Koz avec la députée de Saint-Denis :

Ericka Bareigts : "je suis une élue irréprochable, contrairement à mon opposant"


Publié / Actualisé
Ce mardi 16 juin 2020 c'est Ericka Bareigts, députée et candidate à la mairie de Saint-Denis, qui est l'invitée d'Imaz Press pour une interview en direct sur Facebook et sur notre site. Comme à chaque fois, après un premier temps de questions-réponses entre notre interlocutrice et notre journaliste d'une dizaine de minutes, ce sera à votre tour de poser toutes vos questions. Elles seront relayées par nos journalistes et Ericka Bareigts répondra en direct. A vos questions et à vos commentaires (Photo rb/www.ipreunion.com)
Ce mardi 16 juin 2020 c'est Ericka Bareigts, députée et candidate à la mairie de Saint-Denis, qui est l'invitée d'Imaz Press pour une interview en direct sur Facebook et sur notre site. Comme à chaque fois, après un premier temps de questions-réponses entre notre interlocutrice et notre journaliste d'une dizaine de minutes, ce sera à votre tour de poser toutes vos questions. Elles seront relayées par nos journalistes et Ericka Bareigts répondra en direct. A vos questions et à vos commentaires (Photo rb/www.ipreunion.com)

  • IPR

    Plusieurs projets solidaires et environnementaux sont promis

    "Il faut plus de déchèteries, il faut végétaliser, et il faut accompagner les personnes âgées. Nous allons donc doubler les activités proposées pour ces personnes avec le plan "Séniors en action", 7.000 personnes devront en bénéficier. Des restaurants solidaires dans les cantines seront aussi organisés pour éviter de gaspiller et inviter des clubs du 3ème âge"

  • IPR

    "La commune a dû accepté de financer à hauteur de 5 millions d'euros la construction d'une route régionale" explique Ericka Bareigts, concernant l'entrée ouest de la commune

  • IPR

    "Le retard de la NRL pénalise La Réunion et Saint-Denis, c'est un endettement monstrueux sur des générations" critique la candidate.

    "On va nous livrer une demi-route, avec un surcoût de 10 millions d'euros, c'est une vrai catastrophe" continue-t-elle. Elle continue sur la problématique de l'entrée ouest de la ville : "nous demandons une entrée sous-terraine et libérer le Barachois pour les piétons".

  • IPR

    "Je le dis régulièrement, je suis une élue irréprochable,contrairement à mon opposant"

    Elle affirme qu'elle continuera à suivre les mesures mises en place aujourd'hui à la mairie, notamment l'interdiction de voyager en première classe aux frais des dionysiens, ou d'avoir une voiture de fonction

  • IPR

    "Il faut développer au maximum les transports en commun pour diminuer le nombre de voitures en centre-ville" affirme la candidate

    Elle mentionne notamment le manque de bus le soir et le dimanche, alors que de nombreux projets de la Cinor sont en construction. "Il faut une offre variée" affirme-t-elle.

  • IPR

    "Il arrive qu'on m'attaque seulement parce que je suis une femme, alors que le genre n'a aucune raison d'intervenir, j'aimerais que les attaques sexistes disparaissent un jour"

    L'actuelle députée confie qu'il arrive qu'on lui fasse des remarques "paternalistes et dégradantes". "Je ne suis pas fragile, je sais mener le combat, je suis même plutôt forte" assène-t-elle. Elle affirme par ailleurs que les mairies dirigées par des femmes sont gérées de façon différente. "On réaménage la ville selon les contraintes que nous connaissons en tant que femmes" explique-t-elle.

