Il demande la suspension de l'arrêté préfectoral pour le site de Saint-Leu :

Carrière de Bois Blanc : la reculade de Didier Robert


Publié / Actualisé
Après avoir défendu bec et ongles la modification du schéma départemental des carrières, le président de Région Didier Robert a annoncé dans un communiqué son intention de demander au préfet de "suspendre l'arrêté préfectoral concernant la carrière de Bois Blanc". Une reculade face à la mobilisation populaire contre ce projet, mais aussi une nouvelle preuve des errements régionaux entourant le chantier de la Nouvelle route du littoral.
Après avoir défendu bec et ongles la modification du schéma départemental des carrières, le président de Région Didier Robert a annoncé dans un communiqué son intention de demander au préfet de "suspendre l'arrêté préfectoral concernant la carrière de Bois Blanc". Une reculade face à la mobilisation populaire contre ce projet, mais aussi une nouvelle preuve des errements régionaux entourant le chantier de la Nouvelle route du littoral.

C’est un coup dur pour les partisans de la carrière de Bois Blanc. Eux qui se sont lancés dans une grande et coûteuse campagne de publicité dans les médias viennent de perdre leur principal soutien. Une sacrée tuile, d’autant que leur pétition intitulée "Oui à la carrière de Bois Blanc" lancée le 30 mai dernier ne recueille à ce jour que... 13 signatures.

Didier Robert a bien senti que le vent ne tournait pas vraiment dans ce sens-là et tente donc de calmer le jeu dans la perspective des prochaines échéances électorales. Car en face, la pétition des opposants à la carrière affiche elle près de 10 300 signatures, tandis que plus de 4000 personnes avaient répondu à l’appel du collectif Touch Pa Nout Roche pour manifester le 7 juin dernier.

C’est d’ailleurs à la suite d’une rencontre avec une délégation de ce collectif que le président de Région a décidé de tourner casaque. Alors que les tenants et les aboutissants de ce dossier sont connus depuis des mois, que l’avis de l’autorité environnementale a été rendu le 3 avril dernier, Didier Robert s’affiche désormais sensible aux arguments des défenseurs du site. Dans son communiqué, il rappelle ainsi "la détermination pour la collectivité régionale d’intégrer la dimension écologique et environnemental dans chacun des projets".

C’est surtout que depuis le mercredi 3 juin, suite aux conclusions du rapporteur public, il sait que le conseil d’État a de grandes chances de donner raison à Thierry Robert, qui avait attaqué l’arrêté préfectoral de modification du schéma des carrières... au motif que les études environnementales nécessaires n’avaient pas été réalisées. Ce qui n’empêche pas Didier Robert d’écrire dans son communiqué que "la position de la Région sur la question du moindre impact environnemental est constante sur ce dossier comme sur tous ceux de sa responsabilité" ou encore que "le respect scrupuleux des réglementations, en particulier de toutes les règles environnementales est une exigence impérative".

Mais dans le même temps, le président de Région reconnaît dans le même communiqué que toutes les précautions n’ont pas été prises concernant le site de Bois Blanc, puisqu’il s’engage également à "demander à ce que des études environnementales approfondies soient menées" et que "le collectif puisse être associé aux différentes étapes de travail pour une parfaite transparence nécessaire sur ce dossier".

Voilà donc le président de Région lui-même, grand ordonnateur de ce chantier de la NRL, qui fait marche arrière sur la question de la carrière de Bois Blanc. Une reculade qui jette évidemment le doute sur tous les autres sites envisagés pour les projets de carrière, à l’image de celui de Bellevue à Saint-Paul, pour lequel une opposition menée par Huguette Bello s’est également fait jour.

Ce chantier de la NRL n’en finit donc pas de causer des tracas à Didier Robert, subissant la pression des riverains et des défenseurs de l’environnement dans ce dossier des carrières, tout en redoutant celle des transporteurs sur la question de l’importation de roches de l’extérieur.

