Développement durable :

Recyclage et collecte de lampes, La Réunion mauvaise élève


Publié / Actualisé
En 2017, avec 220 000 lampes collectées et recyclées soit 275 pour 1000 habitants, La Réunion se place au 16ème rang national, tout en bas du tableau. La moyenne nationale étant de 759 lampes pour 1000 habitants. C'est ce que révèle Recyclum, l'organisme responsable de la collecte, de la dépollution et du recyclage des lampes à économie d'énergie à La Réunion.
En 2017, avec 220 000 lampes collectées et recyclées soit 275 pour 1000 habitants, La Réunion se place au 16ème rang national, tout en bas du tableau. La moyenne nationale étant de 759 lampes pour 1000 habitants. C'est ce que révèle Recyclum, l'organisme responsable de la collecte, de la dépollution et du recyclage des lampes à économie d'énergie à La Réunion.

La Réunion fait figure de mauvaise élève pour la collecte de lampes. Elle dispose pourtant d’un réseau de 78 points de collecte ouverts aux particuliers, composé de déchèteries et de magasins disposants de bacs de recyclage (supermarché, supérette, magasin de bricolage ...), tous géolocalisables sur le site internet de Récylum. Pour améliorer ce score en 2018, la populaiton doit se mobiliser.

Les autres filières Rep (responsabilités élargies des producteurs) font pourtant de bons résultats à La Réunion. Le syndicat d'importation et du commerce de La Réunion (SICR) et l'agence de l'environnement et de maîtrise de l'énergie (Ademe) ont présenté le bilan 2017 des filières Responsabilité élargie des producteurs (Rep). "Ces filières de recyclage affichent encore un bilan positif grâce à l'ensemble de ses acteurs, les éco-organismes, collectivités, entreprises et associations" avait souligné le directeur régional du SICR Frédéric Foucque.

À ce propos lire aussi : En 14 ans d'activité pour le recyclage, 121500 tonnes de déchets sorties de l'enfouissement

- Pourtant de bons résultats sur le territoire national -

Au niveau national, la collecte auprès des particuliers progresse de 8,5 % en 2017, et cette progression atteint 10 % pour la collecte en magasins. Cette augmentation est en partie due à la densification du réseau de collecte en 2017 avec 18 % des supérettes équipées de bacs de recyclage en plus. Ainsi, avec 22 500 points de collecte dans lesquels les français peuvent déposer chaque jours leurs lampes usagées, le geste de recyclage semble de mieux en mieux assimilé par les citoyens.

Une campagne de communication audiovisuelle ludique et pédagogique a également permis de rappeler aux Français les bénéfices du recyclage des lampes.

C’est grâce à cette triple action du déploiement du réseau, de sensibilisation et de l’amélioration de la visibilité des lieux de dépôt que la collecte est repartie à la hausse dans le but d’atteindre l’objectif réglementaire de 65 % de lampes collectées en 2020.

   

2 Commentaire(s)

Thomas, Posté
recycler mais pas gaspiller; il ya 10 ans , j'ai remplacé mes lampes à incandescence par des lampeco d'une campagne d'EDF ; depuis, elle fonctionne toujours: pourquoi changer alors?
Thomas, Posté
recycler mais pas gaspiller; il ya 10 ans , j'ai remplacé mes lampes à incandescence par des lampeco d'une campagne d'EDF ; depuis, elle fonctionne toujours: pourquoi changer alors?