La phase 3 du plan de désescalade encore repoussée à la dernière minute :

Covid-19 : les restaurants et les salles de sports attendront au (moins) 24 heures de plus


Publié / Actualisé
La troisième étape du plan de désescalade devait commencer ce mardi 15 juin 2021. Repoussée de six jours, elle s'annonçait légèrement différente de ce qu'avait annoncé le préfet dans un premier temps, à savoir une réouverture totale des bars, des restaurants, des salles de sport ou encore des salles de jeux, mais avec un couvre-feu maintenu à 21 heures. C'est finalement en fin de journée ce lundi que la préfecture a indiqué (parce qu'elle a été interrogée à ce sujet) que la troisième phase du plan de désescalade attendrait encore un peu, au moins 24 heures le temps que le préfet consulte les nouveaux chiffres du Covid. En attendant, l'arrêté actuel, en date du 9 juin est reconduit. Restaurateurs et sportifs peuvent remballer, il faudra encore attendre. (Photo rb/www.ipreunion.com)
La troisième étape du plan de désescalade devait commencer ce mardi 15 juin 2021. Repoussée de six jours, elle s'annonçait légèrement différente de ce qu'avait annoncé le préfet dans un premier temps, à savoir une réouverture totale des bars, des restaurants, des salles de sport ou encore des salles de jeux, mais avec un couvre-feu maintenu à 21 heures. C'est finalement en fin de journée ce lundi que la préfecture a indiqué (parce qu'elle a été interrogée à ce sujet) que la troisième phase du plan de désescalade attendrait encore un peu, au moins 24 heures le temps que le préfet consulte les nouveaux chiffres du Covid. En attendant, l'arrêté actuel, en date du 9 juin est reconduit. Restaurateurs et sportifs peuvent remballer, il faudra encore attendre. (Photo rb/www.ipreunion.com)

- Statu quo de 24 heures -

Si la crise sanitaire nous aura appris bien des choses, la patience en fait partie. Et ceux qui l'ont appris ce lundi 14 juin, ce sont les restaurateurs ou gérants de salles de sport, de jeux, de loisirs. Préparés à rouvrir leurs portes ce mardi, ils doivent encore attendre. Une annonce tombée à la dernière minute.

Lire aussi - Désescalade : pas de réouvertures ce mardi, l'arrêté actuel reconduit pour 24 heures

Selon la préfecture, contactée par nos soins, la situation actuelle ne permet pas de prendre une décision. Ainsi Jacques Billant souhaite attendre les chiffres du mardi pour une décision plus éclairée. Le préfet semble décidément bien indécis.

Un délai qui aurait pu être anticipé, les bilans consolidés du Covid-19 étant publiés le mardi comme chaque semaine depuis des mois désormais. A défaut d'avoir pensé à ce détail de calendrier, l'annonce faite ce lundi intervient en fin de journée, alors que les professionnels concernés avaient tout prévu pour une réouverture ce mardi. Ceux-ci ont été prévenus dans la soirée, nous assure la préfecture.

- Rien de certain ce mardi -

Il aura non seulement fallu attendre la fin de journée mais également faire la démarche d'interroger la préfecture, muette sur le sujet jusqu'ici. L'annonce était pourtant très attendue par la population, le préfet ayant clairement indiqué mercredi 9 juin que la troisième phase du plan de désescalade pourrait être enclenchée le 15 juin, si la situation sanitaire le permettait. Avec des indicateurs en légère baisse et faute de nouvelle ce lundi, il était tout à fait logique d'envisager une réouverture comme prévu.

Contacté, Patrick Serveaux à la tête de l'UMIH (Union des métiers et des industries de l'hôtellerie), indiquait en matinée n'avoir reçu aucun signe contradictoire pouvant empêcher la réouverture totale des bars et des restaurants. Pas de nouvelles, bonne nouvelle, dit-on.

C'est sans compter sur les surprises que réserve la préfecture de La Réunion depuis le début de la crise sanitaire. Après avoir indiqué en conférence de presse se laisser six jours de plus (la phase 3 de la désescalade passant du 9 au 15 juin), le préfet se rend compte que cette décision n'est pas possible en l'état.

