2.700 personnes sont à bord :

Le port se prépare à accueillir le paquebot Aïdablu ce jeudi


Publié / Actualisé
Ce jeudi 5 mars 2020, l'Aïdablu accostera au Port pour deux journées d'escale, avec à son bord environ 2700 personnes (passagers et membres d'équipage). Le Grand Port Maritime se préparer donc à accueillir ces vacanciers, en provenance de Maurice. Le paquebot, de la compagnie de croisière allemande Aïda, opère un circuit rotatif de 15 jours dans l'océan Indien, passant par La Réunion, Seychelles, Madagascar et Maurice. A noter que ce dernier n'a pas été refoulé de Maurice, malgré les mesures strictes prises par l'île soeur en pleine épidémie du nouveau coronavirus. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Ce jeudi 5 mars 2020, l'Aïdablu accostera au Port pour deux journées d'escale, avec à son bord environ 2700 personnes (passagers et membres d'équipage). Le Grand Port Maritime se préparer donc à accueillir ces vacanciers, en provenance de Maurice. Le paquebot, de la compagnie de croisière allemande Aïda, opère un circuit rotatif de 15 jours dans l'océan Indien, passant par La Réunion, Seychelles, Madagascar et Maurice. A noter que ce dernier n'a pas été refoulé de Maurice, malgré les mesures strictes prises par l'île soeur en pleine épidémie du nouveau coronavirus. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

"Aucun embarquement de membre d’équipage ou de passager en provenance d’un pays à risque n’a été signalé sur les 14 derniers jours et l’ARS a émis la libre-pratique, permettant ainsi l’escale en toute sécurité" précise le Grand Port.
 
Il souligne par ailleurs que "toute escale peut générer l’intervention des secours (ambulance ou pompier) en cas de nécessité de soins pour les personnes à bord (sans lien avec le CORONAVIRUS mais plutôt avec la moyenne d’âge élevée des passagers)".

"Par ailleurs, en conséquence du point précédent, des véhicules pour personne à mobilité réduite avec rampe d’accès sont aussi régulièrement utilisés pour permettre les excursions à ce public. Leur couleur noire a pu être à l’origine de rumeurs infondées circulant sur les réseaux sociaux" termine le Grand Port.

Des arrivées qui inquiètent la population

Ces derniers jours, les arrivées de paquebots de croisière ont soulevé de nombreuses protestations de la part d'une partie de la population. En pleine épidémie du nouveau coronavirus, certains dénoncent le manque de mesures de sûreté de la part des autorités, alors que plusieurs milliers de touristes débarquent sur l'île.

Ce jeudi, la préfecture a donc tenu une conférence de presse pour tenter de rassurer la population, en assurant que les mesures prises aujourd'hui sont suffisantes. Pour rappel, des masques et des flyers informatifs sont distribués aux touristes lorsqu'ils accostent.

Des affrontements entre manifestants et policiers ont par ailleurs éclaté ce dimanche, lorsque le Sun Princess a accosté à La Réunion. Les manifestants protestaient contre le débarquement d'environ 2.500 passagers, en provenance de Madagascar.

Pour aller plus loin :

Covid-19 : le point sur les mesures de sécurité prises au port

Sun Princess : affrontements entre manifestants et policiers au port-est, une personne interpellée

Coronavirus : "on est prêt en cas d'épidémie" affirme la préfecture

Deux nouveaux paquebots accostent à La Réunion, l'inquiétude grandit sur les quais

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Maryvonne, Posté
Moi je pense qu'on est en danger tout les autres pays sont concernés donc ici aussi c'est juste une petite île ont doit être protégé c'est tout nos enfants nos familles ont es plus à l'abri