Contre l'euthanasie, pour la stérilisation :

Milit'Activ'974 bloque la fourrière de la Cirest à Saint-André


Publié / Actualisé
Depuis tôt ce lundi 12 août 2019 et "pour une durée indéterminée", l'association de défense animale Milit'Activ'974 bloque la fourrière de la Cirest à Saint-André. Le militant Francis Kubezyk intègre cette action dans son "tour de l'île des sans voix". Ce dimanche il a mis fin à la grève de la faim qu'il a effectué environ un mois. Il est passé de commune en commune afin d'appeler les maires à agir en vue d'une campagne de stérilisation massive pour lutter contre l'errance animale. Face aux choix politiques actuels d'augmenter la taille des fourrières plutôt que de créer de nouveaux dispensaires vétérinaires, Milit'Activ'974 s'est installé devant la fourrière de la Cirest. Milit'Activ'974 recherche en urgence des familles d'accueil qui pourraient recueillir les chiens et les chats actuellement en fourrière à Saint-André en attendant d'être euthanasiés (Photo d'illustration fourrière à La Réunion rb/www.ipreunion.com)
Depuis tôt ce lundi 12 août 2019 et "pour une durée indéterminée", l'association de défense animale Milit'Activ'974 bloque la fourrière de la Cirest à Saint-André. Le militant Francis Kubezyk intègre cette action dans son "tour de l'île des sans voix". Ce dimanche il a mis fin à la grève de la faim qu'il a effectué environ un mois. Il est passé de commune en commune afin d'appeler les maires à agir en vue d'une campagne de stérilisation massive pour lutter contre l'errance animale. Face aux choix politiques actuels d'augmenter la taille des fourrières plutôt que de créer de nouveaux dispensaires vétérinaires, Milit'Activ'974 s'est installé devant la fourrière de la Cirest. Milit'Activ'974 recherche en urgence des familles d'accueil qui pourraient recueillir les chiens et les chats actuellement en fourrière à Saint-André en attendant d'être euthanasiés (Photo d'illustration fourrière à La Réunion rb/www.ipreunion.com)

Dès ce dimanche 11 août 2019, Francis Kubezyk - qui a donc arrêté sa grève de la faim dans la soirée de dimanche -,  s'est installé, palettes en main, devant la fourrière de la Cirest à Saint-André. Passage plus "militant" dans son tour de l'île des sans voix, il espère bien la faire entendre sa voix, justement. "Il a été décidé d'augmenter la taille de cette fourrière, les travaux ont déjà commencé d'ailleurs", nous explique-t-il. La capacité va passer de 49 places chiens à 80, et de 20 places chats à 30.

Actuellement 100 chiens sont euthanasiés chaque semaine dans cette fourrière. "Un chien reste 4 jours là-bas", expique Francis Kubezyk. "Et manifestement les euthanasies ne sont pas toujours pratiquées avec anesthésie... quand on en parle avec les vétérinaires du coin, ils ne nous contredisent pas."

Avec cet agrandissement, les places pour chiens et chats augmentent, mais avec elles également les euthanasies, c'est tout le problème pour l'association. "On euthanasie depuis 30 ans et on voit bien que ça ne marche pas et que ça ne règle pas pour autant le problème de l'errance animale", s'alarme le militant. "D'autant plus qu'une euthanasie coûte 500 euros en moyenne contre 250 euros pour une stérilisation, sans parler des stérilisations gratuites si vous adhérez à la campagne qui concerne les habitants non imposables sur le revenu..."

Lire aussi : Errance animale: la préfecture promet de renforcer la campagne de stérilisation

Lire aussi : Stériliser les animaux oui, encore faut-il en avoir les moyens

Le message est clair : agrandir les fourrières n'est pas une solution. "S'il y a le budget pour ça, il y a le budget pour construire un nouveau refuge et surtout un dispensaire à Saint-André pour stériliser les animaux", estime Francis Kubezyk. Une pétition est d'ailleurs en ligne pour protester contre cet agrandissement. Elle compte déjà plus de 17.500 signatures.

Le président de Milit'Activ'974 invite tous ceux qui le souhaitent à rejoindre ce blocage, effectif ces 11 et 12 août. Les militants vont déverser de la litière usagée devant l'entrée de la fourrière en signe de protestation.

Francis Kubezyk continue son tour de l'île afin de réclamer de vraies actions de la part des différents maires et des collectivités pour stériliser les animaux en masse sur l'île et mettre fin une fois pour toutes au problème de l'errance animale. Commencée le 13 juillet dernier, sa grève de la faim se poursuit, le militant en sera à un mois de grève ce mardi 13 août.

Lire aussi : Une grève de la faim pour lutter contre l'errance animale

mm/www.ipreunion.com/redac@ipreunion.com

   

2 Commentaire(s)

GRUDZIEN, Posté
Vous êtes cool ..
Cicine, Posté
Pour la stérilisation et Non pour l'euthanasie