[PHOTOS] Deux morts et beaucoup de dégâts :

Il y a un an, Fakir s'abattait à toute vitesse sur La Réunion


Publié / Actualisé
Il y a un an jour pour jour, le mardi 24 avril 2018, la forte tempête tropicale Fakir s'abattait sur La Réunion. Il est passé très vite sur l'île, à environ 40 km/h... Mais il a eu le temps de tuer deux personnes et de provoquer de nombreux dégâts. De nombreuses habitations, le réseau routier, celui d'électricité et celui d'alimentation en eau potable ont endommagés, parfois gravement. (Photos : RB/Imaz Press Réunion)
Il y a un an jour pour jour, le mardi 24 avril 2018, la forte tempête tropicale Fakir s'abattait sur La Réunion. Il est passé très vite sur l'île, à environ 40 km/h... Mais il a eu le temps de tuer deux personnes et de provoquer de nombreux dégâts. De nombreuses habitations, le réseau routier, celui d'électricité et celui d'alimentation en eau potable ont endommagés, parfois gravement. (Photos : RB/Imaz Press Réunion)

À Saint-Leu, des torrents de boue ont détérioré les routes ; au Port, des rafales de vent ont déraciné les arbres ; à Saint-André, les fortes pluies ont inondé le centre-ville... Le passage de Fakir n'est pas passé inaperçu.

Lire aussi => Fakir fonce loin de La Réunion

La tempête a inquiété de nombreux habitants qui se sont rapidement retrouvés les pieds dans l'eau.

Lire aussi => L'heure du constat et de la reconstruction

Franck et Maéva, tués par une coulée de boue

Dans la tempête, un couple a trouvé la mort dans une maison au Maniron, du côté de l'Étang-Salé. Franck et Maéva ont été fatalement emportés par une coulée de boue. Ils étaient tous les deux âgés d’une vingtaine d’années. Jeunes mariés, ils louaient depuis un mois une petite kaz.

Le drame s’est produit dans la matinée du mardi 24 avril 2018, au plus fort du passage de Fakir. La forte tempête tropicale entraîne de fortes rafales de vent et des pluies dans son sillage. Le terrain situé à l’arrière de la maison où se trouvent Franck et Maéva n’y résiste pas. Un glissement entraîne plusieurs tonnes de terres et de boue jusque dans l’habitation.

Lire aussi =>  Franck et Maéva, tués par une coulée de boue

Le couple s’est retrouvé pris au piège d’une boue "très compacte", indiquait ensuite un pompier intervenu sur les lieux. Les secours n’ont pas pu arriver à temps. Les victimes se trouvaient en arrêt cardio-respiratoire et n’ont pas pu être réanimés.

L’événement était d’autant plus tragique que personne ne s’y attendait. Si le passage de la forte tempête Fakir n’aura duré que quelques heures, il restera sans doute longtemps gravé dans la mémoire collective des Réunionnais…

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !