[LIVE] Deux militaires experts en renfort sur l'enquête :

Incendie au Maïdo : opération creusage et rigoles, "un vrai travail de fourmi"


Publié / Actualisé
Ce sont des nouvelles rassurantes qui ont été communiquées ce mardi 10 novembre 2020, quatrième jour des incendies qui se sont déclarés au Maïdo : Sébastien Lecornu, ministre des Outre-mer, a annoncé après son arrivée sur place que le bilan avait été revu à la baisse : 175 hectares ont brûlé, contre 200 annoncés la veille. Si le feu est désormais "figé", la situation reste tout de même extrêmement fragile. "Nous sommes dépendants des conditions climatiques" a-t-il souligné. 130 sapeurs pompiers s'attèlent désormais à creuser des rigoles pour les remplir d'eau, autour du périmètre du feu, un vrai travail de fourmi. Les 80 pompiers envoyés en renfort de Métropole sont arrivés sur l'île, ils seront mobilisés dès ce jeudi. Par ailleurs, Sébastien Lecornu a annoncé que deux militaires experts arrivaient également de l'Hexagone, en renfort sur l'enquête. Suivez notre live. (Photos rb/www.ipreunion.com)
Ce sont des nouvelles rassurantes qui ont été communiquées ce mardi 10 novembre 2020, quatrième jour des incendies qui se sont déclarés au Maïdo : Sébastien Lecornu, ministre des Outre-mer, a annoncé après son arrivée sur place que le bilan avait été revu à la baisse : 175 hectares ont brûlé, contre 200 annoncés la veille. Si le feu est désormais "figé", la situation reste tout de même extrêmement fragile. "Nous sommes dépendants des conditions climatiques" a-t-il souligné. 130 sapeurs pompiers s'attèlent désormais à creuser des rigoles pour les remplir d'eau, autour du périmètre du feu, un vrai travail de fourmi. Les 80 pompiers envoyés en renfort de Métropole sont arrivés sur l'île, ils seront mobilisés dès ce jeudi. Par ailleurs, Sébastien Lecornu a annoncé que deux militaires experts arrivaient également de l'Hexagone, en renfort sur l'enquête. Suivez notre live. (Photos rb/www.ipreunion.com)
  • IPR

    C'est la fin de ce live, merci de l'avoir suivi.

    Bonne soirée à toutes et à tous !

  • IPR

    Le ministre Sébastien Lecornu rencontre les pompiers venus en renfort

    Il les a salués au Village Corail, à l'Hermitage, où ils sont logés. Le ministre des Outre-mer, entouré du préfet Jacques Billant et de la maire de Saint-Paul Huguette Bello, a félicité les pompiers venus de Métropole pour leur engagement et leur réactivité.

    Il leur a également souhaité bon courage pour les jours à venir et la suite des opérations. Jacques Billant quant à lui a estimé que le travail durerait facilement "deux, voire trois semaines".

  • IPR

    Pas d'accès au site pour les journalistes

    Contrairement aux jours précédents, où les médias ont pu relayer, heure par heure et en images, l'évolution de l'incendie, il est interdit à la presse de monter au Maïdo désormais. La préfecture indique "qu'à ce stade, l'accès reste fermé pour des raisons de sécurité et pour ne pas perturber le travail des équipes".

    Rappelons qu'au plus fort de l'incendie, les médias étaient sur place pour filmer et photographier le brasier, et rendre compte - justement - du travail acharné des sapeurs-pompiers. Cela ne sera pas possible aujourd'hui.

  • IPR

    Lisières et rigoles autour du périmètre du feu

    "Aucune propagation du feu n'est constatée, la météo a été très favorable cette nuit", indique le colonel Dominique Fontaine, du SDIS.

    Pour la suite des opérations, "nous allons noyer les lisières, creuser tout autour du périmètre du feu pour faire des rigoles et les remplir d'eau" ajoute-t-il. "Sur une partie du sol impactée, on a un sous-sol composé d'humus, il faut creuser pour être sûr que le feu ne ressorte pas de l'autre côté."

    Sur place ce matin, 130 pompiers et 22 engins. "L'action est surtout terrestre et manuelle désormais, avec les sapeurs qui vont creuser, piocher et remplir d'eau les rigoles, c'est un vrai travail de fourmi, centimètre par centimètre."

