L'assemblée plénière a été annulée :

"La Région n'a plus les capacités financières pour remplir ses missions" accuse l'opposition


Publié / Actualisé
Ce mercredi 30 octobre 2019, l'opposition de la Région, composée entre autres de Huguette Bello, Gilbert Annette et Olivier Hoarau, a organisé une conférence de presse pour discuter des orientations budgétaires régionales. L'Assemblée plénière, prévue ce jeudi, a été annulée quelques jours plus tôt. Les raisons de cette annulation sont pour l'instant inconnue, une situation "inédite" estiment les élus. Plusieurs points négatifs ont par ailleurs été relevés lors de la conférence, notamment en matière d'éducation, de formation et de la Nouvelle route du littoral.
Ce mercredi 30 octobre 2019, l'opposition de la Région, composée entre autres de Huguette Bello, Gilbert Annette et Olivier Hoarau, a organisé une conférence de presse pour discuter des orientations budgétaires régionales. L'Assemblée plénière, prévue ce jeudi, a été annulée quelques jours plus tôt. Les raisons de cette annulation sont pour l'instant inconnue, une situation "inédite" estiment les élus. Plusieurs points négatifs ont par ailleurs été relevés lors de la conférence, notamment en matière d'éducation, de formation et de la Nouvelle route du littoral.

Interpellés par l'annulation de l'assemblée plénière, les élus ont tous insisté sur le caractère exceptionnel de la chose. "Quand la Région annule une assemblée plénière, avec à l'ordre du jour le budget, c'est qu'il y a une nouvelle information qui pousse à devoir revoir son budget. La question est : quelle est cette nouvelle information ?" s'est interrogé Gilbert Annette, maire de Saint-Denis.

Il a aussi rappelé le bilan de Didier Robert à la sortie de son mandat au Tampon (de 2006 à 2010), qu'il a qualifié "d'accablant". "Déjà à l'époque, le rapport de la Chambre régionale des comptes (CRC) avait démontré une incompétence caractérisée du président de Région, qui est un récidiviste" a accusé le maire de Saint-Denis.

L'opposition a par ailleurs annoncé qu'un courrier serait adressé sous peu au président de Région, Didier Robert, pour connaître les raisons de cette annulation.

De nombreux points ont ensuite été soulevés. "Les caisses régionales sont vides, pour boucler le budget 2020, il faudrait trouver entre 50 et 60 millions d'euros !" s'est exclamé la députée Huguette Bello. La dette de la Région, qui s'élève aujourd'hui à 1,327 milliards d'euros, est par ailleurs pointée du doigt. "Cette dette est plus élevée que le budget annuel de la Région, qui s'élève à 1,161 milliards d'euros" a souligné Huguette Bello.

Bien évidemment, le sujet de la NRL a été un point central de la conférence de presse, alors que l'Autorité environnemental a récemment demandé une expertise environnementale sur les impacts d'une exploitation de la carrière de Bois Blanc si elle devait être ajoutée au schéma des carrières. "La NRL est un boulet budgetaire, qui s'élève aujourd'hui à plus de deux milliards d'euros" a souligné la députée.

Lire aussi : Bois Blanc : l'Autorité environnementale réclame une expertise préalable

L'opposition a aussi grandement insisté sur le désaveu d'Emmanuel Macron envers Didier Robert, alors que le Président de la République a, à de nombreux reprises, mis en cause à demi-mot le président de Région pour sa gestion du chantier de la NRL.

Un échec en matière de formation et d'éducation

L'emploi et la formation ont par ailleurs été pointé du doigt. "Aujourd'hui, il y a plus de travailleurs du BTP au chômage qu'en emploi, et un seul lycée a été construit en l'espace de deux mandats" s'est indignée Huguette Bello. "Pour le président de Région, mieux vaut que l'on soit ignorant" a-t-elle accusé.

Elle a par ailleurs souligné que le lycée des métiers de la mer ne serait pas ouvert avant 2025, et le lycée des métiers du tourisme avant 2024. "La Région a sacrifié l'avenir de notre jeunesse sur l'autel de la NRL" a-t-elle lancé.

Gilbert Annette a lui mentionné les 12 millions d'euros alloués par le Fonds Social Européen pour le développement des langues étrangères, non utilisés par la Région. "C'est absurde, alors que l'anglais est essentiel pour se développer aujourd'hui" a-t-il souligné.

De même, les 200 millions d'euros non utilisés par la Région dans la création de formations qualifiées ont eux aussi été décriés. En effet, une enveloppe de 253,3 millions d'euros avait été allouée, sans qu'elle ne soit utilisée. "Ils n'ont plus d'orientation budgétaire, ne savent pas où aller ou comment faire" a accusé Olivier Hoarau, maire du Port.

Enfin, la lutte contre l'illettrisme a été qualifiée de "véritable échec, un fiasco total" où la Région a "manqué de volonté". Le plan des manuels numériques a d'ailleurs été raillé, alors qu'une part importante de la population vit sous le seuil de pauvreté. "Cette mesure creuse encore plus les inégalités des chances" a souligné Huguette Bello.

Pour conclure, l'opposition s'inquiète d'une possible mise sous tutelle de la Région si la situation économique de cette dernière ne devait pas s'améliorer. "Quand le budget de la Région est en danger, c'est La Réunion qui l'est aussi" a conclu Gilbert Annette.

Huguette Bello détaille les manquements de la Région, regardez :

as / www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

8 Commentaire(s)

Krish, Posté
Le problème qui se pose aujourd'hui est un problème de compétence et quelqu'en soit les partis politiques, force est de constater ce manquement aux priorités ! Dans une île comme la nôtre pensez vous qu'il soit nécessaire de créer des projets gigantesques disproportionnés aux réelles nécessités de la population réunionnaise ? Une île comme la notre devrait être au top du développement touristique, mais on préfère Investir dans des chantiers qui à long terme ne seront pas vraiment créateurs d'emplois contrairement au tourisme et à la formation, on investit à outrance par le biais de groupements dans des projets non viables et qui sont maintenus sous perfusion ! À côté de ça des budgets alloués non utilisés, c'est d'une aberrante incroyable et perdurera tant que nos politiciens réunionnais ne comprendront pas qu'il est nécessaire de mettre l'orgueil personnel de côté et être au service d'un département !
Papillon diurne, Posté
À force de jouer (avec l'argent public), on finit par...
Beauparterre, Posté
Moi, dans cette "petite bande" j'en vois un qui aimerait prendre la place du calife!! Et comme ii, n'est pas à un retournement de veste prés, Je ne serai pas étonné que pour cela il se réclamerait "de la Majorité Présidentielle" quitte à ensuite à la critiquer férocement!!
RIPOSTE974, Posté
Bello , Annette , la blague du jour ...
Gravissime, Posté
C'est gravissime ! plus d'un milliard d'euros à flécher et la Région ne sait pas ce qu'elle va en faire ? eh bien on n'est pas prêt d'avoir des lycées de voir se développer les formations professionnelles, de disposer de transports adaptés, de voir notre territoire se développer, de constater une réelle politique d'aménagement....
MovéLang, Posté
Un 3 ème mandat pour pharaon, il faut lui Donnet un 3 ème mandat, l'andouille socialiste nous a donné que ke mariage pour tous tandis que didier 1er , après le pop pour tout, la continuité pour tous, les billets volés par XL remboursés pour tous, la surprime de la carte grise pour tous etc etc etc , il va nous pondre encore une débilité pour nous baiser encore plus.
Malbrouck_Anamater, Posté
A l'approche des élections,la gauche se réveille,le peuple ne veut plut de vous, préparé vos ballots,vous avez rien foutu dans l'opposition à part attendre tombé des mièttes tous les même vive le changement.
Tata, Posté
C EST GRACE A ANNETTE ET VERGOZ QUE ROBERT EST A LA TETE DE LA REGION...CRI PU ESTER.