  • IPR

    "On ne dit jamais pour un homme politique qu'il a eu du tutorat" souligne-t-elle, quand beaucoup dise qu'elle a été sous le tutorat de Gilbert Annette

    "Je m'inspire des personnes qui font de la politique que j'admire" continue-t-elle. Ericka Bareigts revient sur son parcours politique, officiellement commencé en 2008. "Mon engagement a par contre commencé dans ma jeunesse, en 1986" raconte la candidate

  • IPR

    "La période du Covid-19 a été compliquée, y compris pour le travail politique" admet-elle

    "Nous avons interpellé le préfet, et l'ai rencontré le 17 mars. La préfecture n'était pas encore organisée dans la gestion de la crise, nous nous sommes donc battus pour que des décisions fortes soient prises" continue-t-elle.

  • IPR

    "Nous avons toujours été auprès des hospitaliers, et nous nous battons inlassablement pour améliorer le système de santé réunionnais" affirme-t-elle

    Elle mentionne Didier Robert, qui s'est rendu au CHU Félix Guyon ce matin en soutien aux soignants en grève. "Quand l'avons-nous vu dans la rue auprès des hospitaliers ? Moi, jamais. Il était donc temps. Mais utiliser les hospitaliers en terme de campagne électorale, ce n'est pas digne".

  • IPR

    Concernant les accusations de "manger cochon", la candidate affirme que son alliance avec Nassimah Dindar fait sens

    "Alain Armand est un candidat qui a toujours fait partie de mandat de gauche, et pourtant il s'allie aujourd'hui à Didier Robert. Ca c'est du "manger cochon"" souligne-t-elle

     

  • IPR

    "L'alliance avec Nassimah Dindar faisait sens car nous avons des points de convergence" souligne la candidate

    Nassimah Dindar, qui a fait 13% des suffrages, s'est rapprochée d'Ericka Bareigts malgré les sollicitations de Didier Robert.

  • IPR

    "C'est une campagne particulière qui est en cours" explique la candidate

    En ces temps de crise sanitaire, la campagne électorale est bouleversée

  • IPR

    Bonjour à tous, bienvenue dans notre live

    Notre invitée Ericka Bareigts est présente pour répondre à toutes vos questions

A propos

Koz ek Ericka Bareigts

Après Jacky Balmine, secrétaire général de la CGTR BTP,  Jérôme Besse, commissaire de police de Saint-Denis, chef du Service d’Intervention d’Aide et d’Assistance de Proximité (SIAAP), Olivier Hoarau, maire du Port, Ibrahim Patel, président de la chambre de commerce,  DJ Sebb, Patrick Lebreton, maire de Saint-Joseph, c'est la députée Ericka Bareigts, candidate aux élections municipales à Saint-Denis, qui répond à nos questions et surtout aux vôtres.

Fonctionnaire de profession, Ericka Bareigts a eu un parcours politique fulgurent en l’espace de 12 ans.

Militante socialiste depuis son plus jeune âge, elle entre officiellement en politique en 2008, en tant qu’adjointe au maire de Saint-Denis nouvellement élu, Gilbert Annette. La même année, elle accède à la présidence de la CINOR. Son ascension va se poursuivre les années suivantes. En 2010, elle fait son entrée à la Région en tant que conseillère régionale puis en 2012, elle remporte les élections législatives face à Nassimah Dindar.

Députée ultramarine particulièrement en vue sous la présidence socialiste de François Hollande, elle accède en 2015 au poste de secrétaire d’Etat en charge de l’Egalité réelle, la propulsant sur le devant de la scène politique réunionnaise. Son parcours au sein du gouvernement de Manuel Valls ne s’arrêtera pas là. En 2016, elle est nommée ministre des Outre-mer. C’est la première fois qu’une femme réunionnaise accède à un ministère de plein exercice (Margie Sudre avait assumé la fonction de secrétaire d’Etat chargée de la Francophonie sous Jacques Chirac).

Avec la fin du quinquennat de François Hollande, Ericka Bareigts retrouve  aisément son siège de députée en 2017 en remportant 65,83% des voix face à Jean-Jacques Morel. Elle s’inscrit dans une opposition face à la politique d’Emmanuel Macron.

