Les maires privés des chiffres sur le Covid :

Stratégie sanitaire des autorités : aux frontières de l'irrespect...


Publié / Actualisé
C'est une décision prise par le préfet Jacques Billant et la directrice de l'Agence régionale de santé, Martine Ladoucette : ils ne communiqueront plus les nouveaux chiffres du Covid-19 aux maires de l'île "pour éviter les fuites dans la presse". Ainsi les élus devront attendre comme tout le monde le bilan envoyé par l'ARS le mardi soir. Idem pour les décisions concernant les restrictions sanitaires : le préfet garde tout pour lui jusqu'à la conférence de presse prévue ce vendredi. Sauf si pris d'une subite envie de partager, le préfet les informe avant vendredi soir, les maires seront donc mis devant le fait accompli. Il y a sans doute beaucoup mieux à faire en termes de respect des élu.e.s de la République (Photo rb/www.ipreunion.com)
C'est une décision prise par le préfet Jacques Billant et la directrice de l'Agence régionale de santé, Martine Ladoucette : ils ne communiqueront plus les nouveaux chiffres du Covid-19 aux maires de l'île "pour éviter les fuites dans la presse". Ainsi les élus devront attendre comme tout le monde le bilan envoyé par l'ARS le mardi soir. Idem pour les décisions concernant les restrictions sanitaires : le préfet garde tout pour lui jusqu'à la conférence de presse prévue ce vendredi. Sauf si pris d'une subite envie de partager, le préfet les informe avant vendredi soir, les maires seront donc mis devant le fait accompli. Il y a sans doute beaucoup mieux à faire en termes de respect des élu.e.s de la République (Photo rb/www.ipreunion.com)

Les autorités ont fait le choix  d'une nouvelle stratégie de lutte contre le Covid-19 : le culte du secret. Celui-ci a été officialisé ce mercredi 31 mars, au cours de la réunion hebdomadaire entre le préfet, l'ARS et les maires de l'île.

Ce mercredi donc, les élu.e.s de La Réunion, représentants du peuple rappelons-le et décisionnaires des restrictions à mettre en place sur leur commune, ont appris qu'ils n'auraient pas accès aux données commune par commune, qui leur sont habituellement transmises. Les données en question permettent de savoir quels sont les taux d'incidence dans les différentes villes, et quelles sont donc les communes les plus touchées. Le nombre de dépistages et le taux de positivité des tests y figurent également. 

Mais voilà que Jacques Billant et Martine Ladoucette ont décidé de ne rien transmettre aux élus. La raison invoquée ? "Eviter les fuites dans la presse" a dit la directrice de l'ARS.

Il est vrai qu'Imaz Press a peu à peu pris l'habitude de publier ces chiffres dès réception, et souvent avant le bulletin officiel des autorités sanitaires. Ne pas diffuser ces chiffres serait de la rétention d'informations après tout. Notre métier, il faut le rappeler, c'est d'informer.

Lire aussi : Coronavirus : ces chiffres qui ne sont pas (tout-fait) rendus publics à La Réunion

Pour lutter contre les méchant.e.s journalistes, la préfecture ne dit donc plus rien aux maires. Par sécurité. Idem pour les restrictions sanitaires : les réflexions autour du couvre-feu, des éventuelles fermetures voire d'un confinement ne seront plus partagées avec les élu.e.s. Elles et ils découvriront les décisions du préfet ce vendredi 2 avril, lors de la conférence de presse de Jacques Billant et Martine Ladoucette. Les représetant.e.s seront mis.es devant le fait accompli, et devront gérer leur commune du mieux possible, au dernier moment.

Ainsi quel intérêt à poursuivre ces réunions avec les maires si les discussions deviennent à ce point stériles ? Pourquoi engager des discussions avec ces élu.e.s de la République si dans la tête du préfet tout est déjà fixé ? Pourquoi leur donner la parole et échanger avec eux si c'est pour ne leur transmettre aucune information sur les nouvelles restrictions envisagées ?

Comme nous le commentions dès ce mercredi, voilà une bien étrange conception du respect envers les 24 maires de l'île...

Ces choix douteux de communication concernent aussi la diffusion desdits chiffres Covid. Quelle ne fut pas notre surprise, et sans doute celle de la population, en lisant ce communiqué de la préfecture et de l'ARS mardi. Ainsi on apprend que "la situation sanitaire continue de s'aggraver". Il y a de cela sept jours, lors du dernier bilan transmis à la presse, il était question d'une "situation sanitaire qui continue de se stabiliser".

Ainsi les autorités sanitaires donnent l'impression d'être totalement en accord avec un communiqué qui, à une semaine près, disait l'exact opposé. La notion de stabilité avait d'ailleurs fait frémir la communauté médicale, en raison des taux extrêmement élevés sur l'île.

Mais ce n'est pas la première fois que les autorités accumulent les contradictions et les erreurs de communication.

