[LIVE] Les plages, piscines, salles de sports, bars, restaurants, campings rouvrent le 2 juin :

"Il y aura mise en demeure de rouvrir les écoles" déclare le recteur


Publié / Actualisé
Trois semaines après la levée du confinement, Jacques Billant, préfet de La Réunion, Vêlayoudom Marimoutou, recteur de l'académie de La Réunion et François Chieze, directeur de la veille sanitaire de l'Agence Régionale de Santé s'expriment sur les mesures de lutte contre le Coronavirus COVID-19. Les campings, villages de vacances et salles de spectacle pourront rouvrir le 2 juin. Tout comme les piscines, gymnases et salles de sport. La plage redevient libre de toute interdiction. Les pique-niques sont toujours limités à 10 personnes. Les communes refusant de rouvrir leurs écoles s'exposent à une mise en demeure. (Photo rb/www.ipreunion.com)
Trois semaines après la levée du confinement, Jacques Billant, préfet de La Réunion, Vêlayoudom Marimoutou, recteur de l'académie de La Réunion et François Chieze, directeur de la veille sanitaire de l'Agence Régionale de Santé s'expriment sur les mesures de lutte contre le Coronavirus COVID-19. Les campings, villages de vacances et salles de spectacle pourront rouvrir le 2 juin. Tout comme les piscines, gymnases et salles de sport. La plage redevient libre de toute interdiction. Les pique-niques sont toujours limités à 10 personnes. Les communes refusant de rouvrir leurs écoles s'exposent à une mise en demeure. (Photo rb/www.ipreunion.com)

Suivez la conférence de presse de Jacques Billant, Vêlayoudom Marimoutou et François Chieze en direct :

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

  • IPR

    Une "mise en demeure" sera possible pour les communes qui refusent de rouvrir leurs écoles, annonce le recteur

  • IPR

    Ecoles : "une reprise attendue"

    Dans les écoles et 86 collèges de l'île, "le protocole est efficace" assure le recteur, sur le littoral, comme dans les cirques, dans les centres urbains comme dans les hauts. Pouur les 175 écoles rouvertes, un tiers des écoles de l'île, "le bilan est positif en termes d'effectifs" : 35% des élèves de CP, 21% des élèves de CE1 et 32% des élèves de CM2. 87% des élèves en situation de handicap ont également repris l'école.

    30% des élèves de 6ème et 25% des élèves de 5ème ont été accueillis. En SECPA, 25% des effectifs ont repris. Les élèves de 4ème et 3ème volontaires vont reprendre de façon plus importante à compter du 2 juin.

    Les établissements scolaires ont fait face à une demande accrue des parents. Le protocole sanitaire ne permet pas d'aller au delà de 15 élèves par classe. L'une des possibilités d'accueillir plus d'élèves est le programme "2S2C" avec un encadrement périscolaire. La commune de Saint-Denis organisera un premier comité de pilotage vendredi prochain. Pour chaque classe ouverte, un enseignant est présent.

    "Le retour des élèves à l'école est une urgence sociale" déclare le recteur. 8 communes ont fait part de leur volonté de rouvrir dans les jours qui viennent. "Je ne peux pas accepter que des communes persistent à n'ouvrir aucune école à ce jour" ajoute-t-il.

    Concernant les lycées, à compter du 2 juin, plus d'un million de masques ont été distribués. Le recteur a échangé avec les proviseurs, "ils sont prêts à accueillir les élèves dès mardi matin". Les lycées généraux et technologiques accueilleront tous les élèves volontaires sur au moins un niveau. Les élèves de Seconde sont prioritaires car ils doivent finaliser leur choix de spécialité pour l'année de Première. Les élèves de classe d'examen comme les Première seront aussi accueillis. Ils pourront ainsi préparer la nouvelle épreuve de grand oral pour le bac l'année prochaine.

    Pour les élèves de Terminale, ils sont invités à reprendre, "cela concerne les élèves assurés d'avoir leur examen, car le baccalauréat n'est pas une fin en soi mais une étape vers l'enseignement supérieur". Le choix "de la facilité et des vacances" ne met pas en condition pour les études. Pour les CAP, les élèves passant leur examen seront accueillis en priorité.

    Comme annoncé par le gouvernement, l'épreuve de l'oral de français est supprimée et sera validée par contrôle continu.