En 2019, elle crée une demi-surprise en annonçant sa candidature aux élections municipales de 2020 à Saint-Denis, en lieu et place du maire sortant, Gilbert Annette. Le 15 mars 2020, elle termine en tête du premier tour avec  42,7% des voix. En vue du second tour, elle s’allie avec Nassimah Dindar (13%) pour affronter le 28 juin prochain le président de Région, Didier Robert (24,9%).

Ce second tour sonne ainsi comme un premier round avant les départementales et les régionales de 2021, donnant à ce duel un caractère décisif.

Pour certains commentateurs de la vie politique locale, Ericka Bareigts doit avant tout cette trajectoire politique au soutien et à l’investissement de Gilbert Annette dont elle fut la belle fille. Ce que la députée socialiste balaie d’un revers de la main, rappelant son engagement militant puis politique qui lui ont permis de gravir une à une les marches du pouvoir avec la possibilité de devenir, le 28 juin prochain, la première femme maire du chef-lieu de La Réunion.

www.ipreunion.com



 

   

17 Commentaire(s)

Jeanvaljean, depuis son mobile, Posté
Madame,je ne vote pas à St Denis, juste vous remercier pour ce projet du grand Prado réalisé sous votre gouvernance a la CINOR , merci pour vos mensonges sur le zéro odeurs ,merci d'avoir pourri la vie des gens de la Cité Duparc ,merci d'avoir fait chuter le prix de notre bien immobilier.Aucune notion de la valeur morale.Menteuse vous étiez,menteuse vous êtes et menteuse vous resterez..je plains le Dyonisiensð?'ð?'
Christi, Posté
A tout ces détracteurs alisou Président de Région , je veux juste vous dire , cest passons bavardage de bas étage qui vont atteindre Ericka.
C'est la seule candidate qui a la compétence pour gérer Saint Denis .
Le soir du 28 juin la liste conduite par Ericka sera Élue avec un peu plus de 63, 3% , .
Alors Mesdames et Messieurs proches de Didier , n'oubliez pas vous mouchoirs et surtout le Dafalgan...
Frédéric, Posté
Oui Madame vous avez été irréprochable jusqu'à votre alliance avec le foyer terre rouge, l'arast, le sdis, la case tatie...
HULK, Posté
Elle a entièrement raison. Ce n'est pas parce que l'on est la belle-fille de.. que l'on doit assumer les erreurs.
Marc974, Posté
Bravo au post de Chantal et honte à l'équipe en place
Connaisseur du Cab, Posté
Rectificatif : c'est nassimah qui s'est alliée à elle, SVP. Nassimah a été approchée également par D. robert qui lui n'avait qu'1 seul but : faire porter à nassimah la défaite de la droite sur le chef lieu!
Juste un questionnement : pourquoi Didier robert a demandé à vanessa payet et madame dindar de prendre la tête de liste 48H avant le dépôt de liste à la préfecture ? Parce qu'il n'avait RIEN A CIRER des dionysiennes et des dionysiens. Seul son intérêt prime. Lorsqu'il a vu qu'il allait encaissé une raclée avec Madame BAREIGTS, il a fuit, un peu comme son chauffeur qui est porté disparu.
Le choix fut clair Â" Chantal Â" posté il y a 3 heures-
Chantal, Posté
elle est peut être irréprochable car elle n'a pas fait parlé d'elle dans des affaires judiciaires, mais elle n'a jamais rien fait pour la Réunion. Elle a été ministre de l'outre-mer et elle ne savait pas les problèmes de la Réunion... Elle a découvert les gilets jaunes, et les pensions marrons à Saint-Denis, et elle s'allie avec Nassimah.... C'est sur que Didier ne sera pas élu à Saint-Denis, mais à mon avis il ne se présente pas pour être élu mais juste pour pas que cette liste de bras cassé soit élu au premier tour... et ça a marché
7AC, Posté
Elle aurait tout aussi bien pu dire : "je suis une élue irréprochable, contrairement à mon prédécesseur" ...
