Comme annoncé par Imaz Press en août dernier :

En 2020, il ne devrait y avoir qu'une demi-NRL


Publié / Actualisé
En août 2017, Imaz Press annonçait l'hypothèse de la livraison d'une demi-NRL (Nouvelle Route du Littoral) d'ici 2020-2021. Ce mercredi 21 février 2018, nos confrères du Quotidien indiquent que la Région annonce comme "fortement envisagée" la mise en service de la moitié viaduc. Faute à un manque de visibilité sur l'approvisionnement du chantier, le tronçon Grande-Chaloupe-Possession reste encore dans les limbes...
En août 2017, Imaz Press annonçait l'hypothèse de la livraison d'une demi-NRL (Nouvelle Route du Littoral) d'ici 2020-2021. Ce mercredi 21 février 2018, nos confrères du Quotidien indiquent que la Région annonce comme "fortement envisagée" la mise en service de la moitié viaduc. Faute à un manque de visibilité sur l'approvisionnement du chantier, le tronçon Grande-Chaloupe-Possession reste encore dans les limbes...

Livrée à la bonne année, mais de moitié : l'hypothèse d'une demi-NRL entre la Grande Chaloupe et Saint-Denis se confirme bel et bien d'ici 2020-2021. Comme annoncé par Imaz Press en août 2017, le scénario d'une route à moitié construite se profile bel et bien. Nos confrères du Quotidien indiquent ce mercredi que la Région annonce comme "fortement envisagée" la mise en service de la moitié viaduc. Une livraison complète de l'ouvrage serait ainsi potentiellement effectuée deux ans plus tard.

Lire aussi - Ouvrons la carrière de Bois-Blanc, la roche ne viendra pas maintenant

Car si la moitié entre Saint-Denis et la Grande Chaloupe avance bien à pas de géants, c'est plutôt le contraire pour le tronçon entre la Possession et la Grande Chaloupe. Faute à une question de logistique : les roches massives font toujours défaut. Comme le précisent nos confrères du Quotidien ce mercredi, le groupement de la NRL a été dan l'obligation de fermer son usine de fabrication d'accropodes, suite au manque de visibilité sur l'approvision de la future digue. Car si l'arrêté d'ouverture d'exploitation de la carrière de Bois-Blanc a été signé par le préfet à la fin du mois de juillet, les matériaux sont encore loin de pouvoir sortir de terre. Le plan local d'urbanisme (PLU) de Saint-Leu n'a également pas encore été modifié.

- La carrière pas exploitable avant plusieurs années -

Les carottages qui avaient été effectués par un organisme indépendant et qui ont ensuite été plus ou moins confirmés par une autre batterie de tests ont prouvé que les roches massives se trouvaient à minimum à 40 mètres sous le sol. Autrement dit, même si les machines commencent à creuser maintenant, la carrière ne devrait pas être exploitable avant plusieurs années. Selon des professionnels du bâtiment, deux ans devraient être nécessaires pour découvrir les galets. L’échéance de 2020, déjà largement dépassée, serait donc encore retardée, sans doute de quelques années. Ce qui laisse largement le temps au tronçon de route entre la Grande Chaloupe et Saint-Denis, déjà bien entamé, de se terminer.

En août, les services de la Région n'avaient pas répondu à nos interrogations sur le sujet. Nous avions déjà pourtant pointé du doigt cette phase critique que traversait le chantier. Les pénalités de retard continuent quant à elle à s'aligner et à s'accumuler.

www.ipreunion.com

   

4 Commentaire(s)

Ah ah , Posté
Corine revient pour fouille le trou , ce poste si prisé ne lui va point ! Ça engendra sa chuiuuuuuuuuuut
CHABAN, Posté
Bravo Imaz

Et moi j'avais écrit :

'' '' '' '' CHABAN, Posté le Vendredi 04 Août 2017 à 08H26
"" "" "" comment peut-on démarrer des travaux sans que la matière première soit disponible ? "" "" "" ""

Qui rendra des comptes pour ça !
Le scandaleux de l'histoire est là.'' '' '' '' ''

J'aime me citer, je suis moins comique que les types de la région.....
Ohoh, Posté
C'est pour ça que Corinne revient, c'est elle qui va trouver la solution!
Squaw, Posté
Creuser à 40m en presque bord de mer ... sont fous les gars... creuser un trou de 40m de profondeur, n'y a t-il pas risque qu'il se transforme en lac avec des pluies comme on en a actuellement??? Ou en bassin d'eau salée si 40m tombe en dessous du niveau de la mer.... leurs études je m'en méfie ... ha oui, ils n'en ont peut-être pas fait ....