  • IPR

    "Tous les voyants sont au vert à La Réunion et tous les élèves doivent pouvoir reprendre le chemin de la classe"

    "Je demande solennellement aux maires de procéder sans délai à la réouverture des établissements" annonce le préfet.

  • IPR

    Bientôt un Plan Pétrel 2 pour l'économie réunionnaise

    Près de 18.000 entreprises et 70% des salariés réunionnais soit 132.000 personnes ont bénéficé de l'activité partielle. 47 millions d'euros ont été versés aux entreprises.

    Mais "les chiffres du chômage ne sont pas bons, ils sont même préoccupants". +7.800 demandeurs d'emploi enregistrés en avril en catégorie A, la plus forte augmentation depuis 1996. "Il y a eu pendant cette période moins de reprise d'emploi et moins d'entrées en stage et en formation."

    Jacques Billant présentera vendredi prochaine le Plan Pétrel 2, "pour une reprise dynamique, déterminée et vigoureuse".

  • IPR

    Les principaux points de déconfinement

    - Les gîtes de montagne pourront rouvrir, les salles de spectacle, les cinémas à compter du 22 juin. Une réunion aura lieu prochainement avec les acteurs de la culture.

    - La plage redevient libre de toute interdiction, les pique-niques sont autorisés dans une limite de 10 personnes. "C'est sur ce point que je vous demande d'être particulièrement rigoureux".

    - Les bars et restaurants pourront rouvrir avec une limite de 10 clients par table. Un travail est un cours avec les maires pour agrandir les terrasses.

    - Les piscines, les salles de sport et les gymnases pourront rouvrir. Les sports collectifs restent interdits.

    - Concernant l'interdiction de rassemblements de plus de 5.000 personnes en plein air, le Grand Raid n'est pas directement concerné mais une discussion est en cours avec les organisateurs pour permettre les meilleurs conditions possibles pour la bonne tenue de cet événement très important à La Réunion.

    - Le port du masque est toujours obligatoire dans les transports.

  • IPR

    La quatorzaine maintenue au moins jusqu'au 22 juin

    La quatorzaine a permis de créer "un sas de sécurité" note le préfet. Des initiatives locales complémentaires seront bientôt présentées par la ministre des Outre-mer. Jacques Billant cite le travail présenté ce jeudi par l'aéroport Roland Garros, les compagnies Air Austral et Air France, les aéroports de Paris et l'aviation civile. Un premier vol test a permis d'expérimenter la mise en place d'un corridor sanitaire.

    Ces initiatives permettront de "trouver le bon curseur entre la nécessaire reprise des vols et la sécurité sanitaire".

    Par ailleurs, le motif impérieux "reste de mise" dans les deux sens entre Réunion et Métropole, et le dispositif de quatorzaine pour les mois de juillet-août restent encore à définir.

     

  • IPR

    La situation sanitaire

    Depuis le 11 mars, 470 cas ont été diagnostiqués, soit près de 28.000 dépistages, annonce le docteur Chièze.

    "Sur les seuls 10 derniers jours, 13 nouveaux cas ont été identifiés, dont 6 EVASAN". Le docteur Chièze annonce un taux de positivité de 0,3%.

    31 cas de Covid-19 ont été validés avec le nouveau dispositif de contact tracing. Il implique les médecins de ville et hospitaliers, l'Assurance maladie et l'ARS. Parmi eux, 22 sont des cas importés dont 9 EVASAN. 120 contacts ont été effectués pendant cette période par l'Assurance maladie. 802 rappels téléphoniques ont été effectués.

    Le docteur Chièze fait état de "15 situations" dans le cadre du contact tracing, dont voici quelques exemples. Deux interventions pour joindre des cas qui ne répondaient pas a justifié l'envoi d'une équipe mobile a permis de retracer ces personnes. Une chaîne de transmission locale de famille a identifié 3 cas supplémentaires et 24 contacts tracés négatifs. Un cas groupé familial plus récent dont la personne positive a été identifiée et les 4 contacts se sont avérés positifs.

    Au total dans l'ensemble de ce suivi, 56 tests ont été réalisés.

    Pour ce qui est du taux de positivité des voyageurs arrivant sur l'île, 7 tests ont été positifs sur 879 réalisés.