Un coup dur de plus pour les salles de sport, les restaurants dépourvus de terrasse, les salles de jeux, les clubs de sport de combat... autant de professionnels qui auront du faire preuve de patience jusqu'au bout. Car encore ce mardi, rien ne laisse présager une réouverture. Et si celle-ci est décidée, il faudra attendre les fameux chiffres du Covid... autrement dit, rien de certain avant ce mardi soir.

C'est encore, pour les professionnels visés, une annonce de dernière minute qui se prépare. Alors que tout ceci aurait pu être anticipé, en annonçant une phase 3 plus tardive... ou tout simplement en se souvenant que les chiffres du Covid tombent le mardi.

Lire aussi - Covid-19 : restaurants, sports, culture... ils paient encore sans avoir rien cassé

- Ce qui est prévu dans la phase 3 -

Pour rappel, si la troisième étape du plan de désescalade est confirmée, pour entrer en vigueur le 16 juin (ou plus tard), voici ce qui était prévu :

• Couvre-feu maintenu à 21 heures. Le passage du couvre-feu à 23 heures, prévu dans un premier temps le 9 juin comme la Métropole, est finalement repoussé à une date ultérieure. Il reste instauré de 21 heures à 5 heures, jusqu'à nouvel ordre.

Bars et les restaurants pourraient rouvrir leur intérieur et non plus uniquement leur terrasse comme depuis le 19 mai. Les règles sont les mêmes pour les restaurants des hôtels. Ils peuvent ouvrir aux visiteurs extérieurs et non pas uniquement les clients de l'hôtel.

• Les salles de jeux et de loisirs pourrraient rouvrir également (bowlings ou encore casinos).

• Les sports collectifs et les sports de combat pourraient reprendre, en extérieur. Les salles de sport pourraient aussi rouvrir leurs portes, mais sous conditions, dans la limite de 50% des effectifs. Les sports de contact ne sont pas concernés.

• Le télétravail toujours recommandé. Le recours au télétravail est toujours conseillé par le préfet, qui observe que "selon l’Institut Pasteur, le lieu de travail représente 29% des cas positifs. Plus de 80 clusters sont survenus en milieu professionnel à La Réunion". Un "guide" est mis à disposition de la population pour se renseigner sur la meilleure disposition à mettre en place au travail.

Lire aussi - Covid 19 : la préfecture rappelle "les gestes qui protègent en entreprise"

mm/www.ipreunion.com / [email protected]

   

4 Commentaire(s)

Missouk, Posté
Toutes ces tergiversations montrent bien à quel point nos dirigeants sont largués et "tiennent en laisse" à peu près tout le monde ! Assez inadmissible
Claire, Posté
Les casinos sont déjà ouverts depuis le 19 mai certes avec une jauge réduite mais ouverts.Pourtant ce sont bien des salles de jeu. Les autres comme les escape game, laser game, VR etc. restent fermés (encore). Il semblerait que certains ont des passe droit ou bénéficient de petits arrangements entre amis alors que les petits établissements eux sont au bord de l'asphyxie. Pourtant eux ne brassent pas autant de monde que les casinos, les gens viennent sur réservation et en petits groupe.C'est vraiment affligeant de voir qu'à la Réunion certains bénéficient de traitements de faveur pendant que d'autres doivent subir les décisions hasardeuses de Mr le préfet.Rappelons qu'en métropole les casinos n'ont eux ouvert que le 9 juin....
Dd, Posté
fermeture abusive !!!de plus en plus ridicule ce plan de ...ils ne savent même plus quels critères choisir pour approuver leur plan etc...
On se réveille, Posté
Quand les Réunionnais ne seront plus des larves et qu'ils se bougeront les doigts du derche, ils retrouveront leurs libertés !!!Le temps de la soumission imposé par le Gouverneur n'a plus lieu d'être avec la manipulation des chiffres ..., des fermetures abusives, des vaccins imposés pour les voyageurs mais pas en métropole pour changer de région ...