Sans compter que "dans le cadre de la Nouvelle route du littoral, une enquête a été ouverte et fait l’objet d’investigations", comme l’indiquait la Région le 5 février dernier. Une enquête qui avait motivé la visite des gendarmes dans les locaux de la Pyramide inversée en fin d’année 2014 et une entrevue avec Didier Robert le 30 janvier 2015.

www.ipreunion.com

   

10 Commentaire(s)

Lilou, Posté
@fox : "que les chien continuent d'aboyer", ainsi les pro de Didier Robert (et donc Didier Roberts lui-même ?) considérent les citoyens qui ne disent pas amen à ce que leurs élus veulent leur imposer ; eh bien bravo, rassurez-nous, on est toujours dans une démocratie ? Ceux qui sont considérés comme des chiens ou autres espèces d'animaux par la région sauront quoi voter en décembre pour si ils veulent des élus qui les respectent et les traitent comme des humains
Elodie, Posté
Didier Robert se prend une volée de Bois Blanc !!! La preuve que la mobilisation citoyenne a encore du sens et qu’elle est efficace ! Et il a du soucis à se faire pour les régionales .......
FOX, Posté
Que les partisans et amis de Didier Robert ne s inquiètent pas.....il sera réélu d une manière confortable et sans trop de problèmes....que les chiens continuent à aboyer.....la caravane....poursuit son chemin.....dans la bonne direction.....Didier je te confirme que tu es sur le bon cap qui te mènera à cette victoire.... que tu pense tous les matins en te rasant.....
Gromale, Posté
Que vient faire Ericka Bareigts là dedans ? Didier Robert est faible c'est tout
CHABAN, Posté
Dur dur pour le Didier Robert.
Il devrait postuler en décembre au choix chez Mr bricolage ou leroi Merlin (l'enchanteur).
Gigi, Posté
Le vent bois blanc i souffle fort ça oui mdrrrrrrrr
Bernardo, Posté
Il n'est pas trop tard pour le président de Région, de reprendre le projet de la NRL de M Perben comprenant : 3.5 km de Tunnel,
6.1km de digue et de 1.7km de viaduc Ce projet avait un coût Prévisionnel de 930 millions d'euros. De plus, il fallait 5.5 millions de roches pour la digue, 4 fois moins que le projet de Didier Robert. C'était le projet de l'Etat gouverné par la droite et amis deVira,
Mme Dindar et du président actuel.Le problème de carrière ne se serait pas posé comme aujourd'hui, car une grande partie était produite en perçant le Tunnel.
Soweto, Posté
Une suspension en vue des régionales n'est pas un renoncement. Son éviction avec toute sa bande de la pyramide inversée sera une bonne nouvelle pour tous les défenseurs de l'environnement.
La ruine de notre économie avec la continuité territoriale qui n'est pas une compétence de la région, le plan Pop qui fait flop parce la système d'exploitation des ordinateurs n'est pas adapté, les subventions allouées aux iles vanille qui profitent aux autres iles pas à nous, la nouvelle route du littorale dont le dépassement inévitable du coût n'est pas prise en compte sont tous des mesures qui coutent cher aux contribuables réunionnais et que nos élus de la région ne semblent pas conscients. Il faut arrêter tout cela avant qui ne soit trop tard. Rendez-vous pour aller en masse voter en décembre contre ceux qui gaspillent notre argent sans vergogne à la région.
Popol, Posté
Et voilà ce que c'est l'intelligence Réunionnaise ...............le + gros projet de l'île qui part à vau l'eau ! Mais par contre la non moins fabuleuse demande d'Ericka Bareigts et du PS est juste tragico-comique :
donner-nous + d'indépendance car ON SAIT FAIRE !.................... BEN LA PREUVE QUE NON ma ptite dame !!
A part organiser le carri du dimanche midi ( et encore si c'est pas Mdme qui fait tout ?? ) qu'est-ce qu'ils savent faire nos décideurs & entrepreneurs "lokal" ???
Ah oui créer une aide à la C.T. qui n'arrive toujours pas à remboursés les dossiers déposés............................du bon boulot continuez comme ça longtemps car on a besoin de vous bande d'incapable !
Sin 2ni dabor, Posté
Didier ROBERT ne sait plus où il habite en politique à 6 mois des régionales .

Tout n'est que manoeuvre politique pour garder le pouvoir , le fauteuil , point trait !