (Photo m.ba/www.ipreunion.com)
Ce 10 mai 2021 marque la journée nationale des mémoires de l'esclavage. Des collégiens venus de toute l'ile avaient rendez-vous ce lundi au sein de l'hémicycle du conseil départemental pour présenter la première partie du projet "La Réunion, Terre d'esclavage". (Photo m.ba/www.ipreunion.com)

Les élèves de six collèges de l'île ont travaillé avec leur professeur sur différents aspects de la loi Taubira et de l'esclavage d'aujourd'hui, l'occasion pour Matheo, élève au collège Emile Hugo, de découvrir une histoire qu'il ne connaissait peu et pas assez. "Je voulais en apprendre plus sur mes ancêtres et sur l'esclavage, c'est important pour pouvoir en reparler plus tard".

Les collégiens étaient réunis pour une séance débat animé par Gilles Gauvin, historien et professeur agrégé d'histoire-géographie au lycée Pierre Lagourgue au Tampon. A l'intérieur de l'hémicycle, les langues se délient "on peut poser des questions qu'on ne demanderait pas en classe" souffle Scott, collégien aux Tamarins à Saint-Pierre.

L'objectif de cette séance était d'initier les élèves au débat mais aussi "d'associer les jeunes à qui ils sont aujourd'hui, et à quels seront leurs rôles demain." précise Charles Alastor, responsable du projet et chargé de la direction l'éducation au sein du Département " Tous les supports et modes d'expression sont bons pour donner à cette jeunesse des moyens multiples de s'exprimer sur une question qui est grave et importante".

Regardez l'interview de Charles Alastor

Le 20 décembre, les collégiens et le département se réuniront de nouveau pour présenter leurs arbres généalogiques réalisés avec leurs ainés pour "déboucher sur une vue plus globale de ce qui fait la société réunionnaise aujourd'hui."

m.ba/www.ipreunion.com / [email protected]

 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !