Grand Projet :

Cinor : 10 millions d'euros pour la construction d'un téléphérique urbain


Publié / Actualisé
Gérald Maillot, président de la Cinor et Gisèle Rossat-Mignod directrice du réseau de la Banque des Territoires (Caisse des Dépôts), ont signé, le jeudi 31 janvier 2019 au siège de l'agglomération du Nord, un prêt de 10 M d'euros pour la construction d'un téléphérique urbain entre les quartiers du Chaudron et de Moufia/Bois de Nèfle à Saint-Denis. Dans l'objectif de promouvoir La Réunion comme territoire à la fois innovant, ambitieux et durable, la Cinor s'est lancée dans la réalisation de ce projet d'un téléphérique à Saint-Denis, s'inscrivant ainsi parfaitement dans une logique de développement des transports collectifs urbains à La Réunion.
Gérald Maillot, président de la Cinor et Gisèle Rossat-Mignod directrice du réseau de la Banque des Territoires (Caisse des Dépôts), ont signé, le jeudi 31 janvier 2019 au siège de l'agglomération du Nord, un prêt de 10 M d'euros pour la construction d'un téléphérique urbain entre les quartiers du Chaudron et de Moufia/Bois de Nèfle à Saint-Denis. Dans l'objectif de promouvoir La Réunion comme territoire à la fois innovant, ambitieux et durable, la Cinor s'est lancée dans la réalisation de ce projet d'un téléphérique à Saint-Denis, s'inscrivant ainsi parfaitement dans une logique de développement des transports collectifs urbains à La Réunion.

“Ce moyen de transport doux répond en tous points aux besoins de notre territoire ainsi qu’à la demande des usagers, notamment ceux qui ne disposent pas de voiture”, plaide Gérald Maillot, Président de la Cinor, très confiant dans l'avancée de ce dossier.

D'autant plus, avance t-il encore, qu'il s’agit “également d’un projet à haute qualité de service et à haut niveau de sécurité”.

Ce projet offre ainsi une solution innovante en transport urbain afin de répondre aux problèmes de mobilités actuels . De même, “il va nous permettre également de relier les quartiers entre eux en créant des centralités par des aménagements autour des stations”.

Lire aussi => Téléphérique urbain entre Chaudron-Bois de Nèfles : ouverture de l'enquête publique

La Banque des Territoires (Caisse des dépôts) a participé au financement de ce projet, aux côtés des autres partenaires que sont l’Union européenne, la Région Réunion et l’État, en octroyant un prêt de 10 M€.

Début des travaux en 2019

Pour rappel, le téléphérique comptera cinq stations,: mail du Chaudron, Campus, Moufla-bibliothèque, Bancoul et Bois de Nèfles.

Lire aussi => Cinor - le téléphérique en bonne marche

Le tracé de 2,7 kilomètres sera parcouru en moins de 15 minutes par 46 cabines, pouvant accueillir jusqu'à 10 voyageurs et suffisamment grandes pour recevoir des personnes à mobilité réduite, des vélos ou des poussettes.

Coût total du projet : 50 millions d'euros.
S'agissant du coût pour l'exploitation , il est estimé à 2,4 millions d'€ par an.
Plus de 6000 voyageurs sont attendus par jour, pour un total de près d'1,5 million par an.
Début des travaux en 2019 pour une mise en service toujours prévue pour la mi 2020

La Banque des Territoires

Créée en 2018, la Banque des Territoires est un des cinq métiers de la Caisse des Dépôts. Elle rassemble dans une même structure les expertises internes à destination des territoires.

Porte d’entrée client unique, elle propose “des solutions sur mesure de conseil et de financement en prêts et en investissement pour répondre aux besoins des collectivités locales, des organismes de logement social, des entreprises publiques locales et des professions juridiques”, explique Gisèle Rossat-Mignod directrice du réseau de la Banque des Territoires

“Nous nous adressons à tous les territoires, depuis les zones rurales jusqu’aux métropoles, avec l’ambition de lutter contre les inégalités sociales et les fractures territoriales. Et tous les projets présentés dans les territoires font l'objet d'un regard pointu, surtout quand il est innovant et qu'il va dans le sens du développement durable”.

La Banque des Territoires s'est déployée depuis peu dans 16 directions régionales et 35 implantations territoriales de la Caisse des Dépôts afin d’être mieux identifiée auprès de ses clients et d'être au plus près d’eux, pour tendre à l'ambition de transformer ces territoires , en espaces plus attractifs, inclusifs, durables et connectés.

   

2 Commentaire(s)

GERVAIS , depuis son mobile, Posté
1 500 000 voyageurs par an ou 6 000 par jours soit 250 jours d'activité.
Donc 52 dimanches 52 samedis où il ne travaillera pas plus qq jours fériés qq jours en panne et qq jours de grève.
Ste suzanne , Posté
il faut remboursé cet emprunt se moyen de transport se trouve a ST DENIS et se sont tous communes de cette collectivité qui vont rembourser et pourtant il se trouve sur ST DENIS comme votre projet du tram train que les habitants de STE SUZANNE VONT PAYER ET POURTANT IL PEUT BIEN ARRIVER JUSQUA QUARTIER FRANCAIS