    L'importante couverture nuageuse par ailleurs a entraîné l'arrêt de tout largage d'eau ar voies aériennes, HBE comme Dash.

    Les 80 pompiers venus de Métropole en renfort seront déployés demain. "C'est du personnel supplémentaire : nous gagnerons du temps sur la maîtrise. Ensuite il y aura une phase de surveillance important" ajoute le colonel Dominique Fontaine.

  • IPR

    Enquête : la gendarmerie va être renforcée avec deux militaires experts

    Le ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu est l'invité de Réunion 1ère. Il a annoncé en direct que pour les biens de l'enquête, la gendarmerie va être renforcée avec deux militaires experts.

    Ces deux gendarmes, un officier supérieur et un sous-officier, "vont venir renforcer la brigade de recherche de Saint-Paul" détaille le ministre. Il a échangé avec le procureur général, "l'autorité judiciaire est pleinement mobilisée" affirme-t-il.

  • IPR

    Le point du SDIS :

    - La météo est plutôt favorable, comme hier, et permet aux pompiers d'intervenir avec plus de facilité

    - On observe toujours des points chauds à traiter

    - Les 80 pompiers en renfort, venus de Métropole, ont atterri à 4h du matin précisément, après 24 heures d'attente le temps d'avoir les autorisations de départ. Aujourd'hui ils sont au repos, et seront injectés demain matin dans le dispositif

    - Cet après-midi les responsables du détachement vont faire un point de situation avec les responsables du SDIS pour se faire attribuer les travaux à effectuer

    - Une reconnaissance aérienne va être reconduite pour estimer à nouveau l'état des feux et la superficie brûlée

  • IPR

    Accès au site très limité ce matin

    Selon la préfecture l'accès au site est extrêmement réduit ce matin, afin de ne pas gêner l'intervention des pompiers. Ainsi la presse n'a pas le droit de monter.

    Une séance de briefing avec les équipes de renfort arrivées sur place devrait être organisée dans l'après-midi en fonction des disponibilités des équipes.

     

  • IPR

    Le SDIS 974 accueille les 80 sapeurs-pompiers et sapeurs-sauveteurs de la Sécurité civile

     

  • IPR

    Unité d'instruction et d'intervention de la sécurité civile 7 :

    "Départ pour La Réunion des 40 sapeurs-sauveteurs du détachement de la Sécurité civile, accompagnés de 40 sapeurs-pompiers de la zone Sud" informait l'UIISC 7 dès hier. Ils vont combattre le feu aux côtés du SDIS 974.

     

  • IPR

    175 hectares de brûlés

    Vous l'avez sans doute suivi hier, ce ne sont finalement pas 200 hectares mais 175 hectares, selon un bilan revu à la baisse. Sébastien Lecornu a fait le point avec la presse suite à sa rencontre au poste de commandement. Si le feu est désormais figé, la situation reste "extrêmement fragile". "Nous sommes dépendants des conditions climatiques" a-t-il souligné. Le feu continue actuellement de brûler en sous-terrain, et si la situation ne se dégrade pas, les sapeurs-pompiers resteront tout de même mobilisés pendant au moins quinze jours supplémentaires.

    "L'Etat engagera tous les moyens nécessaires pour protéger la nature et la population" a par ailleurs affirmé le ministre. Il a aussi rappelé, suite à une question d'Imaz Press, que les feux de cette envergure étaient malheureusement criminels pour le plus souvent, comme cela a été le cas en 2011. Enfin, Sébastien Lecornu a précisé que sa venue était aussi motivée pour faire le point sur les mesures mises en oeuvre depuis 2010 pour combattre les incendies. "Nous sommes dans la mise à l'épreuve de tout ce que nous avons pu mettre en oeuvre depuis 2010" a-t-il expliqué.

  • IPR

    Les renforts de Métropole arrivent

    Nous en parlions dès le lundi, 80 sapeurs-pompiers et sapeurs-sauveteurs venant de Métropole sont arrivés cette nuit à La Réunion. Ils seront  "en renfort des équipes du SDIS974" précise la Sécurité civile nationale. "Un détachement d'intervention héliportée et des experts feux tactiques seront notamment engagés pour lutter contre les flammes" ajoute la Sécurité civile.

