Encore dans l'attente :

Jeux des îles : toujours pas d'accréditation pour les élus ni de billets pour les parents des sportifs


Publié / Actualisé
Ce mercredi 17 juillet 2019, c'est-à-dire à deux jours de l'ouverture des Jeux des îles à Maurice, les présidents de la Région et du Département ainsi que les députés notamment n'ont toujours pas d'accréditation. Même situation pour la quasi totalité des personnes ayant fait des demandes hors les quotas constitués par les sportifs, les entraîneurs, les dirigeants de ligues, les arbitres et juges. Pour le moment ces personnes ne pourront assister ni à la cérémonie d'ouverture, ni aux différentes compétitions. Il leur sera même impossible de payer pour avoir accès aux équipements sportifs puisque tous les billets ont déjà été vendus avant même que les Réunionnais (les parents des sportifs notamment) puissent les acheter. Les jeux se tiendront du 19 au 28 juillet (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Ce mercredi 17 juillet 2019, c'est-à-dire à deux jours de l'ouverture des Jeux des îles à Maurice, les présidents de la Région et du Département ainsi que les députés notamment n'ont toujours pas d'accréditation. Même situation pour la quasi totalité des personnes ayant fait des demandes hors les quotas constitués par les sportifs, les entraîneurs, les dirigeants de ligues, les arbitres et juges. Pour le moment ces personnes ne pourront assister ni à la cérémonie d'ouverture, ni aux différentes compétitions. Il leur sera même impossible de payer pour avoir accès aux équipements sportifs puisque tous les billets ont déjà été vendus avant même que les Réunionnais (les parents des sportifs notamment) puissent les acheter. Les jeux se tiendront du 19 au 28 juillet (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

"Nous en sommes toujours au même point. Pour le moment ni Didier Robert (le président du conseil régional - ndlr), ni Cyrille Melchior (le président du conseil départemental - ndlr), ni 85 des 100 personnes hors quota n'ont d'accréditation" soupire Adolphe Pépin, vice président du Comité régional olympique et sportif (Cros). "Nous faisons de notre mieux pour débloquer la situation, mais ce n'est pas simple" ajoute-t-il.

A Maurice, le comité organisateur campe en effet sur ses positions. Les sportifs, leurs entraîneurs, les cadres des ligues et les chefs de délégation (en général le président de ligue ou son représentant), les membres du Cros, le personnel médical et les journalistes sont accrédités.

Les autres, tous les autres, ne le sont pas.

Les autorités mauriciennes ont adressé des invitations à Roxana Maracineanu, la ministre des sports, et au préfet de La Réunion, Jacques Billant. "En tenant compte de cela, Maurice a estimé qu'il n' avait pas lieu d'accréditer les présidents des collectivités et les autres élus" commente une source proche du dossier.

“Maurice a appliqué un principe simple : seuls sont accrédités les sportifs et ceux qui travaillent ainsi que les représentants de l’Etat Français, à savoir la ministre et le préfet. Point barre“ commente cette même source. "Pourtant le vendrdi 5 juillet dernier, le ministre mauricien des sports a accepté d'être pris en charge par le conseil régional lorsqu'il est venu chercher la flamme des Jeux à La Réunion" tempête un administratif de la Région en découvrant visiblement que le président du conseil régional n'a pas rang de chef d'Etat ni de ministre...

Lire aussi : Jeux des îles: pas d'accréditation pour la Région et les députés (notamment)

"Evidemment tous les frais de déplacement sont pris en charge par les délégations des collectivités et toutes les autres personnes hors quota. Nous demandons juste une accréditation ou une invitation pour avoir accès aux stades et gymnases, pourquoi ce refus" s'interroge l'administratif de la Région

Il est d'autant plus agacé que même en payant - si tant est qu'ils aient eu l'intention de payer -, les non accrédités ne pourront pas assister à la cérémonie d'ouverture des Jeux le vendredi 19 juillet ni aux compétitions. Plus aucun billet n'est disponible à la vente que ce soit pour l'ouverture, les phases de poules, les demi-finales ou encore les finales de la plupart des disciplines, les places sont déjà toutes vendues.

"Pire, pour l'achat de certains tickets - pour les rares pour qu'il a été possible d'en acheter, nous avions bien été débités mais les tickets ne nous avaient pas été transmis par la plateforme de vente de billet Otayo " dénonce Johan Guillou, président de la ligue réunionnaise de basket-ball. Il aura fallu plus de huit jours avant d'obtenir une réponse de la plateforme, et de recevoir leurs billets.

Une information confirmée par nos confrères mauriciens de Défimédia.info, qui révélait ce jeudi 11 juillet qu’une dizaine de plainte avait été déposées à la Consumers Affairs Unit (service de protection des consommateurs, ndlr) contre le réseau Otayo après que des billets déjà achetés n’aient pas été livrés. "Cinq d’entre eux ont été remboursés et les cinq autres attendent toujours de se faire indemniser" précise le site d’information.

Aucune solution n'a été trouvée et pour le moment les parents et supporteurs des sportifs de La Réunion ne pourront pas assister aux compétitions

Lire aussi : Jeux des îles : les parents des athlètes pourraient ne pas assister aux compétitions

Une réunion du Conseil international des jeux (Coji) doit se tenir à Maurice ce jeudi 18 juillet. "Nous avons demandé que la question des accréditations et des billets soit mise à l'ordre du jour. Nous espérons vraiment qu'une solution soit trouvée" indique Adolphe Pépin.

Quant aux sportifs - seuls VIP légitimes de ces jeux -, certains d'entre-eux, les footballeurs en l'occurrence, commenceront à en découdre dès ce jeudi.

Le programme complet des compétitions est à retrouver ici

mb/www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !

Illustration : Kwa Films

Kwa Films

30 reportage(s)
Kwa films

Sudel Fuma, héros créole

Kwa Films

"Gangster Project" à Cape Town

Kwa Films

Talents La Kour, le making-off...