Après sa défaite en Australie :

Longboard : la Réunionnaise Alice Lemoigne repart à l'assaut du championnat du monde


Publié / Actualisé
Quinze jours après la désillusion de son élimination en 8ème de finale au championnat WSL (World Surf League) de longboard, en Australie, Alice Lemoigne repart en quête de nouvelles victoires. Elle se confie à Imaz Press juste avant de quitter son île (Photo rb/www.ipreunion.com)
Quinze jours après la désillusion de son élimination en 8ème de finale au championnat WSL (World Surf League) de longboard, en Australie, Alice Lemoigne repart en quête de nouvelles victoires. Elle se confie à Imaz Press juste avant de quitter son île (Photo rb/www.ipreunion.com)

L'élimination prématurée à Manly en Australie était inattendue pour la championne du monde et d'Europe, classée première française. Une défaite à un stade inhabituel qui, dans un premier temps, a été "difficile à encaisser" pour l'athlète réunionnaise qui avait perdu l'habitude d'arriver à une autre place que la première.

Au lendemain de cette déception, elle est venue se ressourcer à La Réunion, mais pas question pour elle de se relâcher : "cela m'a fait beaucoup de bien de rentrer sur mon île, mais j'ai continué l'entraînement, j'ai travaillé de manière très intense, je ne pouvais pas me laisser aller malgré la déception. Il y a d'autres échéances à venir" confie-t-elle. Le festival de Longboard à Biarritz dans quelques semaines, mais surtout le championnat du monde aux Etats-Unis qui débutera début août prochain font partie de ces échéances

Alice Lemoigne affiche clairement son objectif pour les prochaines compétitions : gagner. Pour cela il est essentiel pour elle de comprendre ce qui n'a pas fonctionné en Australie, afin de ne pas reproduire les mêmes erreurs : "A Manly il y avait très peu de grosses vagues, et je ne les aient pas suffisamment attendues. Je n'étais peut-être pas suffisamment préparée pour les plus petites" analyse-t-elle. Malgré la frustration, elle admet que "ça fait partie du jeu", tout en considérant que "la chance n'était pas de son côté pour cette fois."

Si la défaite n'est jamais facile à digérer, la longboardeuse entend bien tirer profit de cette désillusion : "cela faisait vraiment longtemps que je n'avais pas perdu, ça doit remonter à avant le covid. Avec du recul, je me dis que ça m'a peut-être fait du bien, je pense que je suis encore plus motivée que d'habitude, cette défaite à renforcé ma motivation pour les prochaines compétitions. Je suis tellement passionné par ce que je fais, par la compétition, ce n'est pas cette élimination qui me fera baisser les bras" lâche-t-elle.

Les prochaines étapes du championnat du monde WSL auront lieu du 3 au 7 août, à Huntington Beach aux États-Unis, et du 3 au 13 octobre, encore aux États-Unis à Malibu. Alice Lemoigne a donc une double occasion de briller

www.ipreunion.com / [email protected]

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !