[LIVE/PHOTOS/VIDÉOS] Manifestation devant l'agence régionale de santé :

Cosaladi veut "plus de bienveillance" pour les malades du diabète


Publié / Actualisé
L'association Cosaladi organise ce mardi 20 août 2010 une mobilisation devant l'agence régionale de santé (ARS). Les manifestants accusent l'ARS "de ne pas suffisamment renseigner la population sur les dangers du diabète et de ne pas mettre en place une stratégie ambitieuse de lutte contre la maladie". Selon les chiffes de Cosaladi le diabète touche une personne sur deux sur l'ile et est responsable de la mort de cinq Réunionnais chaque semaine. Suivez-nous, nous sommes en live (Photo rb/www.ipreunion.com)
L'association Cosaladi organise ce mardi 20 août 2010 une mobilisation devant l'agence régionale de santé (ARS). Les manifestants accusent l'ARS "de ne pas suffisamment renseigner la population sur les dangers du diabète et de ne pas mettre en place une stratégie ambitieuse de lutte contre la maladie". Selon les chiffes de Cosaladi le diabète touche une personne sur deux sur l'ile et est responsable de la mort de cinq Réunionnais chaque semaine. Suivez-nous, nous sommes en live (Photo rb/www.ipreunion.com)
  • IPR

    Les manifestants commencent à quitter le lieu de rassemblement. Les associations seront reçues par l'ARS ce vendredi. Elles espèrent avoir été entendues.

    Ce live est à présent terminé. Merci d'avoir suivi cette actualité avec Imaz Press Réunion

  • IPR

    Pas de considération

    Educatrice spécialisée au centre communale d'actions sociales de Cilaos, Corine Dijoux, s’occupe de personnes atteintes de handicap. Elle relève que ces malades demandent plus de considération. Regardez

     

  • IPR

    Marche contre la diabète

    Les manifestants décident de marcher en cortège vers l'entrée de l'ARS. C'est une marche de quelques mètres, sans aucune entrave à la circulation. On regarde

     

    C'est bien connu, une manifestation sans slogan, ce n'est pas tout à fait une manifestation. Ce matin il y en a beacoup. La preuve en images

     

  • IPR

    Un maloya contre le diabète

    C'est aussi en chanson que se décline la volonté de mieux lutter contre le diabète. Le maloya est tout indiqué pour cela. Ecoutez

     

  • IPR

    Des morts, des amputations, des dialysés...

    Pour illustrer son agacement contre le manque de transparence de l'Agence régionale de santé", Cosaladi affirme avoir attendu quatre mois avant d'obtenir un rendez-vous à l’ARS. Au de "ces quatre mois il y a eu 1344 nouveaux malades 32 nouveaux dialysés 64 amputations et 80 morts" énumère l'association en citant les chiffres de l'office régional de santé (ORS)

  • IPR

    "Avoir plus de bienveillance à l'égard des malades"

    Atteint lui-même par la maladie Eric Magamootoo, avocat et ancien président de la chambre de commerce et d'industrie, Eric Magamootoo est le porte-parole de Cosaladi. Il a dit avoir entamé ce combat après avoir constaté "le manque de bienveillance à l'égard des malades", "le manque de transparence dans la stratégie de lutte contre le fléau" et le "peu d'actions en matière de prévention contre le diabète". Regardez

  • IPR

    Ericka Bareigts, députée, est également présente. Elle rappelle que c'est à La Réunion qu'est enregistré le plus fort taux de prévalence du diabète. Elle déplore, elle aussi le manque de transparence dans la gestion de la lutte contre la maladie. Regardez

  • IPR

    Yvette Hibon, diabétique, est venue réclamer "plus de considération". Ce sentiment d'abandon est largement partagé par les malades et leurs familles présents devant l'ARS ce mardi matin. Regardez

    Annick, diabétique elle aussi, estime que les malades sont mal renseignés sur la maladie. On regarde

     

  • IPR

    Tous ensemble contre le diabète

    Près de 200 personnes sont maintenant rassemblées devant l'ARS. L'ambiance est bon enfant. Il n'y a aucune entrave à la circulation. Plusieurs porteurs de la maladie sont présents. Le sentiment est à chaque fois le même : la prise en charge du diabète n'est pas suffisante et il n'y a pas suffisamment d'actions de prévention contre ce fléau. Regardez

  • IPR

    Bonjour La Réunion

    Nous sommes en direct devant l'Agence régionale de Santé où a lieu une manifestation pour une meilleure prise en charge du diabète. Restez avec nous, nous sommes en live.

À propos

A l'appel de l'assocation Cosaladi environ 150 personnes sont rassemblées devant les locaux de l'Agence régionale de Santé (ARS) à Saint-Denis. Plusieurs associations ont répondu à l'appel de Cosaladi dirigée par Éric Magamootoo. ADN 974 et la Mutualité de La Réunion sont aussi de la partie. Il s’agit surtout d’un sitting, les associations devraient être reçues vendredi. 

Les manifestants demandent plus de transparence et que soit mis en place une stratégie ambitieuse de lutte contre le diabète à La Réunion.

Ils accusent accusent l'ARS "de ne pas suffisamment renseigner la population sur les dangers du diabète et de ne pas mettre en place une stratégie ambitieuse de lutte contre la maladie". Selon les chiffes de Cosaladi le  diabète touche une personne sur dix sur l'ile et est responsable de la mort de cinq réunionnais chaque semaine. 

Dans un communiqué, l'association va encore plus loin et ne mâche pas ses mots "on ne veut pas être complice de cet homicide par l’opacité !" affirme-t-elle avant d'ajouter "cette situation inacceptable engendrent 12 nouveaux diabétiques de type 2 par jour, 1 enfant diabétique de type 1 par semaine…  Les complications du diabète c'est chaque semaine 2 nouveaux dialysés, 4 amputations et 5 décès.  Combien de Réunionnais doivent mourir avant que l’autorité de Santé ne réagisse ? L’autorité de santé est complice de cette opacité qui tue ! Il faut agir pour éviter cette escalade vers le pire…

Non le diabète n’est pas une fatalité propre aux Réunionnais ! Chacun a dans sa famille une personne touchée par le diabète. Nombreux sont les réunionnais qui seront atteint de diabète un jour. Ce problème de santé publique concerne tout le monde"

Cosaladi a déjà manifesté à plusieurs reprises pour une meilleure prise en charge du diabète.

Lire aussi: Eric Magamootoo le retour : beaucoup de mots et quelques actions...

Lire aussi : L'association Cosaladi manifeste devant l'agence régionale de santé

   

Mots clés :

    1 Commentaire(s)

    Tijacrun, Posté
    Arrêtons un instant de trouver à chaque problème un responsable extérieur. Qui boit du coca, des sodas, bonbons et autres merveilleuses choses qu'on nous propose en permanence. Combien de marmailles en surpoids avec des glaces ou autre boisson sucrées au 4 heures ? Soyons un peu responsables ça suffit d'accuser toujours les autres.