L'économie et la vie quotidienne impactées (actualisé) :

Covid-19 : couvre-feu prolongé et conséquences


Publié / Actualisé
C'est officiel, à La Réunion le couvre-feu à 18 heures est prolongé jusqu'au 5 avril 2021, au moins. Une situation qui risque d'engendrer de nombreux problèmes, que ce soit pour les restaurateurs, les automobilistes ou les lycéens. Si la situation sanitaire ne justifie pas d'un allègement des restrictions sanitaires, les conséquences de ces dernières risquent tout de même de de s'aggraver. Jean Castex a pour sa part annoncé un couvre-feu repoussé à 19h en Métropole, reste à voir si la règle sera appliquée à La Réunion ou si l'horaire reste inchangé. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
C'est officiel, à La Réunion le couvre-feu à 18 heures est prolongé jusqu'au 5 avril 2021, au moins. Une situation qui risque d'engendrer de nombreux problèmes, que ce soit pour les restaurateurs, les automobilistes ou les lycéens. Si la situation sanitaire ne justifie pas d'un allègement des restrictions sanitaires, les conséquences de ces dernières risquent tout de même de de s'aggraver. Jean Castex a pour sa part annoncé un couvre-feu repoussé à 19h en Métropole, reste à voir si la règle sera appliquée à La Réunion ou si l'horaire reste inchangé. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Depuis deux semaines presque, les embouteillages s'accumulent aux quatre coins de l'île, dès 16 heures et ce jusqu'à bien au-delà du couvre-feu. Et c'est une situation qui se déroule en pleine période de vacances. Lundi, les jeunes seront de retour sur les bancs de l'école, mais aussi sur les routes.

Si la préfecture a d'ores et déjà annoncé que les plannings et cahiers de liaison des élèves feront état d'attestation de déplacement pour ceux circulant après 18 heures, les temps de trajet risquent de se rallonger toujours plus. Bon nombre de jeunes mettent déjà un temps infini à rentrer chez eux le soir. Avec les embouteillages, la rentrée risque d'être d'autant plus compliquée, pour eux comme pour les automobilistes. Car en plus des voitures, c'est désormais les cars scolaires qui vont venir s'ajouter au trafic déjà plus qu'encombré.

Lire aussi : Crise sanitaire : le couvre-feu prolongé jusqu'au lundi 5 avril

Par ailleurs, alors que Jean Castex a annoncé un confinement sept jours sur sept et pendant un mois de 16 départements en Métropole, il a également indiqué que le couvre-feu était repoussé à 19h. Une décision liée à l'arrivée des beaux jours dans l'Hexagone et qui, a priori, ne concerne pas La Réunion. Il s'agira de voir si la préfecture s'aligne sur la Métropole et décale elle aussi le couvre-feu d'une heure sur l'île, ou si l'horaire reste inchangé. A ce stade, la préfecture n'a pas donné d'informations sur le sujet.

- L'économie en berne -

Du côté du secteur de la restauration, le prolongement du couvre-feu jusqu'au 5 avril sur l'île risque de leur porter un nouveau coup dur – et pas des moindres. Les restaurateurs ont déjà rapporté des pertes de 40 à 60% de leur chiffre d'affaire, ces derniers ne pouvant travailler qu'en livraison passé 18 heures. A l'annonce du couvre-feu, le 2 mars dernier, l'inquiétude était déjà présente, une semi-fermeture de deux semaines paraissant déjà trop importante. Les restaurateurs vont désormais devoir tenir deux semaines de plus, voire plus, si le couvre-feu devait encore être prolongé.

Car si l'on regarde en Métropole, le couvre-feu qui devait n'être que temporaire, s'éternise depuis le 30 octobre. Une pause d'un mois avait été accordée entre le 15 décembre et le 16 janvier, mais les restaurants et bars n'avaient pas pu rouvrir leurs portes entre ces dates. On peut aujourd'hui craindre, si la situation ne s'améliore pas, un scénario similaire à La Réunion, alors qu'Emmanuel Macron tente de son côté d'offrir une visibilité sur une sortie de crise.

Ce prolongement des restrictions sanitaires, qui avaient été décidées pour deux semaines, laissent craindre un enchaînement de couvre-feu si aucune amélioration n'est notée dans les deux semaines à venir. Plongeant La Réunion dans une boucle sans fin d'embouteillages, de fermetures avancées et de nouvelles difficultés financières à prévoir.

Parallèlement, la préfecture tente d'adopter un discours plus rassurant qu'il n'a pu l'être ces dernières semaines, faisant référence à une situation "stable". Mais mardi, ce sont 16 décès qui ont été confirmés en l'espace d'une semaine. Un chiffre qui ne laisse pas penser à une stabilisation de la situation, au contraire, La Réunion n'ayant jamais enregistré autant de décès sur une période si courte.

Le nombre d'hospitalisation est, lui aussi, encore très élevé. Face à une décrue du taux d'incidence, la tension sur le système hospitalier ne présage cependant pas d'allègement des restrictions pour l'heure.

Si ces restrictions ont sûrement été décidées pour le bien de la population, les conséquences qui vont en découler sont lourdes. Et plus le couvre-feu s'allongera, plus ces conséquences s'aggraveront.

as/www.ipreunion.com / [email protected]

   

6 Commentaire(s)

Strop, Posté
Soyons citoyens, remettons nos esprits en place, portons le masque et tenons les distanciations sociales aussi que l'hygiène pour arrêter la propagation de ce virus et rouvrir les commerces rapidement.
Mékoué, Posté
PROVERBES :" Il vaut mieux tomber une fois que toujours chanceler. "" Contre la mort, il n'y a point de médecine. "" Le Droit permet, la Morale Défend. "Par les temps présents, ces rappels de bons sens, ne semblent pas superficiels.1918 Grippe Espagnole, le médecin Loring Miner du Kansas qui a identifié le virus, déclarait après deux mois de choc dans une région, l'épidémie perd de sa force : "Gestes barrières et sa panoplie, imposés", protègent-ils du mal ou le font perdurer ?! mais qu'avons-nous à radoter encore sur 1918 ? faut laisser faire les "Sachants Enfermistes" avec leur efficacité à déjà plus de 80 000 décès ...
CF97410, Posté
N'importe-quoi !
Vigilance accrue, Posté
Il faut être vigilant, avec l'effet il vaut mieux-être dans les îles et notamment à la Reunion pour le couvre feu au lieu de rester en metropole avec le confinement. Ça existe ! Et il y a des petits malins !
Aveu d'échec en marche, Posté
En France on fait dans l'autosatisfaction avec 5 millions (1 dose).de francais vaccinés quand.au même moment les Etats Unis.sont à 100 millions. Bravo Biden.
Parce que vous Êtes gouvernés par Les Ratés En Mouvement ( LREM ), Posté
Incompétence, conflits d'intérêts, mensonges... : â?oe Entre les mensonges sur les masques portés par Sibeth N'Diaye, les contradictions entre le premier ministre et le président, et les conflits d'intérêts des experts du conseil scientifique, tout semble avoir été fait à l'envers ...â?oe Billant , l'exécutant avec son prochain télex des autorités parisienne ?