Jacques Billant est particulièrement attendu ce vendredi, alors que l'épidémie explose sur l'île. Le cap symbolique des 1.000 cas par semaine a été atteint et même dépassé avec 1.025 nouveaux cas annoncés mardi dernier. A ces chiffres s'ajoutent 13 nouveaux décès liés au Covid, des hospitalisations toujours nombreuses et un taux d'incidence qui ne cesse de grimper pour atteindre les 120 pour 100.000 habitants (quand Santé publique France pour sa part parle plutôt de 130…).

Alors que la Métropole se reconfine, que va décider le préfet ? Une bonne partie de la population espère un confinement, plus efficace qu'un couvre-feu qui dure depuis déjà un mois et ne fait manifestement pas ses preuves.

Faire le choix du confinement, c'est aussi l'avis de nombreux élu.e.s, à commencer par des maires. Encore faudrait-il que le préfet les écoute.

mm/www.ipreunion.com / [email protected]

   

29 Commentaire(s)

Missouk, Posté
Et ce soir messieurs et dames, après la grand messe macronique de mercredi soir, la grand messe préfectorale du vendredi saint... C'est quoi ce cinéma ? Pardon, il paraît que les cinémas sont fermés...
La vérité, Posté
S'il faut choisir entre le couvre-feu et le confinement, puis-je choisir la liberté ? Oui ? Alors, je choisis la LIBERTÉ !
Disak napodi, Posté
Voilà pourquoi je ne voterai plus . Il n'est plus question de mettre en responsabilité des gens qui vont me cacher des choses , des gens qui vont me priver de la liberté , des gens qui vont inventer toutes sortes d'interdits de taxes d'impôts pour me mettre sur la paille . Je ne voterai plus pour des gens qui vont tour faire en missouk et piller les finances publiques à des fins personnelles et familiales . Je ne voterai plus car on fait tout pour dégoÃ"ter l'électorat .
Bibik, Posté
Ces chiffrés sont publiques, ils sont financés par l'argent public.. où va t'on ? Dictature. Berk
Papang, Posté
Peut-être lié au fait que les responsables du service communication de la préfecture ne sont... absolument pas formées en comm, et qu'en outre toutes les personnes qui conseillent le préfet méconnaissent et méprisent la réalité locale.
Caroline, Posté
Depuis le debut du COVID c est la 1ere fois sue j applaudis le prefet Il passe outre les elus. Dire les alimentaires politicards locaux serait plus approprié.
Coronafolie, Posté
La bête qu'ils ont fabriqués et nourrit en appauvrissant donc tt les systèmes de santé Française fait de la résistance en préparation du passeport vaccinale jusqu'au nouveaux variant.
Kea, Posté
Comment infantiliser les élus... Et même si ça fuite, il est où le problème puisque à un moment donné, le chiffre est annoncé aux info... Pffff
Bibik, Posté
Ces chiffrés sont publiques, ils sont financés par l'argent public.. où va t'on ? Dictature. Berk
Parce que vous Êtes gouvernés par Les Ratés En Mouvement ( LREM ), Posté
Billant Jacques et sa Ladoucette doivent planer grave : " les élus devront attendre comme tout le monde le bilan envoyé par l'ARS le mardi soir. " Parfois, il vaut mieux se taire" : la difficile communication de crise des autorités face au coronavirus . "Oui, ces 2 fonctionnaires de passage ont multiplié les petites bourdes
Ti Léon, Posté
J'ai du mal à comprendre que le binÃ'me Ladoucette , Billant se méfie de la presse. J'ai tendance à penser qu' un peuple informé en vaut deux.Peut-être que le couple veut garder l'exclusivité pour capter une audience plus large,lors de leur duo (trio avec la rectrice ) comique du vendredi. Cabotinage...?!
Mékoué, Posté
Nous voilà reparti pour une tempête dans un verre d'eau. Un collectif de médecins de la Réunion, dont fait partie une ex ministre, des éminences de la santé publique en France et à l'étranger, par dizaines dont un chef de service réputé Christian P..., de la région Parisienne récemment sanctionné, dénoncent pour l'essentiel le non sens des mesures sanitaires imposées depuis plus d'un an déjà à ce Pays, qui plus est avec plus de 80 000 décès COVID est loin d'avoir fait preuve de l'efficacité du traitement. Cette dénonciation portait par des personnalités du même acabit sinon plus que ceux dictant les ordres, n'a jamais été prise en considération par les autorités. Au contraire les élus dans l'ensemble et certains syndicats de connivence, réclamaient toujours plus de mesures coercitives, en de telle situation Préfet et la directrice de la maladie, ne peuvent que se sentir pousser des ailes en s'acheminant vers un peu plus d'autoritarisme. Alors repousser la transmission des données qu'une fois par semaine, il n'y a vraiment pas de quoi à faire un drame. "Dieu se rit de ceux qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes." (Bossuet)Plus grave à mon sens c'est l'amplification de la dette Nationale afin de distribuer des subsides à la population et aux entreprises pour ne plus produire.Les pandémies, épidémies (connues et subies jusqu'à présent ), viennent et repartent naturellement d'elles mêmes..., qui est en mesure de s'opposer à un tremblement de terre, qui est en mesure de dévier la trajectoire d'un cyclone? le "microscope électronique" ne peut toujours pas TOUT. Enfin pour avoir la prétention de "Diriger", il faut avoir avant tout : sagesse,;DISCERNEMENT; rencarder égo, cupidité et peur. (Épictète explique bien ce que l'homme peut ou pas faire...)