Et ajouter "au casier chargé" !
ZembroKaf, Posté
Quelques petites "gentilles" piques contre son opposant...sinon une interview...qui ne restera pas dans les annales...de "imaz-press"...concernant la candidate (je pense qu'elle sera élue)..."zilbert" était le 1er maire "kaf" de sin dni...Ericka sera la 1ère femme maire de la Capitale péi...sinon rien sur l'économie le développement de la ville...elle me fait penser à l'ancien maire Tamaya...celui qui a mis Saint Denis en "léthargie"...donc pendant 6 ans "rien" !!!
AUSTRALIA, Posté
Irréprochable ça Lé vrai bravo à oÃ" ti Madame, Nou vote pou ou le 28 juin, nou vote pour out transparence pa com out adversaire i critik solemen, i critik out famille alor ke li okup pa devan son porte- so n'a pou cosé un livre pa assé pou out concurent.
Lapine chaude, Posté
Ancienne Ministre , députée, conseillère , Ericka Bareigts sans condamnation judiciaire : prenez exemple ceux qui ont 5 voir 6 ou 7 affaires judiciaires en cours (supprimé pour prise à partie - webmastrer) salaires mirobolants, emplois fictifs et 160 membres du cabinet, Demi route et perquisitions du PNF, maisons de la femme perquisitionnés....digne d'un film polar à la Region réunion.
Han, Posté
Bonjour Madame la Députée, si vraiment vous vous sentez concerné par la crise Covid et voudrez aider les réunionnais alors aidez-nous à rentrer chez nous à la Réunion. Nous sommes plusieurs familles réunionnaises/ métropolitaines à être bloquées à Maurice. Beaucoup parmis nous ont des enfants qui devront dans les prochains jours reprendre le chemin de l'école. Notre est simple : rapatrions nous au plus vite s'il vous plaît. Espérons qu'un élu entendra notre appel de détresse. Bien cordialement. Hannah
Laurence, Posté
DIdier robert tout pour sa "femme", "copines"" et sa famille !
Julien, Posté
"Elle s'inscrit dans une opposition face à la politique d'Emmanuel Macron."
Et aux législatives de 2017, voulant surfer sur l'élection présidentielle, elle était "Macron-compatible" (pour preuve : https://www.clicanoo.re/Politique/Article/2017/06/03/Bareigts-affiche-sa-force_471693)
Comme disait Dutronc, elle retourne sa veste toujours du bon côté...
LIFE IS ART, Posté
Pas sûr que Didier robert puisse être maire: une demi route et des milliards évaporés dans la nature...., 2000 bus ou la population n'a jamais vu la couleur, 6800 â"¬ de salaire pour les musées régionaux et rattrapés pour non déclaration des 210 000 euros qu'il devait mettre sur un compte séquestre, des agents qui ont fait sa pub à la continuité territoriale en se servant dans les caisses des impôts des réunionnais, aucun Lycee, aucune vision sur l'avenir. Désespérant le cas de ce monsieur qui va se prendre un 70-30% le 28 juin par cette dame, ancienne ministre et sans casserole.
Ste suzanne, Posté
Mme vous qui prônait la transparence
Comment se fait il que vos photo soit collé sur les panneaux d affichage libre
Avant la campagne
C est de l abut et pourtant vous connaissez la loi

RIPOSTE974, Posté
"Pas sûr que Erika ait des qualités, mais pas au point de devenir maire [28 juin 2020] , elle marchait sur l'eau, elle était carrément habitée", ministre sous Hollande .
Pas mieux l'ex maire de sin dni<. Annette Gilbert avait déjà été condamné en 1996 à trente mois de prison ferme dont douze avec sursis pour corruption dans des procédures de marchés publics. Et il est visé, selon Délits d'élus, par une nouvelle plainte pour prise illégal d'intérêt liée à l'embauche de plusieurs de ses proches à la mairie .
Les 6 années prochaines sont longues avec ce couple bizarre !
La vérité si je mens !