    25 tonnes de matériel vont aussi être aussi acheminées, comme le note le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin.

    Prévus au départ dès ce mardi, les renforts sont arrivés un peu plus tard, “le temps d’obtenir toutes les autorisations réglementaires pour survoler un certain nombre de pays“ avait indiqué Sébastien Lecornu lors de son point presse hier.

  • IPR

    De nouveaux pompiers arrivés en renfort dans la nuit

    Hier soir ils étaient prêts à embarquer :

     

  • IPR

    "L’incendie est fixé mais n’est pas éteint. Les renforts arrivent cette nuit" indique Sébastien Lecornu

     

  • IPR

    Bonjour, nous ouvrons ce live pour suivre l'incendie du Maïdo qui se poursuit

    Le feu continue pour son cinquième jour, tandis que le ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu est venu sur place ce mardi.

    Suivez notre direct

A propos

Après trois jours difficiles, la situation s'est nettement améliorée ce mardi 10 novembre 2020 au Maïdo. Dans la nuit de lundi à mardi, les sapeurs-pompiers ont pu contenir le feu toute la nuit, malgré des prévisions météorologiques qui faisaient craindre une dégradation de la situation.

Dans la matinée de mardi, le ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu a atterri à La Réunion. Après un survol de la zone en hélicoptère, ce dernier s'est entretenu avec les autorités au poste de commandement de l'aire d'accueil où se déroule traditionnellement la messe de l'Ascension.

Lors de son intervention devant la presse, le ministre s'est montré rassurant : le feu est désormais figé, et le bilan a été revu à la baisse. 175 hectares ont brûlé, et non 200.

- Du matériel en renfort -

25 tonnes de matériels et 36 tonnes de retardant devraient aussi arriver sous peu, afin de renforcer la lutte contre l'incendie. A noter que le feu continue actuellement de brûler en sous-terrain, et si la situation ne se dégrade pas, les sapeurs-pompiers resteront tout de même mobilisés pendant au moins quinze jours supplémentaires. 80 agents de la Sécurité civile sont par ailleurs arrivés en renfort aux sapeurs-pompiers réunionnais. "De nouveaux départs de feu pourraient survenir dans les jours à venir" a d'ailleurs averti le ministre.

La piste criminelle reste toujours fortement envisagée, alors que la gendarmerie de Saint-Paul a lancé ce mardi un appel à témoins.

28 engins, cinq hélicoptères bombardiers d'eau et le Dash opèrent actuellement sur le terrain. Un second Dash a par ailleurs été demandé par Jacques Billant, préfet de La Réunion, en soutien au premier. Après concertation avec le SDIS 974, il a finalement été estimé que son intervention n'était pas nécessaire. La France dispose de quatre Dash au total.

- Pas de population menacée -

Le secteur de Mafate, bien que n'étant pour l'heure pas menacé, est toujours partiellement coupé du monde. Les lignes téléphoniques n'ont pas encore été rétablies, bien que les téléphones fixes situés dans les écoles primaires soient opérationnels, a souligné Huguette Bello, maire de Saint-Paul.

"La population des ilets (Roche Plate et Ilet des Orangers) n’est pas menacée" a précisé la préfecture, alors que les écoles primaires du cirque n'ont pas ouvert leurs portes ce lundi, et resteront fermées jusqu'au vendredi 13 novembre au moins. A noter que "le terrain du lézard vert des hauts, espèce protégée, a été préservée à ce stade" souligne par ailleurs la préfecture.
 

Lire aussi notre live du mardi - Incendie au Maïdo : le bilan revu à la baisse, 175 hectares ont brûlé

Lire aussi notre live de lundi - Incendie au Maïdo : le ministre des Outre-mer arrive ce mardi

Lire aussi notre live de dimanche - Maïdo : 80 hectares brûlés, des camions citernes civils mobilisés pour une alimentation en eau

Lire aussi notre live de samedi -  Incendie au Maïdo : au moins 35 hectares brûlés, le feu se poursuit

www.ipreunion.com / [email protected]


 

   

1 Commentaire(s)

Missouk, Posté
Si on fait venir encor deux ministres au chevet du Maïdo, il n'y aura plus que 125 ha qui auront brÃ"lé! Lol