    Sur le plan des hospitalisations, 16 patients sont pris en charge en unité covid, 13 sont issus d'EVASAN. Trois personnes sont en réanimation, toutes issues d'EVASAN.

    Le docteur Chièze rappelle que près de 60 pharmacies d'officine et 100 pharmaciens sont impliqués dans le cadre de la campagne de vaccination de la grippe cette fois, une façon de se protéger d'un autre virus.

  • IPR

    "Nous ne constatons pas de dégradation de la situation sanitaire et l'épidémie demeure maîtrisée à La Réunion"

    "C'est une bonne nouvelle dont nous pouvons nous féliciter collectivement" ajoute le préfet

  • IPR

    "Merci"

    "Il était essentiel de pouvoir s'appuyer sur des gages de sécurité" commence le préfet Jacques Billant. "Je veux remercier le très bel engagement des acteurs économiques réunionnais et des services publics. Merci à tous ces commerçants qui ont pris le soin de mettre du gel hydroalcoolique à l'entrée et de mettre des scotchs de couleur"

    Le préfet remercie "tous les agents qui ont installé des protections en plexiglas, les maires qui ont ouvert les écoles, les chauffeurs qui ont fait respecter le port du masque dans les transports, les autorités religieuses qui ont assuré un cadre sécurisé à la reprise des cérémonies". Dans le cas de l'Aïd, le préfet remarque un respect des gestes barrières. "Merci à l'inspection du travail qui a rappelé à quelques oublieux les mesures à mettre en place."

    Jacques Billant remercie également chacune et chacun pour le respect des mesures Covid.

  • IPR

    Nous ouvrons ce live pour suivre en direct la conférence de presse à la préfecture sur la stratégie locale pour la deuxième phase de déconfinement

    Restez avec nous

A propos

Le déconfinement phase 2 à La Réunion

Limite des 100 km levée, réouverture des lycées, des cafés-restaurants et des parcs, annulation de l'oral du bac de français: le gouvernement a donné ce jeudi 28 mai 2020 son feu vert à la levée de nombreuses restrictions pour la phase II du déconfinement, mais avec une plus grande prudence en Ile-de-France, à Mayotte et en Guyane. Les voyageurs en Outre-mer seront soumis à une nouvelle forme de quatorzaine avec un test au bout de 7 jours.

Trois semaines après la levée du confinement, Jacques Billant, préfet de La Réunion, Vêlayoudom Marimoutou, recteur de l’académie de La Réunion et François Chieze, directeur de la veille sanitaire de l’Agence Régionale de Santé s’expriment sur les mesures de lutte contre le Coronavirus Covid-19. La stratégie locale y sera détaillée.

Lors de la présentation du plan de déconfinement à La Réunion, le préfet Jacques Billant avait déjà appliqué des spécificités péi en précisant que l'accès aux plages serait de nouveau possible, à partir du 11 mai, dans le respect des mesures barrières. Une autorisation valable pour la pratique sportive, la promenade, la baignade, les sports nautiques et la pêche de loisir.

Le recteur sera lui aussi amené à donner des précisions sur la réouverture des écoles, alors que le gouvernement a indiqué que toutes les écoles devaient dorénavant rouvrir. Dans les départements classés verts, les lycées vont rouvrir tandis que sera accélérée la reprise des cours dans les écoles et collèges dans l'ensemble des zones. Le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer a annoncé qu'il n'y aura pas cette année d'épreuve orale de bac de français pour les lycéens de Première. "J'ai entendu les inquiétudes face à une situation exceptionnelle qui entraînait une inégale préparation" de cette épreuve; elle sera donc "validée par le contrôle continu", a-t-il précisé.

Dans les transports en commun, le port du masque restera obligatoire "tant qu'on n'a pas un traitement" contre le Covid-19, a prévenu dans la matinée la ministre de la Transition écologique et solidaire Elisabeth Borne. Elle a par ailleurs annoncé un triplement du budget dédié au plan vélo, porté à 60 millions d'euros, pour inciter les Français à sa pratique.

   

1 Commentaire(s)

La vérité si je mens !, Posté
Le petit télégraphe en préfecture " exige " .

la vérité si je mens ! a peur du chantage ... On n'aura tout vu sur son île ...

Préfet. Un uniforme qui a trop tendance à se changer en livrée.