Missouk, Posté
Les français vivent aujourd'hui comme des chiens qu'on tient en laisse. Ca s'appelle une démocratie...
Atterré, Posté
Â"... Il y a sans doute beaucoup mieux à faire en termes de respect des élu.e.s de la République...Â"C'est très bien ainsi car nos élus, ex-tolards et mis en examen pour la plupart, ne méritent pas le respect ! ! !
Claire, Posté
Tout à fait d'accord avec Lili. Quid de la transparence? Le petit peuple est-il trop ignare? Va t-on brûler des voitures parce qu'on nous annonce qu'il il y a maintenant 1000 contaminations par semaine? Ou peut-être le préfet et Ladoucette veulent-ils qu'on attende leur prise de parole comme le messie ? ...
HULK, Posté
Ce n'est pas grave de toute manière les chiffres sont faux. Pour le reste-il y a belle lurette que les "pratiques" des autorités sanitaires sont au-dessous de tout.
Vieux François, Posté
Moi, ce qui me choque le plus c'est l'écriture inclusive
Mba, Posté
La Police vous parle tous les vendredis au micro de l'ORTF.
Fontaine, depuis son mobile , Posté
L'Oms vient d'avouer que les tests naso-pharyngés n'étaient pas fiables. Et pourquoi ce secret ? Qu'ont-ils donc à cacher ? La presse est là pour nous informer.
Zouritos, Posté
La vraie question, c'est l'utilité des chiffres de l'ARS (et de l'ARS en passant)?Sur data-gouv , on a les chiffres tous les jours de l'indice (et autres données) via ce lien : https://www.data.gouv.fr/fr/datasets/synthese-des-indicateurs-de-suivi-de-lepidemie-covid-19/#_Vouloir occulter des chiffres en baisse en plus c'est contre productif...L'art de la désinformation locale...
Romu, Posté
La censure en marche, depuis 13 mois maintenant.
Billy, Posté
quand ton pays prend des airs de dictature!
Missouk, Posté
C'est la transparence tant vantée par notre chez Président: "nous serons totalement transparents". Quand les Maires vont-ils enfin montrer les crocs devant tant d'arrogance?
Sylvain, depuis son mobile, Posté
C'est pas de ma faute : mon métier c'est d'informer. alors peu importe la maniere. On a déjà entendu ça.... si les elus savaient savaient tenir leur langue et la presse s'abstenir de dire autant d'inepties on en serait pas là . Chacun joue dans et pour son camps. Il se fiche pas mal des autres. Rien qu'à lire les titres des articles de presse, on comprend que la personne " dont le métier est d'iinformer" se moque du monde ce qu'il souhaite, c'est qu'on lise article. Quitte à enjoliver ou triturer un peu les faits. Et quand on voit les commentaires et la éaction de la population, on peut tout à fait comprendre que le préfet ou tout autre personne dans son rôle veuille donner du sens et des explications avec les chiffres. Rappelez-moi déjà pourquoi il y a pénurie de PQ ? Le sens de la population sûrement...
Jeanbon, Posté
Le premier lieu de transmission du virus, c'est dans les foyers, alors les précédentes restrictions c'est pipeau.De toutes facons, ils font ce qu'ils veulent, nous on subit c'est tout !
Omega3, Posté
Cela confirme que le Préfet et la directrice de l'ARS ne veulent que détruire la Réunion, détruire l'économie de l'île !Voilà leur seul but, une preuve de plus !Il est temps de se bouger les doigts du cul ...Quand est-ce que les Réunionnais vont sortir de leur léthargie ?BientÃ't il sera trop tard !!! Ils vont vous tuer ...
Lili, Posté
Et même si les chiffres fuient dans la presse... Je ne vois pas trop où se situe le problème. Serait-ce à dire que la population (1ère concernée, après tout) n'est pas apte à en faire une analyse correcte sans la tutelle intellectuelle de ces génies ? Ou alors ces personnes craignent-elles d'entendre (et de lire) des commentaires peu flatteurs concernant leur action ?Non seulement cette décision est méprisante envers les maires, mais également envers les journalistes qui font leur boulot et les citoyen.ne.s.
Couvre feu peu efficace, Posté
En constatant landegradation du contexte sanitaire : le couvre feu est peu efficace. Il.faudrait confinement et fermer aeroport passager au minimum.
Quand c'est flou, Posté
Quand c'est flou ilny a un loup. En l'occurence onnse pose des questions