Ça s'est passé cette semaine sur Imaz Press :

Seychelles, baleineau, Ibrahim Patel, violences urbaines, mangrove


Publié / Actualisé
Retour sur les actualités qui ont marqué la semaine du lundi 29 octobre au vendredi 2 novembre 2018 sur Imaz Press

- Lundi 29 octobre : créole or not créole : aux Seychelles, la revendication d'une culture en péril
- Mardi 30 octobre : baleineau échoué : du miracle au cauchemar
- Mercredi 31 octobre : chambre de commerce : fin de garde à vue pour Ibrahim Patel
- Jeudi 1er novembre : échauffourées pour la nuit d'Halloween - violences urbaines dans plusieurs villes de La Réunion
- Vendredi 2 novembre : Mayotte : les mangroves sur le déclin
Retour sur les actualités qui ont marqué la semaine du lundi 29 octobre au vendredi 2 novembre 2018 sur Imaz Press

- Lundi 29 octobre : créole or not créole : aux Seychelles, la revendication d'une culture en péril
- Mardi 30 octobre : baleineau échoué : du miracle au cauchemar
- Mercredi 31 octobre : chambre de commerce : fin de garde à vue pour Ibrahim Patel
- Jeudi 1er novembre : échauffourées pour la nuit d'Halloween - violences urbaines dans plusieurs villes de La Réunion
- Vendredi 2 novembre : Mayotte : les mangroves sur le déclin

Lundi 29 octobre - Créole or not créole : aux Seychelles, la revendication d'une culture en péril

"Fyer nou lidantite !" est dans toutes les bouches et placardé sur tous les murs de Viktoria. Le festival Kreol des Seychelles, le plus grand événement culturel du pays s'achève dans quelques jours. Partout dans l'île de Mahé on se revendique créole, culture et traditions sont chantées, dansées, racontées. Pourtant, cette créolité s'érode petit à petit, grignotée à coup de blockbusters, de burger-pizza, de réseaux sociaux ou de pop music..., bref des rouleaux compresseurs culturels.  D'une mère de famille à un prêtre catholique en passant par une ministre, des Seychellois racontent à Imaz Press ce que "créolité" au XXIème siècle signifie.

Mardi 30 octobre - Baleineau échoué  : paix à toi Billy

C'est l'histoire d'un baleineau qui se retrouve coincé dans l'estuaire d'une ravine sous le viaduc de la nouvelle route du Littoral à la Grande Chaloupe. Un baleineau qui se débat comme un beau diable pour s'en sortir. Un baleineau qui lutte pour sa vie mais qui n'arrive à rien. L'intervention humaine sera son seul salut. Mais on dirait bien, qu'on a crié " victoire " trop vite.

Mercredi 31 octobre - Chambre de commerce : fin de garde à vue pour Ibrahim Patel

Placé en garde à vue lundi 29 octobre 2018 à 7h, le président de la Chambre de Commerce et d'Industrie de la Réunion (CCIR) Ibrahim Patel est déféré au tribunal de Saint-Denis ce mercredi 31 octobre.  Durant 48h, il  a été entendu par les enquêteurs dans les locaux du commissariat Malartic. Saint-Denis) En plus du président, Huit autres personnes ont aussi été placées en garde à vue. Une perquisition a également eu lieu au siège de la CCIR. Les faits reprochés sur des faits supposé de fraude électorale, corruption passive, de vol et de recel de vol.

Jeudi 1er novembre - Échauffourées pour la nuit d'Halloween - violences urbaines dans plusieurs villes de La Réunion

De nombreux feux de poubelles sont signalés dans les quartiers de plusieurs villes ce mercredi soir 31 octobre 2018, qui est aussi la nuit de Halloween. Depuis quelques jours, un message circulait sur le réseaux sociaux. Un appel à la "purge". Le principe vient de métropole et c'est clairement un appel à la violence. Les jeunes sont "invités" à frapper les personne seules, voler des téléphones, des voitures, des scooters, frapper, dépouiller. Voici le post d'origine sur les réseaux sociaux : "Les règles sont : "Armes autorisées : armes blanches" toute personne marchant seule se verra tabassée, dépouillée" "groupe de deux personnes minimum " "vol, casse, compte, dette à payer se passe à la main, aucune arme" "la loi repoussée à mort nous veut pas voir a lot *aucun mort svp oublié pas nous tout na un famille derrière".

Vendredi 2 novembre - Mayotte : les mangroves sur le déclin

L'un des symptômes de cette érosion, ce sont les mangroves qui meurent à petit feu victimes de l'urbanisation galopante et de la pollution. Ces forêts entre terre et mer abritent une biodiversité végétale et animale exceptionnelle et protègent le littoral et le lagon. Aujourd'hui menacées par les dépôts de déchets, la pollution des eaux et l'urbanisation, elles ne peuvent plus jouer leur rôle écologique pourtant vital. Les autorité se sont saisies du dossier, préserver cet écosystème est l'un des enjeux majeurs des prochaines décennies.

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !